Team Artemis, 18 astronautes pour la Lune

La NASA prépare ses missions Artemis vers la Lune.

Le 9 décembre, l’agence spatiale américaine a annoncé le nom des 18 astronautes présélectionnés pour faire partie des prochaines missions lunaires, faisant suite à Apollo (Artemis, déesse grecque sélène, est la sœur d’Apollon).

Des membres supplémentaires, y compris des astronautes partenaires internationaux, rejoindront ce groupe, si nécessaire.

La NASA annoncera plus tard les affectations de vol pour les astronautes, en provenance de cette « Team Artemis ». 

9 hommes, 9 femmes, expérimentés ou non

Selon le communiqué, les astronautes de l’équipe Artemis aideront la NASA à préparer les prochaines missions Artemis. Ils commenceront dès 2021 à travailler avec les partenaires commerciaux de l’agence pour le développement des systèmes d’atterrissage habités, la définition des exigences matérielles, la consultation sur le développement technique et les formations. 

Qui sont-ils/elles ?

Joseph Acaba sélectionné en 2004. 3 missions avec 306 jours au total dans l’espace et 3 EVA. Maîtrise en géologie et en éducation. Avant de venir à la NASA, il a enseigné les sciences au lycée et les mathématiques et les sciences au collège.
Matthew Dominick sélectionné en 2017. Maîtrise en génie des systèmes. 
Pilote d’essai en développement spécialisé dans les lancements et les atterrissages de porte-avions.
Jonny Kim sélectionné en 2017. 
Navy SEAL avant de retourner à l’école pour poursuivre un baccalauréat en mathématiques, suivi d’un doctorat en médecine.
Nicole A. Mann sélectionnée en 2013. Maîtrise en génie mécanique et lieutenant-colonel du US Marine Corps, pilote de chasse F-18. Elle s’entraîne actuellement en tant que pilote pour le test en vol avec équipage du Starliner.
Jasmin Moghbeli sélectionnée en 2017. Major dans le US Marine Corps, pilote d’essai sur hélicoptères H-1.
Maîtrise en génie aérospatial. 

Scott Tingle sélectionné en 2009. 
168 jours dans l’espace et 1 sortie dans l’espace. Maîtrise en génie mécanique. Capitaine de l’US Navy.
Kayla Barron sélectionnée en 2017. Maîtrise en génie nucléaire. Faisait partie de la première classe de femmes commissionnées dans la communauté sous-marine. Lieutenant-commandant de l’US Navy.
Victor Glover sélectionné en 2013. Commandant de la marine américaine, maîtrise en génie des essais en vol, en génie des systèmes. Pilote du Crew Dragon Resilience et actuellement dans l’Expedition 64 à bord de l’ISS.
Christina Hammock Koch sélectionnée en 2013. Détient à ce jour le record du plus long vol spatial unique par une femme, avec 328 jours dans l’espace. 6 EVA.
Anne McClain sélectionnée en 2013. 204 jours dans l’espace et 2 EVA. 
Lieutenant-colonel de l’armée américaine, pilote d’essai d’hélicoptère. 
Maîtrise en génie aérospatial et relations internationales.
Kate Rubins sélectionnée en 2009 et actuellement dans l’Expedition 64 à bord de l’ISS pour son 2e vol. 2 EVA à ce jour.
Doctorat en biologie du cancer. 
Elle a été la première personne à séquencer l’ADN dans l’espace. 
Jessica Watkins sélectionnée en 2017. Doctorat en géologie. Avant d’être à la NASA, elle a été boursière postdoctorale au California Institute of Technology, où elle a été membre de l’équipe scientifique du rover Curiosity.
Raja Chari sélectionné en 2017. Colonel de l’US Air Force. Maîtrise en aéronautique et astronautique. Il a travaillé sur les mises à niveau du F-15E puis sur le développement du F-35.
Warren Hoburg sélectionné en 2017. Doctorat en génie électrique et informatique. Professeur adjoint au Massachusetts Institute of Technology et membre saisonnier de l’équipe de recherche et de sauvetage de Yosemite.
Kjell Lindgren sélectionné en 2009. 141 jours dans l’ISS et 2 sorties spatiales (EVA). Maîtrise en physiologie cardiovasculaire et d’un doctorat en médecine.
Jessica Meir sélectionnée en 2013. 205 jours dans l’espace et 3 EVA. Maîtrise en études spatiales et un doctorat en biologie marine. Avant la NASA, elle a étudié la physiologie des animaux dans des environnements extrêmes.
Frank Rubio sélectionné en 2017. 
Lieutenant-colonel de l’armée américaine. Doctorat en médecine. 
Il a été à la fois pilote d’hélicoptère Blackhawk et chirurgien de l’air dans l’armée avant de rejoindre la NASA.
Stephanie Wilson sélectionnée en 1996. 3 vols de Navette Spatiale, elle a passé 42 jours dans l’espace. 
Maîtrise en génie aérospatial. 
Avant de devenir astronaute, elle a travaillé sur le vaisseau spatial Galileo au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.

A vos pronostics pour la première femme sur la Lune et le retour d’un homme après Apollo 17 !

Laquelle sera la première femme sur la Lune ?

Premier vol en ?

Avant de voir au moins de 2 de ces astronautes en vol, il faudra réussir au moins Artemis-1 prévu à fin 2021 à ce jour.

Artemis-1 sera le premier test intégré des systèmes d’exploration de l’espace lointain de la NASA : le vaisseau spatial Orion, la fusée Space Launch System (SLS) et les systèmes au sol du Kennedy Space Center à Cap Canaveral, en Floride. Artemis-1 sera un test en vol sans équipage.

Logo de la mission Artemis-1 et premier vol attendu de la SLS (crédit NASA)

Mais ça, on en reparlera sur le blog en 2021 !

Publicités

2 Comments

  1. Les 18 astronautes présélectionnés (officiellement) le 9 décembre pour le programme Artemis sont 9 hommes et 9 femmes, sans doute afin de respecter la parité.

    Il aurait pu y en avoir d’autres, je pense notamment à Zena M. Cardman, Jeanette J. Epps et Loral A. O’Hara.

    Il en est de même pour les hommes où je remarque l’absence de « Randy » Bresnick, Andrew J. Feustel et Robert T. Hines pour ne citer qu’eux.

    Il aurait peut-être fallu, à mon avis, en présélectionner 24 plutôt que 18.

    Sur ces 18 astronautes, 9 sont déjà allés dans l’espace (4 hommes et 5 femmes) : Joseph Acaba, Victor Glover (« in space »), Christina Koch, Kjell Lindgren, Anne McClain, Jessica Meir, « Kate » Rubins (« in space »), Scott Tingle et Stephanie Wilson.

    Les 9 autres (« rookies ») sont Kayla Barron, Raja Chari, Matthew Dominick, Warren Hoburg, « Jonny » Kim, Nicole Mann, Jasmin Moghbeli, « Frank » Rubio et Jessica Watkins.

    ***

    Et si les futurs astronautes sur la Lune étaient des taïkonautes ? Je ne le pense pas mais on ne sait jamais…

  2. suite

    Quelques remarques :

    1) Si l’on étudie dans le détail les 18 membres du « Team Artemis » (ou de la « Dream Team Artemis », par référence à l’équipe de basket US aux JO de Barcelone en 1992…), on se rend compte que s’y trouvent :

    – une astronaute du groupe 16 (1996), Stephanie D. Wilson (toujours « active » plus de 24 ans après sa sélection !…) ;
    – un astronaute du groupe 19 (2004), Joseph M. Acaba ;
    – trois astronautes du groupe 20 (2009), Kjell N. Lindgren, Kathleen H. Rubins et Scott D. Tingle ;
    – cinq astronautes du groupe 21 (2013), Victor J. Glover, Jr. , Christina H. Koch, Nicole V. A. Mann, Anne C. McClain et Jessica U. Meir ;
    – sept astronautes du groupe 22 (2017), Kayla S. Barron, Raja J. V. Chari, Matthew S. Dominick, Warren W. Hoburg, Jonathan Y. Kim, Jasmin Moghbeli, Francisco C. Rubio et Jessica A. Watkins.

    2) Si on classe les 9 qui sont allés dans l’espace en fonction de leur durée de vol spatial, leur ordre est le suivant à ce jour, 13 décembre, sachant que « Kate » Rubins et « Ike » Glover sont à bord de l’ISS :

    – Christina H. Koch, Joseph M. Acaba, Jessica U. Meir, Anne C. McClain, Kathleen H. Rubins, Scott D. Tingle, Kjell N. Lindgren, Stephanie D. Wilson et Victor J. Glover, Jr.

    3) Ils devraient être rejoints en 2021-22 par ceux du groupe 23 actuellement en cours de formation ainsi que par certains astronautes « étrangers », Canadiens (CSA), Européens (ESA) et Japonais (JAXA).

    4) Je m’étonne toujours de l’absence des 6 mentionnés dans mon commentaire du 12 décembre. Quelle en est l’explication ?

    5) La NASA compte actuellement 46 astronautes « en activité » (et non pas 47 comme je l’ai entendu à la radio).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.