Blue Origin : « lancer, atterrir et repéter » ou comment avoir un lanceur réutilisable

« Lancer, atterrir et repéter », c’est le titre d’un article posté par Jeff Bezos sur le blog de son entreprise Blue Origin.

2e atterrissage réussi du lanceur New Shepard de Blue Origin le 22/01/16 (credit Blue Origin)

2e atterrissage réussi du lanceur New Shepard de Blue Origin le 22/01/16 (credit Blue Origin)

Le 22 janvier, soit moins de 2 mois après son premier lancement et son atterrisage vertical historique, le lanceur sub-orbital New Shepard a volé à nouveau.

Comme à son habitude, Blue Origin a dévoilé en différé le succès de ce 3e lancement de New Shepard, dont 2 fois de suite avec la même fusée, et de ce 2e atterrissage réussi.

Pour rappel, le premier lancement avait eu lieu en avril 2015, mais avait échoué dans l’atterrissage retour. En novembre, c’est le premier atterrissage vertical réussi d’une fusée.

Le lanceur New Shepard de Blue Origin a décollé à nouveau le 22/01/16 (credit Blue Origin)

Le lanceur New Shepard de Blue Origin a décollé à nouveau le 22/01/16 (credit Blue Origin)

Cette fois-ci, New Shepard a atteint un apogée de 101,7 kilomètres avant que la capsule inhabitée et le lanceur ne reviennent sur Terre pour leur récupération et leur réutilisation.

Le lanceur New Shepard de Blue Origin a décollé à nouveau le 22/01/16 et la capsule inhabitée a été larguée au-dessus de 100 km d'altitude (credit Blue Origin)

Le lanceur New Shepard de Blue Origin a décollé à nouveau le 22/01/16 et la capsule inhabitée a été larguée au-dessus de 100 km d’altitude (credit Blue Origin)

Entre le vol de novembre et celui-ci, les parachutes de la capsule et les allumeurs pyrotechniques ont été remplacés.  Plusieurs améliorations logicielles ont été effectuées.

A la fin de son article Jeff Bezos précise que le New Shepard va continuer à voler, encore et encore. Mais il précise également qu’un lanceur orbital est en cours de développement depuis 3 ans, et qu’il sera dévoilé cette année.

 Vue d'artiste du nouveau lanceur orbital de Blue Origin présenté lors de l'inauguration de son pas de tir à Cap Canaveral (via Nasaspaceflight)

Vue d’artiste du nouveau lanceur orbital de Blue Origin présenté lors de l’inauguration de son pas de tir à Cap Canaveral (via Nasaspaceflight)

Donc l’atterrissage vertical sera sans doute encore passionnant en 2016 !

 

Une réflexion sur “Blue Origin : « lancer, atterrir et repéter » ou comment avoir un lanceur réutilisable

  1. Pingback: Et de 3 pour Blue Origin ! Atterrissage de son lanceur à nouveau réussi | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *