Retour de Paolo Nespoli après 139 jours dans l’espace

Ce 14 décembre, Paolo Nespoli, Sergueï Ryazanski et Randy Bresnik sont revenus sur Terre après 139 jours dans l’espace, soit 2224 orbites terrestres.

Ils ont atterri à 8h37 UTC dans les plaines gelées du Kazakhstan.

Le Soyouz MS-05 atterrit le 14/12/2017 avec à son bord Paolo Nespoli, Sergueï Ryazanski et Randy Bresnik (credit Roscosmos)

Ils avaient pris place à bord du Soyouz MS-05 quelques heures auparavant et l’écoutille du vaisseau a été fermée à 2h02 UTC.

Le vaisseau s’était désamarré de l’ISS à 5h14 UTC. La désorbitation a eu lieu à 7h44 UTC.

A l’atterrissage, les équipes de récupération attendaient l’équipage revenus sain et sauf de l’espace. Le froid attendait les 3 hommes et ils ont été immédiatement chaudement accueillis.

Expedition 53 Soyuz MS-05 Landing (NHQ201712140030)

(de gauche à droite), Randy Bresnik, Sergeï Ryazanskiy, et Paolo Nespoli juste après l’atterrissage du Soyouz MS-05 près de la ville de Zhezkazgan au Kazakhstan le 14/12/2017 (Credit: NASA/Bill Ingalls)

Lors de leur mission, les 3 hommes ont réalisé plus d’une centaine d’expériences. Paolo Nespoli a notamment continué certaines études de la mission Proxima de Thomas Pesquet. Ils ont vu aussi l’arrivée et le départ du cargo de ravitaillement Dragon CRS-12, l’amarrage et le désamarrage du cargo Cygnus OA-8, le départ de l’équipage du Soyouz MS-04 et l’arrivée de l’équipage actuel de l’ISS dans le Soyouz MS-06.

Selfie de l’Expedition 52 (de gauche à droite) Randy Bresnik, Sergueï Ryazansky, Peggy Whitson, Fyodor Yurchikhin, Jack Fischer, Paolo Nespoli
(credit ESA/NASA)

Avec cette 3e mission, Paolo Nespoli devient à ce jour le 2e européen avec le plus de jours cumulés dans l’espace avec 313 jours.

Tableau des plus longues durées des missions européennes au 14/12/2017 (credit ESA)

Randy Bresnik et Sergueï Ryazansky en étaient à leur 2e mission. Ils cumulent respectivement 150 et 306 jours dans l’espace. Pendant cette mission Randy a effectué 3 sorties spatiales (EVA 44, 45 et 46) et Sergueï une EVA.

Photo prise par Jack Fischer (dans l’ISS) de Sergueï Ryazanky lors de la ВКД-43 le 17/08/2017 (credit NASA)

Randy et Paolo sont retournés à Houston pour les examens post-vol. Sergueï lui est rentré à la Cité des étoiles près de Moscou.

Bon retour sur Terre à tous les 3 !

Pour compléter : Paolo Nespoli de retour sur Terre sur le site de l’ESA et la mission Vista en infographies (en anglais)

3 réflexions sur “Retour de Paolo Nespoli après 139 jours dans l’espace

  1. Suite au retour sur Terre, le 14 décembre, de Soyuz MS-05 / ISS 52-53, qui était alors la 89e mission spatiale habitée pour ce qui est de la durée, Nespoli, Ryazanskiy et Bresnik (dans cet ordre) occupaient respectivement à ce jour les 50e, 53e et 130e places, toujours pour ce qui est de la durée, parmi les 551 hommes (et femmes, elles sont 60) de l’espace (vols orbitaux seuls). Ils sont désormais 553 (seulement).

    Paolo Angelo « Rocky » Nespoli était par ailleurs le 3e « autre » (ni Russe ou assimilé ni Américain) sur 92 (désormais 93) – après Thomas Reiter et Koichi Wakata – et le 1er Italien.

    Sergei Nikolayevich Ryazanskiy était le 43e « Russe ou autre ex-soviétique » sur 121.

    Randolph James « Randy » / « Komrade » Bresnik était le 48e Américain sur 338 (désormais 339).

    Anton Nikolayevich Shkaplerov occupe pour l’instant, le 17 décembre, la 35e place, tous pays confondus, et la 29e pour ce qui concerne la Russie et l’ex-URSS. Il devrait bien vite remonter dans le classement.

    Quant à Scott David « Maker » Tingle et Norishige Kanai, ils effectuent actuellement leur premier vol et sont devenus le 17 décembre les 552e et 553e « hommes de l’espace » (vols orbitaux seuls).

    Tingle est le 339e Américain (cette fois par ordre chronologique) et Kanai le 12e Japonais, faisant par la même occasion de l’Empire du Soleil Levant la 3e puissance spatiale en nombre d’astronautes (au sens large) devant l’Allemagne (réunifiée), la Chine, la France, le Canada et l’Italie.

    Je précise que Kadenyuk (Ukrainien) et Aimbetov (Kazakh) sont considérés comme des « autres » bien qu’étant bien évidemment des ex-soviétiques.

    Certains problèmes se posent parfois du fait que certains astronautes ou cosmonautes ont une double nationalité.

  2. Pingback: L’actualité spatiale de la semaine du 11 décembre : Ariane 5 et Galileo, départ et décollages pour l’ISS, Stratolaunch | Rêves d'Espace

  3. Pingback: Blue Origin : une nouvelle capsule et un septième lancement | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire