Premiers chiffres de la nouvelle sélection d’astronautes de l’ESA

L’Agence Spatiale Européenne a lancé une nouvelle campagne de sélection d’astronautes entre avril et juin 2021. La clôture des candidatures ayant eu lieu, l’ESA a annoncé les premiers chiffres.

Plus de 22000 candidats

Les premiers chiffres indiquent que plus de 22 000 personnes des États membres* et des membres associés de l’ESA** ont postulé.

Lors de la précédente sélection en 2008, il n’y avait eu que 8413 candidats. La communication de l’Agence sur cette sélection et des missions des astronautes de la sélection 2008 a porté ses fruits semble-t-il.

La France est le pays le plus représenté avec 7137 candidats dont 1662 femmes, soit 106 candidats par million d’habitants, suivie du Luxembourg, de la Belgique et de la Suisse.

Encore loin de la parité

En 2008, les femmes candidates ne représentaient que 15,3 %.

Lors de cette nouvelle sélection, l’ESA a précisé à plusieurs reprises que « La représentation de toutes les sphères de notre société est une préoccupation que nous prenons très au sérieux« .

Pour cette sélection 2022, les femmes représentent désormais 24%.

Comme le souligne Le Directeur de l’exploration humaine et robotique de l’ESA, David Parker :

Nous constatons avec satisfaction une amélioration de la répartition des sexes parmi les candidats à cette sélection d’astronautes, mais les chiffres montrent également qu’il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à un équilibre entre les sexes dans le secteur spatial

200 candidats parastronautes

L’ESA est la première agence à proposer une sélection de quelques personnes souffrant d’un handicap physique pour une étude de faisabilité des vols spatiaux pour l’adaptation des procédures et des matériels nécessaires pour faciliter cette inclusion.

3 catégories sélectionnées selon les critères du comité paralympique international pour le programme Parastronaut de l’ESA : une déformation d’un membre inférieur uni ou bilatéral en dessous du genou, une longueur de jambe différente prononcée et les personnes de petite taille

Dans le cadre du programme Parastronaut, 257 personnes ont soumis leur candidature, dont 23,3% de femmes.

Et ensuite ?

La première des prochaines étapes est la présélection où les dossiers des candidat-e-s seront évalués. Les candidatures au poste d’astronaute (en situation de handicap physique) feront également l’objet d’un examen médical.

Les candidats seront informés à la fin de chaque étape si leur candidature a été retenue pour passer à l’étape suivante : les tests psychologiques.

Le processus complet va prendre plus d’un an. Les candidat-e-s doivent êtres patient-e-s !

Le processus de sélection des astronautes 2021-2022 (crédit ESA)

Allons-nous retrouver dans les prochaines phases mes 6 interviewés ? A suivre !

Source principale : le communiqué officiel : N° 21–2021: Un large éventail de candidatures pour la sélection des astronautes de l’ESA

*L’ESA compte vingt-deux États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse.

**La Slovénie, la Lettonie et la Lituanie ont le statut de membre associé.

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.