L’actualité de la semaine du 30 octobre : ISS, des lancements et des anniversaires

Une semaine qui aurait pu paraître calme mais finalement, plein de choses à raconter : préparatifs aux changements de vaisseaux sur l’ISS, 3 lancements et des anniversaires.

16e lancement de l’année pour Falcon 9

Un nouveau lancement réussi cette année par SpaceX et sa Falcon 9, ce qui en fait déjà un record pour une compagnie privée, alors que d’autres lancements sont prévus d’ici la fin de l’année.

Lundi 30 octobre, la Falcon 9 a décollé de Cap Canaveral en Floride à 19h34 UTC. 

Koreasat-5A Mission

Décollage de Falcon 9 / Koreasat-5A le 30/10/2017 (credit SpaceX)

Le satellite Koreasat-5A construit chez Thales Alenia Space à Cannes, en France, a été placé sur orbite de transfert géostationnaire 36 minutes après le décollage. Il remplacera le satellite Koreasat-5 lancé en 2006 mais connaissant des problèmes dans le mécanisme d’un de ses panneaux solaires. Koreasat-5A a pour mission l’accès Internet, la distribution multimédia,la radiodiffusion et des services fixes par satellite, en tandem avec le satellite Koreasat-7 lancé en mai dernier sur Ariane 5.

Le premier étage de Falcon 9 a atterri avec succès sur le drone « Of Course I Still Love You » dans l’Océan Atlantique, 9 minutes après le décollage. Mais un incendie a dû être rapidement maîtrisé et la barge un peu endommagée.

Au total, SpaceX a réussi 19 atterrissages sur 24 tentatives, 16 boosters différents ont été récupérés (trois ont lancés et ont atterri deux fois).

Si vous voulez voir le déchargement du premier étage de la barge et vous rendre compte de la taille du lanceur, c’est par là :

Retour en vol de l’ex-Taurus

Le 31 octobre, le lanceur Minotaur-C a décollé de la base de Vandenberg en Californie à 21h37 UTC. 6 satellites SkySat de 110 kg, SkySat 8-13, et 4 cubesats Dove de 3 kg, ont été placés sur orbite basse héliosynchrone à 500 km d’altitude pour le compte de la société Planet Labs qui possède une flotte d’environ 190 petits satellites d’observation avec une capacité d’imagerie journalière de la totalité du globe.

Lancement Minotaur-C / Skysat et Dove le 31/10/2017 (credit orbital ATK)

Minotaur-C est en fait le dérivé de la fusée Taurus XL qui a connu des échecs en 2001, 2009  et 2011, dont les 2 derniers après une non séparation de la coiffe protégeant les satellites lors de l’ascension dans l’atmosphère après décollage. Le retour en vol de cette fusée légère pourrait concurrencer le lanceur européen Vega ou l’indien PLSV dans le lancement de constellations de petits satellites.

Nouvelle rehausse de l’ISS

L’orbite de l’ISS a été relevée le 2 novembre à 03h15 UTC d’environ 2 km en utilisant les moteurs du cargo Progress MS-06 (Progress 67P) pendant 206 secondes, d’où une accélération de 0,42 m/s. Environ 50 kg de carburant ont été utilisés afin de favoriser le prochain départ du vaisseau Soyouz MS-05 prévu le 14 décembre prochain et l’arrivée du Soyouz MS-07 planifiée le 17 décembre à ce jour.

Configuration actuelle de l’ISS et de ses vaisseaux ou cargos attachés (le module BEAM est considéré non définitif sur l’ISS). Credit NASA

 

2 novembre : 17 ans de présence permanente dans l’ISS

Le 2 novembre 2000 marque le début de la présence permanente d’équipage à bord de la Station Spatiale Internationale avec l’Expedition 1 : les cosmonautes russes Sergei Krikalev et Yuri Gidzenko de Roscosmos et l’astronaute américain William Shepherd de la NASA.

Première poignée de main du premier équipage permanent de l’ISS le 2 novembre 2000 (source NASA)

Lire les anciens articles sur cette date d’arrivée de l’Expedition 1 dans l’ISS : Anniversaire : 15 ans de présence humaine continue dans l’SS et 16 ans de Station Spatiale Internationale en 16 Gifs.

signatures Expedition-1 ISS

Signatures de Sergei Krikalev et Yuri Gidzenko les cosmonautes de l’Expedition 1 de l’ISS obtenues lors du Congrès mondial des Astronautes, ASE 30, à Toulouse en octobre 2017.

 

60 ans d’exploration spatiale : Laïka

Le 3 novembre 1957, la chienne Laïka devient officiellement le premier être vivant ayant survécu à un lancement orbital. A bord de Sputnik 2, la chienne n’aura malheureusement survécu que quelques heures. A l’époque les Soviétiques avait déclaré que la chienne était restée vivante plusieurs jours en orbite terrestre, mais finalement avec le temps et les déclassifications de documents, on a appris en 2002 que le système de contrôle thermique du vaisseau avait rencontré des problèmes au cours de la troisième orbite et que la chaleur excessive avait tué l’animal avant le 2e jour. Les batteries du Sputnik 2 ont fonctionné jusqu’au 10 novembre. Le satellite s’est consumé dans l’atmosphère terrestre avec Laïka à son bord le 14 avril 1958.

Musee_cosmodrome-26

Au musée du Cosmodrome de Baïkonour, réplique de la capsule emportant Laïka le 3 novembre 1957. 

Musee_cosmodrome-36

Au musée du Cosmodrome de Baïkonour, le système d’envoi de la chienne Laïka, le premier être vivant en orbite terrestre le 3 novembre 1957

Une très bonne vidéo sur le sujet et des autres animaux qui ont été eux aussi les pionniers de l’exploration spatiale :

 

Reprise des vols Long March 3

Une Long March 3B a décollé ce dimanche 5 novembre à 11h45 UTC du centre de lancement des Satellites de Xichang (Chine) et a placé sur orbite 2 satellites de navigation Beidou.

Lancement Long March 3B / 2 satellites Beidou le 05/11/2017 (via shanghaidaily.com)

Ces 2 satellites auraient dû être lancés en juillet pour devenir les 21ème et 22ème satellites opérationnels du projet Beidou qui, une fois achevé, fournira à la Chine son propre système mondial de navigation et de positionnement par satellite [pour plus de détails sur Beidou, lire Les lancements de la semaine du 1er au 7 février]. Mais le lancement a été reporté en raison de l’anomalie partielle du lanceur lors du vol de juin où le satellite a été placé sur une mauvaise orbite, ce qui a réduit sa durée de vie de 15 à 5 ans [lire L’actualité spatiale de la semaine du 12 juin].

C’était le 11e lancement de l’année pour la Chine. Il devrait y avoir encore au moins un lancement de satellites Beidou d’ici la fin de l’année et 6 prévus en 2018.

 

Le récap en images par Stardust des 3 dernières semaines :

Une réflexion sur “L’actualité de la semaine du 30 octobre : ISS, des lancements et des anniversaires

  1. NB : comme bien précisé dans cette remarquable vidéo, Laïka (Aboyeuse) s’appelait en réalité, à l’origine, Kudriavka (Petite frisée ou Petite bouclée).

    Le gros problème avec les chiens (ou plutôt chiennes) russes, c’est que beaucoup d’entre eux (d’entre elles) ont eu plusieurs noms et que, à l’inverse, plusieurs chiens différents ont parfois reçu le même nom !…. De plus, les dates de lancement, les fusées utilisées et les résultats des vols (succès ou échec) sont aussi parfois différents d’une source à l’autre.

    A noter qu’au moins 5 pays ont envoyé des animaux dans l’espace (au moins pour des vols suborbitaux). Ce sont les USA, l’URSS, la France, la Chine et l’Iran.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *