5 lancements dans la semaine du 28 septembre au 4 octobre : PSLV, Long March, Soyouz, Ariane 5, Atlas 5

Une semaine de lancements bien remplie avec pas moins de 5 lanceurs différents.

L’Inde lance son télescope spatial

Le 28 septembre à 4h30 UTC, le lanceur indien PSLV (Polar Satellite Launch Vehicle) a décollé du Satish Dhawan Space Center (Sriharikota). Il a mis sur orbite basse à environ 650 km d’altitude le satellite AstroSat et 6 charges utiles secondaires.

Astrosat est le premier satellite indien multi-spectral uniquement dédié à la recherche astronomique.

Jusqu’à présent, l’Inde avait déjà mené des études astronomiques grâce à des charges utiles hébergées sur d’autres satellites.

AstroSat permettra les observations sur plusieurs longueurs d’onde simultanées de divers objets astronomiques avec un seul satellite : ASTROSAT va observer l’univers à la fois en visible, ultraviolet, et rayons X, grâce à ses 5 instruments, alors que la plupart des autres satellites scientifiques sont capables d’observer dans une gamme étroite de la bande de longueurs d’onde. [plus de détails sur le site de l’ISRO ou sur spaceflight101.com/]

Le télescope spatial indien Astrosat (source ISRO)

Le télescope spatial indien Astrosat (source ISRO)

En plus d’AstroSat, 6 petits satellites ont été placés sur orbite:

  • LAPAN-A2, un microsat pour le Lembaga Penerbangan dan Antariksa Nasional (Institut national de l’aéronautique et de l’espace) de l’Indonésie
  • ExactView-9 pour exactEarth
  • 4 satellites Lemur-2, des triple-cubesats, construits et exploités par Spire Global, qui à terme constitueront une constellation plus grande d’environ 100 satellites.

L’objectif principal de ces six satellites est la surveillance maritime car ils embarquent du matériel AIS (Système d’Identification Automatique) pour collecter et relayer les signaux de suivi et de détresse des navires en mer.

Pour compléter : le launch kit

La Chine a réalisé son 5e lancement en 1 mois.

Après le lancement d’une Long March 3B le 12 septembre, le vol inaugural de sa Long March 6 et de sa Long March 11, et le vol d’une Long March 2D, la Chine a procédé à un nouveau lancement le 29 septembre.

A 23h13 GMT, une Long March-3B a décollé du centre de lancement des Satellites de Xichang (Chine).

Ce quatrième satellite de navigation nommé BDS I2-S (Beidou-20) rejoint les 2 satellites lancés en juillet dernier et le premier lancé en fin mars pour la phase 3 du système de navigation chinois Beidou comparable aux systèmes GPS américain, Glonass russe ou Galileo européen. Il s’agit en fait du 20e satellite de navigation de la constellation Beidou qui à terme sera constituée de 27 satellites en MEO, 3 satellites en orbite IGSO et 5 satellites en orbite GEO (géostationnaire à 36 000 km)  [plus de détails dans cet article].

Ce nouveau satellite dispose d’une antenne à balayage pour les signaux de navigation, un réflecteur laser et une horloge atomique à hydrogène. Sa masse au lancement est d’environ 800 kg pour une durée de vie opérationnelle de 10 ans.

VA 226 : 68e lancement d’affilée réussi pour Ariane 5

Le 30 septembre, en début de fenêtre de lancement, à 20h30 UTC, une ARIANE 5 a décollé du Centre Spatial Guyanais (CSG) à Kourou en Guyane Française comme prévu.

VA226 Décollage depuis TOUCAN le 30/09/2015

VA226 Décollage depuis TOUCAN le 30/09/2015

Ariane 5 a placé sur une orbite de transfert 2 satellites de télécommunications : Sky Muster pour l’opérateur australien NBN (National Broadband Network) et ARSAT-2 pour l’opérateur argentin ARSAT.

Sky Muster a été fabriqué par SSL (Space System Loral) et ARSAT-2 est le deuxième satellite géostationnaire fabriqué et opéré en Argentine.

Ce 226e lancement d’une Ariane marque le 68e succès d’affilée pour Arianespace, le 5e lancement d’une Ariane 5 en 2015 et le 9e lancement depuis le CSG cette année.

Pour compléter : le kit de lancement.

Lancement d’un cargo Progress vers l’ISS

Une fusée Soyouz-U a décollé du Cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan) le 1er octobre à 16h49 UTC.

Après un peu moins de 9 minutes de vol, la charge utile a été séparée du lanceur : le cargo Progress M29-M, ou Progress 61, commençait alors sa route à destination de l’ISS.

Tout le vol s’est déroulé nominalement et le cargo Progress s’est arrimé 6 heures plus tard à la Station, au module de service « Zvezda ».

Arrivée du Progress M29 à l'ISS (source NASA TV)

Arrivée du Progress M29-M à l’ISS (source NASA TV)

Le cargo transporte près de 3 tonnes de matériel à destination de l’ISS : 1 549 kg de cargaison sèche (430 kg de provisions alimentaires, 139 kg de fournitures médicales, 267 kg de fret américain pour le segment américain ainsi que l’équipage russe, 267 kg d’équipements sanitaires et d’hygiène, et 388 kg de matériel d’entretien et d’éléments de remplacement), 350 kg d’ergols pour le transfert vers les réservoirs de la Station, 420 kg d’eau et 50 kg de gaz comprimés.

Il devrait resté amarré jusqu’en décembre.

Le décollage vu de l’ISS, pris en photo par Scott Kelly :

100e lancement pour ULA

La société ULA (United Launch Alliance) a lancé une Atlas V ce vendredi 2 octobre à 10h28 UTC depuis Cap Canaveral (Floride, USA).

Le satellite de télécommunications Morelos 3 a été placé avec succès sur une orbite de transfert. Il sera opéré par le gouvernement mexicain pour fournir des services de données à travers le pays.

Morelos 3 était initialement prévu sur Proton, mais suite à l’échec de son satellite « jumeau » en mai dernier, le gouvernement mexicain a préféré placer son 3e satellite sur un lanceur fiable.

ULA et Atlas V : des lancements fiables

ULA, formé en décembre 2006 par Boeing et Lockheed Martin, exploite les lanceurs Delta II (bientôt à la retraite avec 2 lancements restant), Atlas V  et Delta IV.

Ils réalisent principalement des lancements pour le compte de la NASA (missions vers la Lune ou Mars par exemple) ou du gouvernement américain (GPS, satellites de reconnaissance NROL, …). Toutefois, ils réalisent quelques vols commerciaux dont celui du 2 octobre.

Sur ses 100 missions, 99 ont été réussies. La seule défaillance a été un échec partiel sur le lancement Atlas V de juin 2007, avec à bord 2 satellites américains de surveillance de l’océan. Le second étage se coupant prématurément, les orbites finales ont été atteintes par la propulsion propre des satellites.

Pour finir, différentes vidéos du lancement :

 

 

3 réflexions sur “5 lancements dans la semaine du 28 septembre au 4 octobre : PSLV, Long March, Soyouz, Ariane 5, Atlas 5

  1. Pour mémoire, à noter deux anniversaires, ceux des 3 octobre 1942 (1er lancement réussi d’une V-2 alias A-4) et 4 octobre 1957 (Spoutnik-1, 1er satellite artificiel… et 2e satellite, le 1er étant tout simplement la Lune).

  2. Pingback: ISS : un cargo Progress MS-02 remplace un autre Progress | Rêves d'Espace

  3. Pingback: L’actualité de la semaine du 3 octobre : Ariane 5 et New Shepard | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *