L’actualité spatiale des 3 dernières semaines : Falcon 9, Dragon, Mercure, lancement chinois et hommage à Brahic

Ces 3 dernières semaines, vous n’avez peut être rien manqué de l’actualité spatiale, mais moi oui. J’ai rattrapé mon retard et voici mon résumé (donc informations non exhaustives) de ce qui s’est passé du 2 au 22 mai 2016 dans l’actualité spatiale :

Lancement et 3e atterrissage réussi pour Falcon 9

Le 6 mai, la fusée Falcon 9 a placé avec succès sur une orbite de transfert géostationnaire un satellite japonais de télécommunications, JCSAT-14, depuis Cap Canaveral en Floride.

Lancement Falcon 9 / JCSat du 06/05/2016 (credit SpaceX)

Lancement Falcon 9 / JCSat du 06/05/2016 (credit SpaceX)

1er atterrissage sur une barge après un lancement géostationnaire

Le deuxième objectif de ce lancement pour SpaceX, le constructeur du lanceur, était de réaliser le second atterrissage du premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une barge en mer pour la deuxième fois en moins d’un mois. [Lire la première réussite le 8 avril : Space X : l’atterrissage réussi du premier étage de Falcon 9 en mer]. Objectif réussi !

Atterrissage réussi le 6 mai pour le premier étage d'une Falcon 9 sur une barge en mer (credit SpaceX)

Atterrissage réussi le 6 mai pour le premier étage d’une Falcon 9 sur une barge en mer. Photo prise le 7 mai. (credit SpaceX)

Cet objectif était assez compliqué car du fait que le lancement était pour une orbite de transfert géostationnaire cette fois-ci (le premier succès était pour une orbite basse), la haute altitude complique le retour du premier étage de la fusée car celui-ci a dû brûler plus de carburant par rapport à la fusée utilisée lors du lancement du 8 avril. En conséquence, le premier étage a volé plus haut, a volé plus vite et a ensuite été soumis à des températures plus chaudes lors de la rentrée (5 fois plus selon SpaceX). Même après l’allumage de ses boosters de rentrée pour ralentir la descente, la fusée Falcon 9 a continué à tomber deux fois plus vite que lors de la mission d’avril.

Mais l’étage pourra-t-il être réutilisé ?

Sur la barge, avant le retour à Cap Canaveral de ce premier étage dans un hangar dédié aux boosters revenus sur Terre, les techniciens de Space X ont procédé au désarmement de son système de destruction pyrotechnique, et au retrait des propergols et des gaz à haute pression. Puis est venu le temps des inspections.

Le premier étage de l'atterrissage du 06/05/2016 dans un hangar de stockage à Cap Canaveral (credit SpaceX)

Le premier étage de l’atterrissage du 06/05/2016 dans un hangar de stockage à Cap Canaveral (credit SpaceX)

Elon Musk a indiqué que l’étage de la fusée ne pourra voler à nouveau car il a subi trop de dommages à sa rentrée.

Elon Musk « Notre plus récente fusée a eu des dégâts max, en raison de la très grande vitesse d’entrée. Sera notre chef de file pour les essais au sol pour confirmer les autres sont bons. »

Maintenant, la question est de savoir si SpaceX pourra renforcer sa fusée (blindage à la chaleur et peut-être d’autres systèmes ?) afin qu’elle puisse résister aux conditions sévères de rentrée, en assez bon état pour voler à nouveau sans une rénovation lourde, et retourner rapidement en vol afin de réduire considérablement les coûts de lancement comme SpaceX l’envisage depuis plusieurs années. SpaceX compte toutefois faire re-voler l’étage d’avril, plus tard cette année.

La vidéo complète du décollage et l’atterrissage réussi :

L’atterrissage réussi selon 3 points de vue différents :

Transit de Mercure devant le Soleil

Le 9 mai, Mercure est passé entre la Terre et le Soleil, donnant lieu à un événement astronomique rare connu : un transit planétaire. Cela n’arrive qu’environ 13 fois par siècle pour Mercure.

Image composite du transit de Mercureà travers le Soleil, le 9 mai 2016, vu par la caméra HMI du SDO (Solar Dynamics Obersvatory) de la NASA. HMI est un instrument destiné à étudier le champ magnétique à la surface solaire, ou photosphère. (Crédit: NASA / SDO)

Image composite du transit de Mercureà travers le Soleil, le 9 mai 2016, vu par la caméra HMI du SDO (Solar Dynamics Obersvatory) de la NASA. HMI est un instrument destiné à étudier le champ magnétique à la surface solaire, ou photosphère. (Crédit: NASA / SDO)

En images par le satellite américain SDO (Solar Dynamics Observatory) chargé de l’observation du Soleil :

Pour en savoir plus, je vous recommande cet article : « Mercure est passée devant le Soleil« 

Retour du Dragon CRS-8 sur Terre

Le 11 mai le cargo Dragon a amerri dans l’Océan Pacifique, après 1 mois passé attaché à la Station Spatiale Internationale [lire l’arrivée du cargo : Six vaisseaux à l’SS avec l’arrivée du Dragon CRS-8].

Il transportait des expériences réalisées au sein de l’ISS dans l’environnement unique de microgravité de la station. Le cargo a ramené également les échantillons prélevés sur l’astronaute Scott Kelly durant sa mission de 1 an pour analyse sur Terre [lire ISS : « Year In Space », c’est fini !]. Le scaphandre porté par l’astronaute Tim Kopra au cours d’une sortie extravéhiculaire en janvier a aussi été renvoyé pour une analyse supplémentaire par les ingénieurs au sol, suite à l’anomalie de présence d’eau à l’intérieur de son casque [lire Succès de l’EVA 35 avec Tim Peake et Tim Kopra mais …].

Le cargo Dragon est actuellement le seul moyen de ravitaillement de la Station capable de retourner une quantité importante de marchandises vers la Terre, même si les vaisseaux Soyouz russes ramènent quelques kilos de leur côté.

Un lancement chinois militaire

Lancement Long March 2D / Yaogan-30 le 15/05/2016 (source Xinhuanet)

Lancement Long March 2D / Yaogan-30 le 15/05/2016 (source Xinhuanet)

Le satelite Yaogan-30 a été mis sur orbite par une fusée Long March 2D depuis le centre de lancement de Jiuquan le 15 mai. selon les médias officiels, il s’agit d’un satellite qui sera « utilisé pour des expériences, des enquêtes foncières, les estimations de rendement des cultures et des secours en cas de catastrophe ». Pour les experts occidentaux,cette classe de satellites est utilisée à des fins militaires.

1 an dans l’espace pour le X-37B

Atterrissage de la 3e mission de l' X-37B en octobre 2014 (Crédit: Boeing)

Atterrissage de la 3e mission de l’ X-37B en octobre 2014 (Crédit: Boeing)

 

Depuis son lancement le 20 mai 2015, l’avion spatial X37-B de l’armée américaine continue d’orbiter au-dessus de nos têtes à environ 320 km d’altitude.

A ce jour, on ne connait pas la date de rentrée sur Terre.

Plus de details sur ce X37-B, dans l’article : Lancement de la semaine #AFSPC5 : Atlas 5, X37B et voile solaire LightSail

 

 

 

 

 

Et pour finir,

Hommage à André Brahic

Le 15 mai, André Brahic, l’un de nos plus illustres planétologues et scientifiques français nous a quitté. Il participa notamment à la découverte des anneaux de Neptune et participa à des missions passionnantes comme Cassini.

Pour ma part, je n’ai assisté qu’à une seule de ses conférences, mais elle reste inoubliable. C’était aux Rencontres Ciel et Espace à Paris en novembre 2014.

Cette conférence en vidéo sur les 10 ans de la mission Cassini :

A lire aussi : « André Brahic : un planétologue atypique » surle site du CNES, Spécialiste de Neptune et Saturne, l’astrophysicien André Brahic est mort sur Sciences et Avenir, Disparation d’André Brahic sur EnjoySpace, « André Brahic est mort » sur Ciel et Espace.

4 réflexions sur “L’actualité spatiale des 3 dernières semaines : Falcon 9, Dragon, Mercure, lancement chinois et hommage à Brahic

  1. Il s’agit du 4e vol d’un X-37B et du 2e du second modèle de vol.

    cf. Air & Cosmos n° 2501 du 20 mai 2016 page 42.

    A noter qu’il existe un projet de X-37C qui serait capable d’emporter 6 astronautes. Où en est-il ?

  2. Pingback: Les lancements du 13 au 19 juin : Falcon 9 / Eutelsat 117 West B et ABS 2A, Ariane 5 / EchoStar XVIII et BRIsat, New Shepard | Rêves d'Espace

  3. Pingback: L’actualité spatiale de la semaine du 8 août : Long March, Falcon 9 et Exomars | Rêves d'Espace

  4. Pingback: Vidéo du jour : lancement et atterrissage d’une Falcon 9 en slow motion | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *