Bienvenue sur Terre pour Peggy Whitson, l’astronaute des records

Peggy Whitson et ses camarades de l’Expédition 51/52, Fyodor Yurchikhin et Jack Fischer sont revenus sur Terre ce dimanche 3 septembre matin.

Retour nominal

Après 4 mois et demi amarré à la Station, le Soyouz MS-04 s’est détaché à 21h58 UTC le 2 septembre comme prévu, avec à son bord son commandant Fyodor Yurchikhin, et les astronautes Peggy Whitson et Jack Fischer. L’équipage avait pris place dans le Soyouz quelques heures auparavant et le sas entre l’ISS et le vaisseau avait été fermé à 18h41 UTC.

Peggy, Fyodor  and Jack right before leaving last night

Fermeture de l’écoutille du Soyouz MS-04 avant le désamarrage le 03/09/2017 – photo de Paolo Nespoli (ESA)

Après la poussée des ressorts de liaison, le vaisseau a été séparé d’une vingtaine de mètres de l’ISS, puis les moteurs du Soyouz ont été allumés pour le mettre à une distance d’environ 200 m. La descente vers la Terre a pu commencer. La désorbitation a eu lieu à 0h29 UTC le 3 septembre pour ralentir le véhicule à environ 128 mètres par seconde. Plusieurs minutes avant de prendre contact avec la haute atmosphère terrestre, les trois modules du Soyouz, le module orbital, le module de descente et le module de service, se sont séparés (seul le module de descente avec l’équipage est conçu pour survivre à la rentrée). L’entrée dans l’atmosphère a eu lieu à environ 8 kilomètres par seconde, ralentissant la capsule à environ 2,2 km/s. À ce stade, l’équipage a subi environ 4,5 fois la force de gravité terrestre (4,5 G). Une fois que l’atmosphère avait assez ralenti la capsule, plusieurs parachutes se sont déployés. Le parachute principal de 1 000 mètres carrés a ralenti la capsule à un niveau « raisonnable » de 6,5 m/s.

Expedition 52 Soyuz MS-04 Landing (NHQ201709030007)

Le Soyouz MS-04 sous son parachute principal quelques minutes avant son atterrissage le 03/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Au cours des 10 minutes de descente suivantes, le bouclier thermique a été éjecté, la pression de la cabine a été égalisée avec la pression extérieure, puis les sièges de l’équipage ont été déplacés légèrement vers le haut pour l’aider à absorber le choc de l’atterrissage. Environ une seconde avant l’atterrissage, les moteurs d’atterrissage se sont allumés brièvement pour amortir la percussion du sol. L’atterrissage a eu lieu à 1h21 UTC, soit au petit matin sur les plaines du Kazakhstan.

Les rétrofusées du Soyouz MS-04 en action pour un atterrissage « en douceur » le 03/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Comme le vaisseau s’est posé dans la zone d’atterrissage attendue, l’équipage de récupération n’a mis que quelques minutes pour atteindre le vaisseau.

La capsule Soyouz MS-04 et son équipage juste quelques minutes après son atterrissage au Kazakhstan et l’équipage de récupération (credit Roscosmos)

Fyodor, puis Jack et Peggy ont pu être rapidement extraits du Soyouz.

Peggy Whitson, Fyodor Yurchikhin et Jack Fischer de retour sur Terre le 3 septembre 2017 (credit Roscosmos)

Ils ont suivi ensuite les cérémonies traditionnelles d’accueil du retour sur Terre, puis ils se sont rapidement envolés vers le lieu de leurs premiers examens médicaux, Fyodor à la Cité des étoiles près de Moscou, tandis que Peggy et Jack vont à Cologne au Centre d’entrainement des astronautes de l’ESA pour cause de fermeture du centre de Houston suite à l’ouragan Harvey.

Peggy Whitson, la femme de tous les records

Peggy Whitson quelques minutes après son retour sur Terre après sa 3e mission spatiale le 3 septembre 2017 (credit Roscosmos)

Peggy Whitson est sûrement une femme heureuse. Elle vient de terminer sa troisième mission dans l’espace à 57 ans, deux fois comme commandant de l’ISS.

Pour rappel, sa 3e mission aurait dû se terminer au bout de 6 mois le 2 juin dernier avec la fin de l’Expedition 51 [lire Fin de 196 jours en orbite pour Thomas Pesquet]. Mais en raison d’un changement de rotation des équipages côté russe, elle est restée plus longtemps dans l’ISS.

Du coup, Peggy Whitson vient de passer 289 jours dans la Station Spatiale Internationale, avec 4 623 orbites autour de la Terre.

Elle devient la Première personne non russe ayant passé le plus de temps cumulé dans l’espace avec 665 jours 22 heures et 23 minutes, devançant de 131 jours tous les astronautes de la NASA, et bien sûr la première femme. La 8e humaine en temps cumulé dans l’espace, après 7 cosmonautes.

Peggy Whitson lors d’une EVA en décembre 2007 (crédit NASA)

Peggy a réalisé 10 sorties spatiales, totalisant 60 heures et 21 minutes dans l’espace. Elle est devenue la 3e personne au monde totalisant le plus d’heures en EVA, et la première femme du palmarès.

Mais Docteur Whitson (elle est docteur en biochimie), aurait déclaré ne pas être contre casser le record de tous les temps dans l’espace. Celui-ci est actuellement tenu par Gennady Padalka avec 879 jours [lire Andreas Mogensen et Gennady Padalka, le recordman, sont de retour sur Terre].

Et Fyodor et Jack

N’oublions pas Fyodor Yurchikihin et Jack Fischer les compagnons de Peggy sur ce vol retour. Ils viennent de passer 136 jours à bord de l’ISS depuis leur arrivée en avril dernier [lire Désormais 5 dans l’ISS ! Expedition 51 au complet].

Expedition 52 Soyuz MS-04 Landing (NHQ201709030005)

Fyodor Yurchikhin à son retour sur Terre après sa 5e mission spatiale, le 03/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Fyodor vient de réaliser sa 5e mission dans l’espace. Il totalise 673 jours dans l’espace, ce qui le place juste devant Peggy au 7e rang des astro/cosmonautes ayant passé le plus de temps dans l’espace en jours cumulés. Il a réalisé au total 9 sorties spatiales totalisant 59 heures et 28 minutes avec celle du 17 août dernier [lire ISS : retour sur la sortie spatiale ВКД-43 du 17 août], le plaçant 4e au rang des astro/cosmonautes ayant effectué des EVA (juste derrière Peggy).

Expedition 52 Soyuz MS-04 Landing (NHQ201709030004)

Jack Fischer tout sourire lors de l’extraction du Soyouz MS-04 juste après son atterrissage le 03/09/2017 (credit NASA/Bill Ingalls)

Jack Fischer effectuait sa première mission dans l’ISS. Il y a réalisé une sortie spatiale de 6 heures et 54 minutes.

En tout, l’équipage aura réalisé de centaines d’expériences scientifiques à bord de la Station.

A bord de l’ISS comme Expedition 53, Randy Bresnik, Sergey Ryazanskiy et l’astronaute de l’ESA, Paolo Nespoli ne resteront pas longtemps seuls à bord de la Station. Le 13 septembre 2017, le Soyouz MS-06 devrait leur amener le russe Alexander Misurkin et les astronautes américains Mark Vande Hei et Joe Acaba. A suivre…

Les vidéos

Fermeture de l’écoutille

Le désamarrage du Soyouz MS-04 de l’ISS

L’atterrissage à 11’35 »

Résumé du désamarrage, de l’atterrissage et de l’extraction de l’équipage du Soyouz MS-04 (à 4’48 ») :

2 réflexions sur “Bienvenue sur Terre pour Peggy Whitson, l’astronaute des records

  1. Du coup, Peggy Whitson vient de passer 289 jours dans la Station Spatiale Internationale (plus précisément 289 jours 5 heures 1 mn 38 s), avec -selon les sources – 4 551 ou 4 623 orbites autour de la Terre. (Pourquoi une telle différence ?)

    Il s’agit de la 7e mission spatiale la plus longue depuis 1961 et, bien sûr, de la plus longue pour une femme.

    Pour mémoire, le précédent record était détenu par « Sam » Cristoforetti avec un peu moins de 200 jours (199 jours 16 heures 42 mn 43 s pour être précis).

    S’agissant de Fyodor Yurchikhin (5e vol) et de Jack Fischer (1er vol), leur mission, Soyuz MS-04 / ISS 51-52, a duré 135 jours 18 heures 8 mn 7 s et ils ont effectué 2 136 révolutions (ou orbites) autour de la petite planète bleue comme une orange. Cette mission occupe la 90e place pour ce qui est de la durée.

    Pour Yurchikhin, son total s’élève à 672 jours 20 heures 39 mn 41 s.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *