Les lancements de la semaine du 21 au 27 septembre : Rockot et premier vol de Long March 11

Rockot a réussi son 24e vol

Ce lanceur dérivé d’un missile intercontinental, le SS-19, exploité par la société Eurockot, a placé sur orbite basse 3 satellites militaires russes de communication Rodnik.

Lancement Rockot du 23 septembre 2015 avec à son bord 3 satellites militaires Rodnik (source Photo: Ministère de la Défense)

Lancement Rockot du 23 septembre 2015 avec à son bord 3 satellites militaires Rodnik (source Photo: Ministère de la Défense)

Le décollage a eu lieu le 23 septembre vers 22h00 UTC depuis le Cosmodrome de Plesetsk (Russie).

Les 3 satellites ont été officiellement nommés par le Ministère de la Défense russe Kosmos-2507, Kosmos-2508 et Kosmos-2509. Ils ont été repérés par la surveillance spatiale américaine, comme étant sur une orbite à 1500 km d’altitude. Ils font partie de la constellation Strela qui a commencé en 1964.

Il s’agissait du 12e vol pour le gouvernement russe de ce lanceur, et du 2e lancement cette année [Lancements de la semaine du 30 mars au 5 avril 2015 : Rockot et Long March]. Rockot doit effectuer son 12e vol civil en fin d’année, le 10 décembre à ce jour , avec le satellite Sentinel-3A pour le compte de l’Agence spatiale européenne et de la Commission européenne dans le cadre du Programme Copernicus.

Nouveau premier vol pour la Chine avec Long March 11

Quelques jours après le premier lancement de son lanceur Long March 6, la Chine renouvelle son exploit avec le premier vol de la Long March 11 (ou Chang Zheng-11, CZ-11).

Le vendredi 25 septembre à 1h41 UTC, le nouveau lanceur s’est élancé du Centre de lancement des satellites de Jiuquan visant une orbite héliosynchrone.

La seule photo disponible sur Internet du lanceur chinois Long March 11 (Photo: Weibo via 9ifly.cn)

La seule photo disponible sur Internet du lanceur chinois Long March 11 (Photo: Weibo via 9ifly.cn)

Long March 11  a été développé par la China Academy of Launch Vehicle Technology (CALT). La fusée est à 3 étages à propergol solide : les 2 premiers étages sont de même diamètre et le 3e étage à diamètre inférieur. Le 4e étage serait à carburant liquide pour une capacité d’insertion précise.

La Long March 11 a été conçue pour fournir une capacité de lancement de petites charges utiles avec un préavis court. En effet, cela est possible grâce à la facilité de stockage du carburant solide qui permet au lanceur d’être prêt rapidement, a contrario de la complexité des véhicules à carburant liquide. Toutefois, cela entraîne une perte de flexibilité dans les profils de mission car les moteurs de la fusée ne sont pas capables d’être éteints puis rallumés. Ce lanceur serait donc particulièrement adapté aux lancements de satellites militaires ou des satellites d’observation pour des missions en cas de catastrophes (informations spaceflight101.com).

La performance exacte de la CZ-11 est inconnue. Certains rapports affirment qu’elle pourrait mettre sur orbite jusqu’à 1000 kg sur une orbite héliosynchrone.Ce lanceur pourrait être comparé au lanceur européen Vega.

La fusée emportait trois CubeSats, Tianwang-1 A, B et C et un satellite nommé Pujian-1. Les 3 cubesats communiqueront entre eux en utilisant la technologie portugaise Gamalink développée par la société portugaise Tekever, ce qui leur permettra d’œuvrer en constellation. La même technologie sera utilisée sur le satellite PROBA-3 de l’ESA, qui doit être lancé en 2017.

 

4 réflexions sur “Les lancements de la semaine du 21 au 27 septembre : Rockot et premier vol de Long March 11

  1. suite

    « Tianwang » ou « Tian Wang » signifie « Prince Céleste / des Cieux / du Ciel », « Roi Céleste / des Cieux / du Ciel » ou « Porteur du Tablier bleu ».

    (« Tian » = « Ciel » et « Wang » = « Roi », entre autres traductions possibles)

    Tianwang-1A ou TW-1A = SECM-1
    Tianwang-1B ou TW-1B = NJUST-2
    Tianwang-1C ou TW-1C = NJFA-1

    TW-1A et 1B sont des « cubesats » du type CubeSat-2U alors que TW-1C est un CubeSat-3U.

    Ces 3 satellites ont été développés par la NUAA (Nanjing University of Aeronautics & Astronautics) en liaison avec divers autres organismes, universités, instituts ou entreprises, y compris étrangères (du Portugal et de Suède notamment).

    SECM = Shanghai Engineering Center for Microsatellite
    NJUST = Nanjing University of Science & Technology
    NJFA = Nanjing ?

    Quant à « Pujian », je n’en connais pas la signification. C’est un démonstrateur technologique.

    Pour plus de renseignements (en anglais), cf. nasaspaceflight.com du 24.09.2015.

    • Merci pour ces précisions. L’article est volontairement succint sur les charges utiles type cubesats car ils ont souvent le même type de mission : l’emport de nouvelles technologies de démonstration, dont on ne voit que les résultats que des mois ou années plus tard. Et aussi par manque de temps.

  2. NB : il existe (ou a existé) 8 versions de « Strela » (Flèche), à savoir :
    – Strela-1 : 29 satellites (prototypes) lancés en 1964-65 ;
    – Strela-1M : 371 satellites (opérationnels) lancés en 1970-92 ;
    – Strela-2 : 5 satellites lancés (prototypes) en 1965-68 ;
    – Strela-2M : 52 satellites (opérationnels) lancés en 1970-94 ;
    – Strela-3 : 142 satellites (opérationnels) lancés en 1985-2010 ;
    – Rodnik (Source) : ? satellites lancés à partir de 2005 ;
    – Gonets (Messager) : 4 satellites (prototypes) lancés en 1992 ;
    – Gonets-M : ? satellites (opérationnels) lancés à partir de 2004.
    Les « Strela » et « Rodnik » sont des satellites militaires alors que les « Gonets » sont des satellites civils.

  3. Pingback: L’actualité spatiale de la semaine du 7 novembre : Long March 11, Atlas 5 et Long March 2D | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *