Le lancement de la semaine du 18 au 24 janvier : PSLV / IRNSS-1E

Un seul lancement cette semaine avec le lanceur indien PSLV :

Un cinquième satellite de navigation IRNSS en orbite

Le lanceur PSLV-XL (XL pour la version la plus puissante du lanceur indien) a décollé avec succès du Satish Dhawan Space Center le 20 janvier à 4h01 UTC.

Il a mis sur orbite le cinquième de 7 satellites de navigation construits par l’agence spatiale indienne pour la constellation IRNSS, Indian Regional Navigation Satellite System. Le système devrait être compatible des services de navigation américain GPS et de l’européen Galileo. Avec une horloge atomique à bord (atome de rubidium), le système devrait avoir une précision entre 10 et 20 mètres.

Le système de navigation indien IRNSS

Le système de navigation indien IRNSS

IRNSS-1E, d’une masse de 1425 kg, rejoindra en orbite géostationnaire  IRNSS-1A (lancé en jullet 2013), 1B (avril 2014),  IRNSS-1C (octobre 2014) et IRNSS-1D (mars 2015).  Il est prévu pour fonctionner pendant 12 ans.

Le satellite IRNSS-1E (source ISRO)

Le satellite IRNSS-1E (source ISRO)

Il s’agissait du 33e vol d’une PSLV. Les 2 prochains satellties IRNSS sont prévus d’être lancés dans le premier semestre 2016.

Pour compléter : la brochure du lancement

7 réflexions sur “Le lancement de la semaine du 18 au 24 janvier : PSLV / IRNSS-1E

  1. Est-il aussi compatible avec les systèmes (ou constellations) de satellites Glonass et Beidou ? et avec le futur système japonais ?

    ***

    A noter que, dans quelques jours, nous aurons à commémorer, puisque c’est la mode, trois douloureux anniversaires dont on se serait bien passé, à savoir ceux des 27 janvier 1967, 28 janvier 1986 et 1er février 2003. Dix-sept héros (dont quatre héroïnes) partis rejoindre les étoiles à l’insu de leur plein gré. Une bien triste semaine pour la NASA et pas seulement pour elle…

    A ce propos, on attend toujours de savoir qui pourrait bien être le second astronaute israélien.

    Je suppose que ceux qui ont lancé ce satellite indien auront eu une pensée pour Kalpana Chawla.

    • Je n’ai pas l’information sur la compatibilité avec les systèmes russes et chinois.

      Pour ces tragiques annniversaires, je compte faire un article sur celui de Challenger qui m’a particulièrement marqué à l’époque, il y a 30 ans.

  2. merci pour tout ces nouvelles qui m aide a s avoir plus sur l espace et les progrès des scientifiques affin de pouvoir arriver a comprendre notre system solaire ainsi que nous les chercheurs dans se domaine merci encore

  3. Pingback: Les lancements de la semaine du 1er au 7 février : Chine, Etats Unis, Russie et Corée du Nord | Rêves d'Espace

  4. Son équivalent japonais est le QZSS, pour Quasi-Zenith Satellite System, appelé également Juntencho en japonais. Il se compose actuellement d’un seul satellite, Michibiki, lancé le 11 septembre 2010. A terme, en 2018, il devrait comprendre 3 ou 4 satellites selon les sources.

    A noter que Michibiki survole essentiellement l’Australie. Je ne sais pas ce que signifient Juntencho et Michibiki.

    Le 5 février 2016, suite au lancement réussi de GPS IIF-12 / Navstar-76 / USA-266, les systèmes de satellites de navigation actuellement en service sont les suivants (par ordre chronologique) :

    – USA : GPS/Navstar : 31 satellites opérationnels ;
    – Russie : Glonass : 22 satellites opérationnels ;
    – Chine : Beidou et Compass : 21 satellites opérationnels ;
    – Japon : QZSS : 1 satellite opérationnel ;
    – Europe : Galileo : 12 satellites opérationnels ;
    – Inde : IRNSS : 5 satellites opérationnels.

  5. Pingback: Les lancements du 7 au 20 février : Ariane 5 / EUTELSAT 65 West A, PSLV / IRNSS-1F, Soyouz / Resurs-P No. 3 | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *