Espace : les événements à ne pas rater en 2023

Chaque début d’année, j’essaye de faire le résumé des prévisions des évènements qui seront très intéressants à suivre dans l’actualité spatiale à venir. Mais comme chaque année, certains pourront être décalés à l’année suivante et j’en oublie très certainement.

La suite du retour sur/autour de la Lune

Après une année 2022 riche en missions lunaires, dont Artemis 1, la Lune devrait rester l’objectif de nouvelles missions et on devrait voir celles parties en fin d’année 2022 arriver à destination.

Hakuto-R devrait essayer de devenir la première mission privée d’atterrissage sur le satellite naturel de la Terre. Rendez-vous en avril si tout va bien, et pourquoi pas y voir le rover émirati Rashid faire quelques tours de roues sur la surface.

Après des mois de retard, notamment dans l’attente du lanceur Vulcan d’ULA, Peregrine-1 d’Astrobotic, par la NASA pour embarquer des charges utiles dans le cadre du Commercial Lunar Payload Services (CLPS), devrait décoller au début d’année. Il emporte notamment le rover japonais Yaoki.

Peregrine en novembre 2022 en tests finaux (crédit Astrobotic)

L’atterrisseur Nova-C de l’entreprise américaine Intuitive Machines sélectionné aussi par la NASA dans le cadre du CLPS) devrait également décoller au début 2023, à bord d’une Falcon 9, après près d’un an et demi de retard.

Après le retrait des Européens de Luna-25 (l’ESA devait fournir un système de caméras PILOT-D), la mission russe devrait toutefois être lancée vers juillet 2023, avec pour objectif de se poser près du pôle sud lunaire. Une première mission russe lunaire depuis 1976 (Luna-24).

Luna 25 en tests (crédit Roscosmos)

La mission Artemis 2 est déjà en cours de préparation pour un décollage prévu au premier semestre 2024 si tout va bien. Le module de service européen ESM-2 est déjà au Kennedy Space Center en Floride pour des essais finaux et son couplage avec la capsule d’équipage. Le premier équipage d’une mission Artemis devrait être annoncé courant 2023.

Artemis II ESM
Installation de l’adaptateur du module d’équipage qui sera l’interface entre la capsule et le module de service européen pour la mission Artemis II le 19/11/2021. Le deuxième module de service européen est arrivé d’Airbus à Brême et a été intégré au Kennedy Space Center de la NASA (crédits : NASA – Radislav Sinyak)

L’agence spatiale japonaise, la JAXA, enverra-t-elle sa mission lunaire SLIM (Smart Lander for Investigating Moon) en 2023 ? [Détails de la mission suivre dans un article à venir dans l’année].

Illustration de l’atterrisseur SLIM de la JAXA

Il se pourrait qu’il y ait une nouvelle tentative indienne sur la Lune avec la mission Chandrayaan-3 après l’échec de l’atterrissage de Chandrayaan-2.

On attend aussi avec impatience le premier vol orbital de Starship qui, pour rappel, doit amener les premiers astronautes sur la Lune d’Artemis 3 !

L’exploration et la science continuent !

De belles nouvelles missions seront lancées en 2023

La mission JUICE de l’ESA doit décoller en avril 2023 à bord de l’avant-dernière Ariane 5 depuis le Centre Spatial Guyanais. JUICE, JUpiter ICy moons Explorer, arrivera en 2031 en orbite de Jupiter et effectuera des observations détaillées de la planète gazeuse géante et de trois de ses plus grandes lunes, Ganymède, Callisto et Europa. [De nombreux articles à venir sur le blog pour cette très belle mission européenne]

JUICE en essais de compatibilité électromagnétique chez Airbus DS (crédit Rêves d’espace)

Après un report de lancement en 2022, la mission Psyche de la NASA doit décoller le 10/10/2023 à bord d’une Falcon Heavy pour un long voyage qui va l’amener en 2026 pour orbiter l’astéroïde Psyche. Ce corps situé dans la Ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter pourrait être le noyau métallique exposé d’une planète primitive.

KSC-20221208-PH_JBS01_0028
La sonde Psyché de la NASA en cours de préparation pour un lancement dans les locaux d’Astrotech près du Kennedy Space Center le 8/12/2022 (crédit : NASA / Ben Smegelsky)

La mission EUCLID de l’ESA, dédiée à l’étude de l’énergie et de la matière noires pour mieux comprendre l’origine de l’expansion accélérée de l’Univers, devait décoller en 2022 à bord d’une Soyouz depuis la Guyane. Elle devrait finalement décoller en 2023 (date à venir) à bord d’une Falcon 9.

EUCLID pour la première fois dans sa configuration de lancement, équipé de tous ses sous-systèmes de bord et des instruments scientifiques en juillet 2022 (crédit Thales Alenia Space)

24 septembre 2023 c’est la date de retour sur Terre des échantillons de l’astéroïde Bennu par la sonde Osiris-Rex. Le 21 septembre dernier, les moteurs de la sonde ont été allumés pour une correction de trajectoire pour l’amener vers la Terre.

Illustration du retour des échantillons d’Osiris-Rex (crédit NASA)

La mission franco-chinoise (China National Space Administration et CNES), SVOM (Space-based multi-band astronomical Variable Objects Monitor) pour l’étude des plus lointaines explosions d’étoiles et des sursauts gamma devrait décoller en octobre 2023.

Illustration de SVOM

On n’a pas de nouvelles depuis 3 ans de la mission Aditya-L1 de l’agence spatiale indienne, l’ISRO, qui, depuis le point de Lagrange L1 Terre-Soleil, doit étudier la photosphère et la chromosphère de notre étoile et pour mesurer le champ magnétique solaire. Un lancement en 2023 ?

Et il y aura encore de nombreux nouveaux satellites d’observation de la Terre pour mieux étudier le changement climatique et les évolutions à la surface du globe.

Les évènements 2023 de quelques missions en cours

Les rovers Curiosity et Perseverance devraient continuer leurs missions scientifiques sur Mars et à faire des prélèvements de sol martien. Perseverance devrait continuer en ce début janvier au dépôt des tubes d’échantillons sur le sol martien en vue de Mars Sample Return.

BepiColombo devrait effectuer son 3e survol de Mercure en juin 2023.

Juno en mission étendue jusqu’en 2025 autour de Jupiter devrait effectuer un nouveau survol de Jupiter au plus près le 30/12/2023 (PJ57, «PJ» pour le périjove, ou point d’approche la plus proche de la planète) puis le 03/02/2024 (PJ58) et se préparer à un survol de la lune Io en 2024.

Le James Webb Telescope devrait continuer à révolutionner l’astronomie.

Les « Piliers de la Création », image iconique prise par le télescope spatial Hubble, ici revisité par le télescope spatial James Webb en proche et moyen infrarouges (crédits NASA, ESA, CSA, STScI, J. DePasquale (STScI), A. Pagan (STScI), A. M. Koekemoer (STScI); CC BY 4.0)

Nombreux vols habités

Avec la finalisation de la station spatiale chinoise en 2022, les équipages Shenzhou vont s’y relayer et il devrait donc y avoir 2 vols habités à destination de la CSS et au moins autant de cargos Tianzhou.

Pour la Station Spatiale Internationale, plusieurs équipages devraient se relayer : Crew-6 en février, Soyuz MS-23 en mars, Soyouz MS-24 en septembre et Crew-7 à l’automne [lire ISS : Les prochaines rotations d’équipage en 2023], à moins que le planning ne soit perturbé en raison des décisions qui seront prises suite à la fuite du Soyouz MS-22. On attend également le premier vol avec équipage du Starliner, le Crew Flight Test, annoncé à ce jour en avril par la NASA. Il y aura également plusieurs ravitaillements par cargos Progress, Dragon et Cygnus.

KSC-20221018-PH_KLS01_0222
De gauche à droite, les astronautes de la NASA Mike Fincke, Suni Williams et Barry «Butch» Wilmore, respectivement pilote back-up, pilote et commandant du Boeing Crew Flight Test (CFT) quittent les Astronaut Crew Quarters au Kennedy Space Center de la NASA en Floride pendant un test de validation des combinaisons de vol le 18 octobre 2022 (crédit : NASA / Kim Shiflett)

Une seconde mission 100% privée d’Axiom Space devrait aussi rejoindre l’ISS en 2023 à bord de Crew Dragon.

On aura aussi un autre vol d’astronautes non professionnels avec Polaris Dawn, une mission de SpaceX et Jared Isaacman (Inspiration 4), qui devrait voler encore plus haut et effectuer une sortie spatiale [article à venir].

L’équipage de la mission Polaris Dawn : Anna Menon, Scott Poteet, Jared Isaacman et Sarah Gillis (crédit J. Isaacman)

Sierra Space a annoncé que 2023 serait enfin l’année du lancement de sa navette cargo Dream Chaser. Elle attend elle-aussi le lanceur Vulcan d’ULA.

Illustration du Dream Chaser en orbite (crédit Sierra Space)

Par contre le cargo de ravitaillement japonais HTV-X annoncé pour 2022 puis janvier 2023, ne décollera pas avant janvier 2024. Il sera lancé sur la fusée japonaise H3, qui n’a pas encore fait ses débuts.

Le premier vol du vaisseau habitable indien pour la mission spatiale indienne Gaganyaan serait prévu pour le dernier trimestre 2023 avant un second vol sans équipage début 2024.

On attend la reprise des vols suborbitaux du NewShepard de Blue Origin après l’échec du vol NS-23 en 2022 et peut-être le retour de l’avion spatial SpaceShipTwo de Virgin Galactic.

Les nouveaux lanceurs

2023 sera une année difficile pour les lanceurs européens. Après l’échec de Vega-C VV22 en décembre 2022, il ne reste plus que 2 Ariane 5 en 2023 (JUICE et 2 satellites de défense européens), et le retour en vol de Vega C prendra au moins 6 mois. Ariane 6 est annoncé pour le dernier trimestre 2023 mais certains en doutent.

Ariane 6 stands tall on its launch pad
Essais combinés lanceur/pas de tir en octobre 2022 (crédit ESA-Manuel Pedoussaut)

Après de multiples reports (attente des autorisations puis mauvais temps), l’Electron de RocketLab devrait enfin décoller en janvier depuis Wallops en Virginie (USA).

LauncherOne de Virgin Orbit est arrivé fin 2022 au Royaume-Uni pour un premier lancement depuis le Spaceport de Cornwall mais est en attente des autorisations.

ULA devrait effectuer enfin le lancement inaugural de son lanceur Vulcan car Blue Origin a livré les 2 premiers moteurs BE-4 du premier étage en 2022.

Vulcan: Certification One Booster and BE-4 Engines
Un premier étage Vulcan avec ses moteurs BE-4 dans l’usine ULA à Decatur en Alabama (crédit : United Launch Alliance)

Après plusieurs reports en 2022, ABLS Space Systems et son lanceur léger RS-1 devrait enfin décoller en 2023, tout comme Relativity Space avec Terran-1 qui est déjà sur le pas de tir pour des essais.

Mise en place de Terran 1 sur son pas de tir LC-16 à Cap Canaveral (crédit Trevor Mahlmann)

Au Japon, la H-III (H3) devrait également faire ses débuts à partir de mi-février.

Dans le New Space européen, on devrait voir des avancées et peut être des premières tentatives de lancement : le RFA-One de Rocket Factory Augsburg, la Miura 1 de PLD Space, des essais moteurs de la Zéphyr en cours chez Latitude (ex-Venture Orbital Systems), …

La barre des 200 lancements annuels devrait être dépassée en 2023 avec SpaceX qui a déjà annoncé viser 100 décollages en 2023 (avec plusieurs Falcon Heavy) et la Chine devrait réaliser comme toujours un bon score même si le nombre cible n’est pas annoncé. On devrait voir décoller les premiers satellites de la constellation Kuiper d’Amazon, et bien d’autres satellites de tous types.

Et beaucoup attendent le premier vol orbital du Starship !

Ship 24 Static Fire
Essai statique du Starship SN24 en décembre (crédit SpaceX)

On parlera de tout cela sur le blog, mes réseaux sociaux (liste et liens).

A bientôt et abonnez-vous au blog et à mes comptes et chaînes !

https://utip.io/revesdespace

Sources diverses : agences spatiales, opérateurs, Twitter (comptes reconnus)

Une réflexion sur “Espace : les événements à ne pas rater en 2023

  • 2 janvier 2023 à 10 h 19 min
    Permalien

    NB : après le James Webb Telescope (JWST), un autre télescope spatial est à l’étude. Ce sera le Carl Sagan Space Telescope (CSST). Il en est question depuis 2019 au moins.

    S’agissant des vols habités prévus pour 2023-24-25, il devrait y avoir, entre autres :

    – Deux Saoudiens (dont une Saoudienne) à bord du SpaceX Crew Dragon « Axiom-2 » (Ax-2) aux côtés de Peggy A. Whitson (4e vol) et de John P. Shoffner ;

    – Un Turc à bord de « Axiom-3 » ;
    – Un Hongrois à bord de « Axiom-5 » ;

    – Une Biélorusse à bord de Soyouz MS-24 (« Burlak ») aux côtés, à l’aller, d’Aleksei N. Ovchinin (4e vol) et d’Oleg V. Platonov.
    Les 6 candidates présélectionnées sont Marina Vasilevskaya, Victoria Fidrus, Daria Mikhonyuk, Olga Gerasimova, Anastasia Lenkova et Olga Mastitskaya (annonce faite le 26.12.2022) ;

    – Une Tunisienne à bord de Soyouz MS-25 aux côtés, à l’aller, de Sergei N. Ryzhikov (3e vol) et de Sergei N. Mikayev.
    Les 7 candidates présélectionnées sont Hala Awassa, Ibithal Youssef, Wafa El-Baldi, Yonna El-Dalali, Olfa Lajhef, Rahna Tradalsi, Hird Safferi et Malika Mabrouk (mais pas Rania Toukabri dont il était question en 2021 ; elle faisait cependant partie du comité de sélection) (annonce faite le 13.08.2022).

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :