Et de 3 pour SpaceX ! Enfin un lanceur réutilisable ?

Le 27 mai, SpaceX a réalisé un troisième atterrissage du premier étage de son lanceur Falcon 9 sur une barge en mer.

Troisième atterrissage de son premier étage de Falcon 9 sur une barge en mer pour SpaceX le 27/05/2016 (credit SapceX)

Troisième atterrissage de son premier étage de Falcon 9 sur une barge en mer pour SpaceX le 27/05/2016 (credit SapceX)

Ce troisième succès a commencé avec le 25e décollage de la fusée Falcon 9 à 21h39 UTC depuis Cap Canaveral en Floride.

Lancement de Thaicom 8 par une Falcon 9 le 27/05/2016 (Credit Craig Bailey / Florida Today)

Lancement de Thaicom 8 par une Falcon 9 le 27/05/2016 (Credit Craig Bailey / Florida Today)

Après 2 minutes et 39 secondes de vol, la séparation du premier étage est intervenue. Le second étage a pris le relais et a mis sur orbite de transfert géostationnaire le satellite de télécommunications Thaicom 8, la mission principale du vol, 32 minutes après le décollage.

Une mission secondaire vers un lanceur réutilisable ?

Utilisant ses propulseurs à azote froid pour se réorienter, le premier étage a effectué une rentrée dans la haute atmosphère puis vers 6 minutes trente de vol, une partie des 9 moteurs ont été allumés brièvement pour ralentir le lanceur. Puis les ailettes ont été actionnées afin de contrôler la trajectoire de l’étage vers le drone automatique surnommé « Of Course I still love you » d’une dimension d’environ 4700 mètres carré. Les jambes d’atterrissage ont été déployées quelques secondes avant ce troisième atterrissage sur une barge dans l’Océan Atlantique à environ 680 km des côtes de Floride.

Contrairement au vol précédent, ce premier étage a allumé ses moteurs 3 secondes de moins avant sa séparation avec le deuxième étage, lui permettant d’avoir davantage de carburant, environ 7400 kg, pour sa décélération lors de la rentrée. A priori, cela lui a permit de réduire sa vitesse de près d’un Mach de plus que la rentrée de début mai.

Cette vitesse moindre lors de la rentrée aura sans doute causé moins de dommages au premier étage que lors du vol précédent. SpaceX avait annoncé à cette occasion que le lanceur avait subi trop de dégâts pour pouvoir être utilisé pour un nouveau vol. Il servira donc à des essais au sol [lire L’actualité spatiale des 3 dernières semaines : Falcon 9, Dragon, Mercure, lancement chinois et hommage à Brahic].

Le principal objectif pour SpaceX est de pouvoir réutiliser les premiers étages de ses lanceurs afin de réduire les coûts de lancements des charges utiles, satellites ou cargos de ravitaillement vers l’ISS. Toutefois, la difficulté technique est d’avoir un lanceur réutilisable à moindre coût de rénovation après un vol, car celui-ci subit des dommages lors de sa rentrée, notamment lors des lancements de satellites géostationnaires qui demandent un vol plus long et plus haut de ce premier étage, et donc plus de frottements atmosphériques.

A ce jour, seul Blue Oring a fait re-voler un lanceur, mais suborbital [lire Blue Origin : « lancer, atterrir et repéter » ; ou comment avoir un lanceur réutilisable].

En attendant SpaceX va pouvoir stocker ce 4e étage dans son hangar dédié à Cap Canaveral, mais les places vont commencer à manquer :

Le hangar de stockage de SpaceX à Cap Canaveral avec les 3 premiers étages rentrés sur terre (Credit SpaceX)

Le hangar de stockage de SpaceX à Cap Canaveral avec les 3 premiers étages rentrés sur terre (Credit SpaceX)

Les prochains lancements d’une Falcon 9 sont prévus pour mi-juin, pour les satellites Eutelsat 117 West B et ABS 2A, puis vers mi-juillet pour celui du prochain cargo Dragon vers l’ISS. Lors de ce lancement, SpaceX a prévu de faire atterrir le premier étage sur la terre ferme comme lors du premier succès en décembre dernier [lire SpaceX : l’atterrissage vertical du premier étage de la Falcon 9 a réussi]. A suivre…

A voir, cette incroyable vidéo en accéléré du retour du premier étage de ce vol sur la barge :

Cet article sera mis à jour en fonction des communications de SpaceX sur l’état de santé du lanceur après sa rentrée.

Une réflexion sur “Et de 3 pour SpaceX ! Enfin un lanceur réutilisable ?

  1. Pingback: Les lancements du 13 au 19 juin : Falcon 9 / Eutelsat 117 West B et ABS 2A, Ariane 5 / EchoStar XVIII et BRIsat, New Shepard | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *