Un cargo Cygnus et un duo d’astronautes attendus à l’ISS

Dans les 2 jours à venir, si les plannings sont respectés, les départs pour la Station Spatiale Internationale se feront au nombre de 2 :

Le cargo Cygnus « John Glenn »

Le cargo Cygnus OA-7 ou surnommé John Glenn en l’honneur de l’astronaute décédé en décembre dernier, doit rejoindre l’ISS dans les prochains jours pour la ravitailler.

KSC-20170306-PH_SWW02_0132

Message à l’intention de l’équipage de l’ISS sur le cargo Cygnus OA-7 John Glenn. A noter, c’est indiqué Expedition 50 alors qu’il arrivera pour l’Expedition 51 en raison des multiples reports du décollage (credits NASA / Bill White)

Du matériel scientifique essentiellement à bord du cargo Cygnus « OA-7

Le cargo Cygnus emporte 3 459 kilogrammes de cargaison, dont 940 kg d’expériences scientifiques, 954 kg d’équipements pour l’équipage et 1 215 kilogrammes de matériel pour la maintenance de l’ISS.

 

KSC-20170306-PH_SWW02_0095

Au Centre spatial Kennedy de la NASA en Floride, les techniciens effectuent un dernier chargement dans le compartiment sous pression du cargo Cygnus OA7 (Crédit photo: NASA / Bill White)

Quelques exemples des expériences emportées :

  • Advanced Plant Habitat (APH) ou un système de croissance des plantes presque auto-suffisant, qui est une évolution de l’expérience Veggie

Advanced Plant Habitat (APH) en test au sol (credits NASA)

  • L’expérience SAFFIRE-3 sera utilisée lors de la rentrée atmosphérique du cargo à la fin de la mission pour étudier la combustion du feu en microgravité comme ce fut le cas pour ses 2 prédécesseurs [lire dans Le Cygnus OA-6 a terminé sa mission].
  • RED-DATA2 un appareil de la taille d’un ballon de football conçu pour recueillir des données lors de la rentrée à la fin de la mission du vaisseau pour aider à modéliser la désintégration de gros vaisseaux dans l’atmosphère terrestre.

Le ravitailleur emporte également 38 CubeSats, quatre seront déployés à partir d’un compartiment situé à l’extérieur du vaisseau tandis que les 34 restants seront déployés à partir de l’ISS. Il y a 28 satellites du projet QB50 qui à terme sera constitué de 50 satellites construits par une équipe de 15 universités et établissements autour du monde. Le but de QB50 est de démontrer qu’une quantité de cubesats peut être lancée par un lanceur bon marché pour établir une constellation de satellites scientifiques en orbite basse pour l‘analyse de la thermosphère. L’un des cubesats, X-cubesat, a été développé à l’école polytechnique de Paris-Saclay.

Le cargo emporte également du matériel de maintenance qui sera utilisé lors de la prochaine sortie spatiale américaine, l’EVA 42, désormais planifiée au 12 mai avec Peggy Whitson et Jack Fischer (pas de 3e EVA pour Thomas Pesquet finalement).

Décollage prévu ce 18 avril

Pour la troisième fois, c’est une fusée Atlas 5 qui se charge de mettre sur orbite basse le cargo Cygnus. En effet, depuis l’explosion au décollage de la fusée Antares d’Orbital ATK, la compagnie a décidé de faire appel à ULA pour le lancement de ses cargos pour honorer son contrat avec la NASA. Même si le lanceur Antares est redevenu opérationnel en octobre dernier avec le lancement du Cygnus OA-5, Orbital ATK a décidé d’utiliser la plus grande puissance de l’Atlas 5 pour emporter plus de fret.

Voici les 5 opportunités d’heure de décollage ce 18 avril : 15:11:23 UTC, 5:18:53 UTC, 15:26:23 UTC, 15:33:53 UTC, 15:41:23 UT (rajouter 2h pour l’heure de Paris).

La fusée Atlas 5 a été roulée sur son pas de tir le 17/04/2017 en vue de son décollage le 18 avril pour la mise sur orbite du cargo Cygnus OA-7 « John Glenn » à destination de l’ISS (credits ULA)

Une fois déployé en orbite après une vingtaine de minutes de vol, le cargo mettra 4 jours à rejoindre la Station Spatiale, le temps de laisser le nouvel équipage arriver à l’ISS (voir ci-dessous). La capture du « John Glenn » par le bras robotique Canadarm2 opéré par Thomas Pesquet, devrait avoir lieu le samedi 22 avril vers 10h05 UTC.

Profil de mission Atlas 5 / Cygnus OA-7 (credits ULA)

Pour la première fois pour un lancement, le décollage sera à visionner en 360° sur NASA TV :

Un duo pour l’ISS

Depuis le retour sur Terre de l’Expedition 49/50 le 10 avril, il ne sont plus que 3 à bord de l’ISS. Pour compléter l’équipage, ce ne seront pas 3 mais seulement 2 astronautes qui vont rejoindre l’ISS suite à une décision de l’agence spatiale russe de réduire son effectif permanent dans l’ISS à 2 cosmonautes au lieu de 3 [lire aussi ISS : changements de rotation dans les équipages ; 3 mois de plus pour Peggy Whitson]

Fyodor Yurchikhin (à gauche) et Jack Fischer (à droite) devant le vaisseau Soyouz MS-04 à Baïkonour présentent leur mascotte « zéroG » (credits Roscosmos)

Le vaisseau habité Soyouz MS-04 qui est prévu de décoller ce 20 avril emporte seulement un duo : le russe Fyodor Yurchikhin et l’américain Jack Fischer. Sergey Ryazansky et Randolph Bresnik sont leurs remplaçants en cas de soucis de dernière minute.

Fyodor Yurchikhin est un vétéran avec déjà 4 missions à son actif, dont la dernière en 2013 avec l’européen Luca Parmitano et l’américaine Karen Nyberg. Il totalise à ce jour 537 jours dans l’espace et 3 sorties spatiales. Jack Fischer va réaliser son premier vol spatial.

Le roulage de la Soyouz qui lancera le vaisseau Soyouz MS-04 et ses 2 astronautes a eu lieu ce 17 avril.

Le décollage est prévu à 7h13 UTC avec un amarrage à l’ISS six heures plus tard vers 13h23 UTC. A suivre sur NASA TV

Plus de photos de l’équipage du Soyouz MS-04 : https://www.roscosmos.ru/23467/ et du roulage de la Soyouz https://www.roscosmos.ru/23470/

Une réflexion sur “Un cargo Cygnus et un duo d’astronautes attendus à l’ISS

  1. NB : Fyodor N. Yurchikhin occupe actuellement la 13e place dans le classement des hommes de l’espace selon leur durée de vol spatial (derrière 12 « Russes et assimilés »). Il devrait prochainement remonter rapidement dans ce classement car les 5 qui le précèdent directement ont assez peu de jours de plus que lui.

    « Tom i Jack : heroi Kosmosa » –> Yurchikhin serait-il surnommé Tom ?

    « Vyvoz RKN Soyuz-FG s TPK Soyuz MS-04 » = « exportation (?) de la fusée Soyuz-FG et du vaisseau spatial Soyuz MS-04 ».
    Vyvoz = exportation (ne pas confondre avec vyvod = évacuation) ; roulage = prokatka.
    –> « Vyvoz » signifie-t-il aussi « roulage » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *