Expedition 53/54, c’est parti !

Un nouvel équipage, l’Expedition 53/54, est arrivé dans la nuit du 12 au 13 septembre à bord de l’ISS. Alexander Misurkin, Joe Acaba, et Mark Vande Hei ont rejoint Randy Bresnik, Sergey Ryazanskiy et Paolo Nespoli (Expedition 52/53)

Décollage et amarrage parfaits

La fusée Soyouz a décollé comme prévu à 21:17:02 UTC précises ce 12 septembre depuis le Cosmodrome de Baïkonour et le pas de tir 01, celui d’où s’envolent actuellement tous les équipages vers l’ISS, où avait décollé le premier satellite Sputnik il y a bientôt 60 ans et Youri Gagarine en avril 1961. Cette heure précise a permis au vaisseau Soyouz par la suite de « chasser » rapidement l’ISS qui est passée au plus près de la zone de lancement, environ 2 minutes avant le décollage.

Expedition 53 Soyuz Launch (NHQ201709130003)

Décollage de la Soyouz emportant le Soyouz MS-06 et 3 membres d’équipage vers l’ISS le 12/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Expedition 53 Soyuz Launch (NHQ201709130005)

Décollage de la Soyouz emportant le Soyouz MS-06 et 3 membres d’équipage vers l’ISS le 12/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Le Soyouz MS-06, où ont pris place à bord 3 membres d’équipage quelques heures avant le décollage, s’est séparé du lanceur après un peu moins de 9 minutes de vol.

Le rendez-vous avec la Station Spatiale Internationale a été effectué après 4 orbites terrestres à 02:55:18 UTC, soit 5 heures et 38 minutes après le décollage, établissant un nouveau record de durée courte pour rejoindre l’ISS (44 secondes de moins).

Le Soyouz MS-06 en approche de l’ISS le 13/09/2017 (credit NASA TV)

Le Soyouz MS-06 et son équipage devraient repartir de l’ISS en février 2018.

Configuration de l’ISS après l’arrivée du Soyouz MS-06 (credit NASA TV)

L’équipage du Soyouz MS-06

L’équipage du Soyouz MS-06 qui vient de rejoindre l’ISS est composé de 2 vétérans des vols spatiaux et d’un « rookie » (débutant) : il s’agit du 2e vol d’Alexander Misurkin, du 3e de Joseph Acaba et du premier pour Mark Vande Hei. Mark Vande Hei devient le 551e homme de l’espace (vols orbitaux seuls).

L’Expedition 53 au complet après l’arrivée d’Alexander Misurkin, Joseph Acaba et Mark Vande Hei le 13/09/2017 (credit NASA TV)

Aleksandr A. Misurkin, sélectionné dans le groupe TsPK-14 le 11 octobre 2006, a effectué la mission Soyuz TMA-8M / ISS 35-36 du 28 mars au 11 septembre 2013, soit 166 jours dans l’espace, en tant qu’ingénieur de bord (FE, flight engineer / BI, bortinzhener). Il fut au moins trois fois affecté à un équipage de réserve (backup crew) : pour les missions Soyuz TMA-06M, Soyuz MS-02 et MS-05, la première en tant que FE, les deux autres en tant que commandant. Il a effectué une simulation de mission, dite CAVES-Pangaea-14, en septembre 2014 en Sardaigne, en compagnie de Luca Parmitano, Pedro Duque, Matthias Maurer (qui n’était pas encore officiellement sélectionné à l’époque), Scott Tingle et Sergey Kud-Sverchkov.

(la vidéo a 4 ans, pas de vidéo plus récente trouvée pour Mirsukin)

Joseph M. Acaba, sélectionné dans le groupe NASA-19 le 6 mai 2004, a effectué les missions STS-119 (Discovery F-36) du 15 au 28 mars 2009, et Soyuz TMA-04M / ISS 31-32 du 15 mai au 17 septembre 2012, soit un total de 137 jours de vol spatial. Il fut la doublure de Daniel Burbank pour la mission Soyuz TMA-22 / ISS 29-30. Il a effectué lui aussi une simulation de mission, dite NEEMO-17, en Floride, du 9 au 13 septembre 2013, en compagnie de Kate Rubins, Andreas Mogensen, Soichi Noguchi et Thomas Pesquet. A suivre sur Twitter : @astroacaba

Mark T. Vande Hei, sélectionné dans le groupe NASA-20 le 20 juin 2009, fut affecté lui aussi aux équipages de réserve des Soyuz MS-02 et 05. Il a effectué une simulation de mission, dite NEEMO-18, en Floride, du 21 au 29 juillet 2014, en compagnie de Akihiko Hoshide, Jeanette Epps et Thomas Pesquet.  A suivre sur Twitter : @Astro_Sabot

Merci Michel pour les détails sur les astronautes.

6 réflexions sur “Expedition 53/54, c’est parti !

  1. A noter que si la fusée Soyouz a décollé comme prévu à 21:17:02 UTC précises ce 12 septembre depuis le Cosmodrome de Baïkonour, il était là-bas 3 h 17 du matin le mercredi 13 septembre. C’est pourquoi ce lancement a eu lieu, selon les sources, soit le 12 soit le 13 septembre 2017.

    A l’instant précis du lancement de Soyouz MS-06, les 6 astronautes ou cosmonautes actuellement dans l’espace occupaient les positions suivantes pour ce qui est de leur classement en fonction de la durée de vol spatial (sur un total de 551 ayant effectué des vols orbitaux) :

    – n° 65 : Paolo A. Nespoli (3e « autre » et 1er Italien) ;
    – n° 69 : Sergei N. Ryazanskiy (50e « Russe ou ex-soviétique ») ;
    – n° 117 : Aleksandr A. Misurkin (66e « Russe ou ex-soviétique ») ;
    – n° 139 : Joseph M. Acaba (51e Américain) ;
    – n° 170 : Randolph J. « Randy » Bresnik (74e Américain) ;
    – n° 551 : Mark T. Vande Hei (338e Américain).

    A noter que ce dernier (Vande Hei) fut, trois ans avant d’être sélectionné comme astronaute, déjà employé par la NASA en tant que « capcom » (capsule communicator) et ce depuis juillet 2006.

    Il est donc depuis la nuit dernière le 338e Américain à aller dans l’espace sur environ 100 000 candidats, vu qu’il y a eu près de 51 000 candidats (« applicants ») pour les groupes 1 à 21 de la NASA, plus de 18 000 autres rien que pour le groupe 22 (celui de 2016-17), soit déjà 69 000 candidats environ pour la NASA auxquels on doit ajouter les milliers de candidats des divers autres groupes tant civils (Spacelab par exemple) que militaires (MOL, MSEP, Terra Geode et autres)…

    C’est dire si on est bien obligé de faire de la sélection, en ce domaine comme partout ailleurs, n’en déplaise à certain(e)s…

  2. suite

    A noter que Joseph M. Acaba a remplacé Nikolay V. Tikhonov par rapport à l’équipage qui avait été annoncé en août 2015, ceci suite à la décision des Russes de limiter le nombre de leurs cosmonautes à bord de l’ISS (MKS en russe, MKC en cyrillique) tant que le module Nauka (Science en russe) n’aurait pas été lancé puis amarré à cette station.

    A noter aussi – et par la même occasion – que c’est justement cet équipage, celui de Soyuz MS-06 / ISS 53-54, qui devrait réceptionner l’arrivée du module MLM-U, alias Nauka, alias FGB-2, alias 77KML, alias KS (Kompleksny Stend)… dont le lancement, maintes fois repoussé, est actuellement prévu pour la mi-décembre 2017. Enfin, quand je dis « actuellement », c’était en janvier 2017… (Il aurait déjà dû être lancé en 2009…)

    Pour mémoire, MLM-U = Multipurpose Laboratory Module – Upgrade / Mnogofunktsional’nyy ou Mnogozelevoi (selon les sources) Laboratornyy Modul’ – Usovershenstvovanny.

    • KS n’est pas une désignation du module MLM-U. C’est le nom du modèle d’essai du module, qui n’est pas destiné à voler.

      Le lancement du MLM-U est actuellement prévu pour la fin 2018.

      MLM-U signifie Многофункциональный лабораторный модуль – усовершенствованный, c’est à dire Module Laboratoire Multifonctionnel – Amélioré.

  3. suite

    NB : j’ai précisé qu’il avait été « capcom » pendant trois ans avant d’être sélectionné comme astronaute. C’est peut-être un détail mais c’est assez important car c’est un rôle habituellement dévolu aux astronautes.

    Un cas similaire est celui de Marcum L. « Marc » Reagan qui a participé à de nombreuses simulations de vol spatial dans le cadre des programmes NEEMO et RATS. Il fut lui aussi un « capcom », et ce depuis 2002, mais ne fut pas sélectionné comme astronaute alors qu’il fit partie des présélectionnés des groupes 16 (1995-96) et 17 (1997-98), ce qui ne nous rajeunit pas…

    A noter que l’on ne connait toujours pas le nom du « commander » de la future mission Soyuz MS-13 / ISS 60-61 qui aura lieu en 2019. Les deux FE en seront Luca S. Parmitano (2e vol) et Anne C. McClain (1er vol). Toutefois, on sait déjà que leur instructeur est Aleksey M. Khomenchuk. Ce n’est pas un inconnu. Il fut sélectionné cosmonaute dans le groupe TsPK-15 le 12 octobre 2010 mais s’est (ou a été) retiré de ce groupe le 12 novembre 2012. Il avait effectué un vol simulé en janvier 2011 avec Joe Acaba (actuellement dans l’ISS) et Gennadiy Padalka (le recordman). Signe particulier, il est né à Dresde (Dresden en allemand), alors en RDA (DDR). Il s’était entraîné plus particulièrement pour effectuer des EVA (VKD en russe). Aussi, je me demande s’il n’aurait pas été resélectionné, c’est déjà arrivé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *