Starliner : enfin une date pour le prochain essai sans équipage

Comme SpaceX, Boeing a été retenu par la NASA pour fournir un vaisseau de nouvelle génération pour amener des astronautes américains en orbite basse sur la Station Spatiale Internationale dans le cadre du Commercial Crew Program. Mais contrairement à SpaceX qui a déjà envoyé par 2 fois des vaisseaux habités vers l’ISS (Crew Demo-2 et Crew-1), Boeing a connu plusieurs revers et le premier vol habité n’est pas prévu avant plusieurs mois encore.

Pour rappel, le vaisseau de Boeing, le CST-100 Starliner, effectuait son premier vol d’essai à destination de l’ISS, sans équipage le 20 décembre 2019. Il y a donc presque 1 an. Mais le vol ne s’est pas passé comme prévu : malgré un décollage sans soucis, après séparation du lanceur, le vaisseau n’était pas arrivé à se mettre sur une orbite lui permettant de rejoindre l’ISS. L’amarrage à la Station avait été annulé et le vaisseau revenait sur Terre sans problème [article Starliner OFT : rendez-vous manqué avec l’ISS].

Les investigations de cet échec de la mission avaient montré de nombreuses anomalies et, le 6 avril dernier, Boeing avait annoncé vouloir refaire un vol sans équipage afin de tester les corrections.

29 mars pour OFT-2

La NASA et Boeing visent le 29 mars pour le lancement du deuxième essai en vol sans équipage du vaisseau Starliner vers la Station Spatiale Internationale. 

Pour le vol Orbital Flight Test-2 ou OFT-2, comme pour OFT-1, le vaisseau spatial CST-100 Starliner sera lancé sur une fusée Atlas V depuis la Cap Canaveral Air Force Station en Floride. Si l’amarrage est réussi, le vaisseau restera environ une semaine à l’ISS et reviendra atterrir dans l’ouest des États-Unis.

Ce vol test est essentiel pour prouver que tout le système est prêt pour emmener un équipage en toute sécurité.

Kathy Lueders, administratrice associée de la Direction des missions d’exploration et des vols habités de la NASA, a déclaré :

Boeing a fait de solides progrès sur la voie de la réalisation d’une deuxième mission d’essai sans équipage et de la préparation du test en vol de l’équipage en 2021. Nos équipes se concentrent sur l’application des leçons apprises, et nous ne tarderons pas à voir Starliner visiter sa destination, la Station spatiale internationale.

Le vaisseau OFT-2 Starliner est en cours d’assemblage final au centre spatial Kennedy de la NASA en Floride. La partie réutilisable, le module d’équipage, a été mis sous tension et les vérifications finales des systèmes d’avionique, d’alimentation et de propulsion sont presque terminées. Les parachutes du vaisseau spatial, les airbags d’atterrissage, le bouclier thermique de base et ses coques arrière ont été installés. 

Le vaisseau Starliner de Boeing, avec ses coques arrière installées, au Kennedy Space Center le 8 décembre 2020, en préparation du test en vol orbital (crédits : Boeing)

Dans les semaines à venir, les équipes chargeront le module d’équipage avec du fret à destination de l’ISS. Il y aura aussi comme pour le vol OFT-1, un mannequin bardé de capteurs, Rosie

Rosie, le mannequin du vol OFT-1 Starliner (crédit Boeing)

La qualification officielle du logiciel de vol de Starliner est également en cours au sein du laboratoire d’avionique et d’intégration logicielle de Boeing à Houston. Les équipes effectuent des tests statiques et dynamiques du logiciel du vaisseau pour s’assurer qu’il est codé comme prévu et qu’il intègre toutes les exigences de la mission [rappel : de nombreuses erreurs logicielles avaient été trouvées pendant OFT-1]. Les équipes de test effectueront ensuite un scénario de mission complet de bout en bout, du pré-lancement à l’amarrage et du désamarrage à l’atterrissage, avant le vrai vol OFT-2.

En parallèle, les techniciens de Boeing continuent de remettre à neuf le module d’équipage du premier test en vol orbital du Starliner, OFT-1, tout en construisant un tout nouveau module de service pour le Boeing Crew Flight Test (CFT) de la NASA, qui vise désormais le lancement à l’été 2021, si OFT-2 est une réussite.

Les équipes de récupération sont en train de placer une tente de protection au-dessus du Starliner OFT-1 avant d’ouvrir le sas après son atterrisage réussi le 22/12/2019 (crédit NASA/Bill Ingalls)

Le vol avec équipage : à l’été 2021 ?

Depuis l’assignation des premiers équipages de Crew Dragon et de Starliner en août 2018 par la NASA, il y a eu un nouveau changement majeur qui est intervenu le 7 octobre dernier dans la compostion de l’équipage de la première mission habitée de Starliner, CFT-1 pour Starliner Crew Flight Test n°1.

Après le remplacement annoncé en août 2019 de Eric Boe par Michael Fincke pour raisons médicales, c’est au tour de l’astronaute de Boeing, Chris Ferguson d’être remplacé pour raisons personnelles.

Les astronautes de la NASA Nicole Mann (à gauche), Mike Fincke, et l’astronaute de Boeing Chris Ferguson, à droite, posent pour une photo le 11 septembre 2019, alors qu’ils répètent l’extraction du CST-100 Starliner après un atterrissage (crédit : Boeing)

Chris Ferguson assumera désormais le rôle de directeur de l’intégration et des opérations de mission, ainsi que de directeur des systèmes d’équipage pour le programme d’équipage commercial de Boeing, où il veillera à ce que le vaisseau spatial Starliner réponde aux besoins des astronautes de la NASA. Ferguson fait partie intégrante du programme Starliner depuis 2011, après avoir pris sa retraite de la NASA après 3 vols sur la Navette Spatiale, notamment en tant que commandant du STS-135, le dernier vol de la Shuttle vers l’ISS.

L’astronaute de la NASA Barry «Butch» Wilmore, à gauche, et Chris Ferguson, directeur de l’intégration des missions et des opérations chez Boeing, s’entraînent pour le premier vol du vaisseau spatial CST-100 Starliner de Boeing, qui transportera les astronautes jusqu’à la Station spatiale internationale dans le cadre de la mission CFT-1 (crédit : NASA)

Barry «Butch» Wilmore s’entraînait déjà aux côtés de l’équipage nommé précédemment depuis qu’il avait été nommé le seul remplaçant pour toutes les positions de vol en juillet 2018. Désormais il devient le commandant du vaisseau Starliner CFT-1.

Butch Wilmore a été sélectionné comme astronaute en 2000 et a déjà passé un total de 178 jours dans l’espace au cours de deux missions. En 2009, il a servi comme pilote de la navette spatiale Atlantis sur STS-129, aidant à livrer 14 tonnes de pièces de rechange pour l’ISS. En 2014, il est retourné à la Station Spatiale Internationale en Soyouz pour une mission de 167 jours, au cours de laquelle il a effectué quatre sorties dans l’espace.

Anton Shkaplerov et Samantha Cristoforetti aidant Butch Wilmore pour l’EVA 29 en février 2015 (Crédits NASA)

Si tout se passe bien pour le vol d’essai sans équipage OFT-2, on peut espérer un vol avec équipage du Starliner avec les astronautes Barry «Butch» Wilmore,  Mike Fincke et  Nicole Mann durant l’été 2021.

Après le succès des deux vols d’essai, les astronautes Sunita Williams, Josh Cassada, Jeanette Epps et Koichi Wakata de la JAXA (5e vol) devraient embarquer dans la mission Starliner-1, la première des six missions de rotation d’équipages à l’ISS dans le cadre du contrat Commercial Crew Program entre Boeing et la NASA.

Source principale de l’article : NASA

Une réflexion sur “Starliner : enfin une date pour le prochain essai sans équipage

  • 14 décembre 2020 à 9 h 43 min
    Permalien

    NB : « Butch » Wilmore est également la doublure de Sunita Williams pour Starliner-1. On ne connaît pas encore l’équipage affecté à Starliner-2. Satoshi Furukawa semble être affecté à Starliner-3 mais ça reste à confirmer. Ce sera son 2e vol.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.