Shenzhou-12, le premier équipage de la nouvelle station spatiale chinoise

Le 17 juin, le vaisseau chinois Shenzhou-12 a décollé vers la station spatiale chinoise avec à son bord 3 taïkonautes : Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo.

6 heures et 32 minutes plus tard, le vaisseau Shenzhou-12 s’amarrait automatiquement au module Tianhe. Un record pour un vaisseau chinois, car les amarrages précédents ont plutôt été effectués après 2 jours de vol.

Images embarquées sur le module Tianhe montrant l’arrivée du vaisseau Shenzhou-12 (crédit CCTV)

Les 3 astronautes sont rentrés pour la première fois dans le module Tianhe environ 1 heure après l’amarrage :

Retour sur le décollage

Le décollage a eu lieu jeudi 17 juin à 1h22 UTC (9h22 heure locale) depuis le centre de lancement de Jiuquan dans le nord-ouest de la Chine à bord d’une Longue Marche-2F.

La Cheng Zhen-2F est le seul lanceur de vols habités chinois à ce jour. Elle a 100% de fiabilité pour les vols dédiés aux missions habitées : 7 vols habités, 5 vols d’engins spatiaux sans équipage et le lancement des deux laboratoires spatiaux Tiangong-1 et Tiangong-2.

Images via Global Times

Moins de 9 minutes après le décollage, le vaisseau était mis sur une orbite de 220 km sur 335 km. Rapidement après la séparation du lanceur, le Shenzhou-12 a déployé ses panneaux solaires pour commencer à produire sa propre électricité.

Images embarquées du Shenzhou-12 avant déploiement des panneaux solaires (à gauche) (crédit CMSA)

Amarrage automatique en 6,5 heures

Le vaisseau Shenzhou est similaire aux vaisseaux Soyouz. Il est constitué de trois sections : un module orbiteur, un module de retour et un module de propulsion [de haut en bas sur la photo ci-dessous].

A noter, que la CAST (China Academy of Space Technology) a annoncé que le vaisseau Shenzhou13 est déjà sur le site de lancement, prêt en cas d’urgence à être lancé dans les 8 jours pour effectuer des travaux de sauvetage spatial après le lancement du premier. 

Le Shenzhou-12 (ou le 13 ?) en préparation avant le lancement (crédit CMSA)

Le vol du vaisseau a été rapide et fait sans problème officiellement. L’amarrage s’est fait de façon automatique au port avant du module Tianhe de la station chinoise qui se trouve sur une orbite à une altitude de 375 sur 385 kilomètres inclinée de 41,5 degrés.

Le module Tianhe vu depuis le Shenzhou-12 (crédit CMSA)
Tianhe en vue rapprochée avec son bras robotique à droite

L’équipage de Shenzhou-12 et son programme à bord

L’équipage de Shenzhou-12 est composé de 3 hommes : Nie Haisheng, 56 ans, qui a déjà volé sur les missions Shenzhou-6 en 2005 et Shenzhou-10 en 2013, Liu Boming, 54 ans, qui a participé à Shenzhou-7 en 2008, et Tang Hongbo, 45 ans, dont c’est le premier vol.

Nie Haisheng, Liu Boming et Tang Hongbo avant d’embarquer dans le Shenzhou-12 (crédit CMSA)

C’est la 7e mission habitée pour la Chine. A ce jour, le record chinois de durée de vol habité est de 32 jours établi par Shenzhou-11 en 2016.

L’équipage doit en principe rester 3 mois à bord de la station chinoise. Les trois astronautes vont tester les systèmes à bord de la station, notamment vérifier les performances du système de survie qui produit de l’oxygène par électrolyse et recycle l’urine pour produire de l’eau potable.

Première conférence de presse dans la station. Les 3 taïkonautes sont militaires de formation (crédit CMSA)

Ils vont débarquer la cargaison amenée par le cargo de ravitaillement Tianzhou-2.

Ils devraient actionner le bras robotique du laboratoire [visible sur l’image de l’amarrage plus haut] et mener des expériences scientifiques. Il est aussi prévu 2 sorties spatiales [images de l’entrainement ci-dessous].

Et ensuite ?

Avec l’amarrage du cargo Tianzhou-2 le 29 mai et celui de Shenzhou-12 au port avant de Tianhe, l’ensemble de la station s’étend sur près de 36 mètres de long.

Illustration de la configuration actuelle de la station spatiale chinoise avec (de gauche à droite) Tianzhou-2, Tianhe et Shenzhou-12

Le lancement de Tianzhou-3 pourrait avoir lieu vers le 15 septembre. Le vaisseau avec 3 nouveaux taïkonautes (dont probablement une femme), doit s’amarrer au port Nadir (vers la Terre). Il doit décoller après le retour sur Terre de Shenzhou-12. Entre temps, il devrait y avoir le transfert de Tianzhou-2 du port arrière au port avant de Tianhe.

Il faudra attendre 2022 pour l’arrivée des modules supplémentaires [(re)lire Une nouvelle station spatiale chinoise en orbite basse].

Publicités

1 Comment

  1. Si cette mission dure bien trois mois comme prévu, ce sera une durée équivalente à celle de Skylab-4 (« Jerry » Carr – « Ed » Gibson – « Bill » Pogue), 84 jours en 1973-74 (du 16.11.1973 au 06.02.1974), qui fut longtemps le record de durée, ainsi qu’à celle de Soyuz-26 / Salyut-6 / Soyuz-27 (Yuri Romanenko – Georgi Grechko), 96 jours et demi en 1977-78 (du 10.12.1977 au 16.03.1978).

    ***

    « Crewing » de Shenzhou-12

    1) le 4 février 2021 : Nie Haisheng (3e vol) – Deng Qingming (1er vol) – Ye Guangfu (1er vol) ;

    2) le 1er mars 2021 : Chen Dong (2e vol) – Wang Yaping (femme, 2e vol) – Ye Guanfu ;
    (source : nasaspaceflight.com)

    3) le 10 juin 2021 : Nie Haisheng – Liu Boming (2e vol) – (ou toujours Deng Qingming selon les sources) – Tang Hongbo (1er vol) avec pour « doublures » Liu Boming (affecté donc à deux équipages !), Chen Dong et Zhang Lu ;

    3) le 16 juin 2021 : Nie Haisheng – Liu Boming – Tang Hongbo ;
    « doublures » : Zhai Zhigang – Wang Yaping (femme) – Ye Guangfu.

    ***

    Le 17 juin, Tang Hongbo est devenu le 567e homme (au sens large) de l’espace, vols orbitaux seuls, ainsi que le 12e Chinois.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.