L’actualité spatiale de la semaine du 5 décembre : Vega, PSLV, Delta 4, HTV 6, John Glenn

Comme souvent, la fin de l’année est chargée côté lancements. SpaceX reste toutefois cloué au sol jusqu’à début 2017 depuis l’explosion au sol de sa Falcon 9 en septembre. mais les autres lanceurs sont bien présents sur tous les continents.

Vega lance GÖKTÜRK-1, un satellite d’observation militaire turc

Le petit lanceur européen a réussi son deuxième lancement de l’année. Après un décollage le 5 décembre à 13h51 UTC, Vega a mis sur orbite le satellite Göktürk-1 fabriqué par Thales Alenia Space. 

Plus de photos sous csgpreparationlancement.com

Ce satellite  est destiné au ministère de la défense turc pour la surveillance des frontières. il devrait opérer à environ 700 km d’altitude pendant 7 ans. On ne connait pas sa résolution mais sans doute en dessous du mètre. En savoir plus sur le lanceur et le satellite dans le kit de lancement.

Il s’agissait du dernier lancement de l’année pour Vega mais pas du dernier pour le centre spatial guyanais car un lancement Ariane 5 est prévu le 20 décembre.

Sixième mission de l’année pour PSLV

Le lanceur indien PSLV a réussi sa sixième mission de l’année ce 7 décembre à partir de 4h55 UTC, un record annuel pour l’agence spatiale indienne, l’ISRO. Il a mis sur orbite cible à 824 km d’altitude, le satellite Resourcesat 2A qui sera utilisé pour l’observation des ressources en eau, la contamination des sols et l’expansion des villes indiennes.

Lancement PSLV / Resourcesat-2A du 07/12/2016 (credit ISRO)

Lancement PSLV / Resourcesat-2A du 07/12/2016 (credit ISRO)

Plus de photos sur isro.gov.in

Resourcesat 2A vient compléter les missions de ses prédécesseurs Resourcesat 1 et Resourcesat 2.

 

Wideband Global SATOM-8 sur orbite

Le 8 décembre à 23h53 UTC, une fusée Delta 4 a décollé de Cap Canaveral.

Lancement Delta 4 / WGS-8 le 07/12/2016 (credit Alex Polimeni/Spaceflight Now)

Lancement Delta 4 / WGS-8 le 07/12/2016 (credit Alex Polimeni/Spaceflight Now)

Plus de photos sur spaceflightnow.com

Le 8e satellite WGS, construit par Boeing et d’une masse de 6 tonnes, va rejoindre la constellation WGS qui couvre la planète pour les télécommunications militaires pour le Département de la Défense américaine. Deux prochains satellites sont attendus d’ici 2 ans.

Le cargo HTV 6 sur orbite

Le 9 décembre, un cargo japonais de ravitaillement de la Station Spatiale Internationale a été mis sur orbite par une fusée H2B, la plus puissante fusée japonaise. Le décollage a eu lieu à 13h26 UTC. La séparation lanceur a été effectuée après 14 minutes de vol à une altitude 290 km. Il mettra 4 jours à rejoindre l’ISS.

Lancement du cargo HTV-6 par une H2A le 09/12/2016 (Photo: Mitsubishi Heavy)

Lancement du cargo HTV-6 par une H2A le 09/12/2016 (Photo: Mitsubishi Heavy)

Kounotori-6 (la cigogne blanche en japonais) va s’amarrer à l’ISS ce mardi 13 décembre vers 11h UTC. Plus de détails sur ce cargo dans l’article qui sera publié après l’amarrage.

Vidéo simultanée du lancement depuis le centre de lancement de Tanegashima et depuis l’ISS : 

Fengyun-4A un nouveau satellite météo chinois en orbite géostationnaire

Le 10 décembre à 16h11 UTC, un nouveau lancement chinois a eu lieu avec une Long March 3B depuis le centre de lancement de Xichang.

Lancement Long march 3B / Fengyun-4 le 10/12/2016 (Photo : Chen Jianli)

Lancement Long march 3B / Fengyun-4 le 10/12/2016 (Photo : Chen Jianli)

Le satellite Fengyun-4A ( vent et nuage en chinois) vient compléter une constellation de satellite métrologique à la fois en orbite basse et en orbite géostationnaire. Fengyun-4 effectuera des  » observations à haute résolution temporelle, spatiale et spectrale de l’atmosphère, des nuages et de l’environnement spatial de la Chine et des régions environnantes, améliorant de manière significative les capacités de prévisions météorologiques et climatiques » selon l’Administration nationale des sciences, technologies et industries pour la Défense nationale.

 

John Glenn, disparation d’un héros

John Glenn, le premier Américain en orbite de la Terre, est décédé ce jeudi 8 décembre. Il avait 95 ans. Il était le dernier survivant des sept premiers astronautes de la NASA, les « Mercury Seven ».

Les "Mercury Seven" en 1960 (credit NASA) : (rang du fond) Shepard, Grissom, Cooper (premier rang)Schirra, Slayton, Glenn, Carpenter.

Les « Mercury Seven » en 1960 (credit NASA) :
(rang du fond) Shepard, Grissom, Cooper, (premier rang) Schirra, Slayton, Glenn, Carpenter.

«Nous sommes attristés par la perte de sénateur John Glenn, le premier Américain en orbite de la Terre. Un vrai héros américain. Godspeed, John Glenn . Ad astra, » a écrit la NASAsur Twitter.

Sélectionné en 1959, John Glenn avait fait 3 fois le tour de la Terre à bord de la capsule Mercury « Friendship 7 » en quatre heures et 55 minutes, avant d’amerrir dans l’océan Atlantique le 20 février 1962. Il était devenu un héros national car enfin un astronaute américain faisait un vol orbital (Shepard et Grissom n’ayant fait que des vols suborbitaux) alors que les cosmonautes russes avaient déjà réalisé cet exploit par 2 fois.

John Glenn avec son vaisseau spatial Mercury en février 1962. (credit NASA)

John Herschel Glenn, Jr. est né à Cambridge dans l’Ohio le 18 juillet 1921. Il a eu son permis de pilote en 1941. Glenn a quitté l’université avant d’obtenir son diplôme (même si il a obtenu un baccalauréat en sciences en ingénierie de Muskingum en 1962) et s’est engagé dans le programme des cadets de l’aviation navale. Il a été colonel du Corps des Marines des États-Unis, ayant effectué des vols de combat pendant la Seconde Guerre et la guerre de Corée. John Glenn aura aussi été pendant 25 ans sénateur pour l’état de l’Ohio. Il a été honoré avec la Médaille d’or duCongrès et de la Médaille présidentielle de la Liberté, les plus hautes distinctions civiles accordées aux États-Unis.

Le 20 février 1997, 35 ans jour pour jour après sa première orbite autour de la Terre, Glenn avait annoncé qu’il prendrait sa retraite du Sénat. Onze mois plus tard, la NASA avait confirmé son retour dans l’espace pour étudier comment la microgravité affecte le vieillissement.

John Glenn, vêtu de son scaphandre Mercury, en février 1962, à Cap Canaveral avant sa mission historique orbitale. (NASA)

En 1998, du 29 octobre au 7 novembre, John Glenn est retourné en orbite à bord de la navette spatiale Discovery, mission STS-95, devenant la personne la plus âgée à voler dans l’espace à l’âge de 77 ans. Il aura réalisé 134 orbites supplémentaires et mené 80 expériences de recherche médicale.

«Je suis fier d’avoir fait partie du début du programme spatial américain, et inutile de dire que je suis très heureux d’être de retour et je suis honoré et privilégié», a déclaré Glenn le 16 janvier 1998 lors de la conférence de presse annonçant son deuxième vol.

John Glenn travaille sur une expérience dans le module Spacehab à bord de la navette spatiale Discovery en novembre 1998. (NASA)

Au final, John Glenn aura totalisé neuf jours, deux heures et 39 minutes hors de la planète lors de ses vols spatiaux. Le Centre de recherche John H. Glenn de la NASA à Lewis Field à Cleveland dans l’Ohio a été rebaptisé en son honneur en 1999. Deux routes de l’Ohio portent son nom, tout comme au moins huit écoles primaires à travers le pays. En 2014, l’US Navy a baptisé le USNS John Glenn, une plate-forme d’atterrissage mobile, en hommage à son métier d’aviateur et d’ astronaute. En mai 2016, l’aéroport de Colombus dans l’Ohio a été rebommé John Glenn Columbus International Airport. La société spatiale Blue Origin, fondée par le PDG d’Amazon Jeff Bezos, a nommé son véhicule de lancement orbital le « New Glenn » en septembre 2016.

John Glenn est aussi l’un des héros du film « The Right Stuff » (l’étoffe des héros) incarné par l’acteur Ed Harris.

Reposez en paix dans les étoiles Monsieur Glenn.

En savoir plus sur John Glenn sur le site de la NASA.

 

3 réflexions sur “L’actualité spatiale de la semaine du 5 décembre : Vega, PSLV, Delta 4, HTV 6, John Glenn

  1. Pingback: Enfin un nouveau cargo pour l’ISS : HTV-6 | Rêves d'Espace

  2. A noter que cette année 2016 est une année record en ce qui concerne le nombre de lancements effectués par la Chine et l’Inde.

    A noter que John H. Glenn, Jr. était déjà bien connu des « fanas » de l’aviation avant même sa sélection comme astronaute en 1959. Il détenait en effet le record de vitesse de traversée des USA « coast to coast », dans le sens ouest-est, de LA (Los Angeles) à NY (New York), record établi le 16 juillet 1957 à bord d’un RF-8A (version non armée de reconnaissance du Vought F-8 « Crusader ») à la vitesse moyenne de 1 167 km/h.

    C’est un autre pilote d’essai, Chuck A. Sewell, qui l’incita à devenir astronaute.

  3. Pingback: L’actualité spatiale des semaines du 12 et du 19 décembre : HTV 6, Pegasus, Atlas 5, Galileo, Ariane 5, … | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *