ISS : un planning d’équipages bien rempli

La Station Spatiale Internationale continue de tourner au-dessus de la planète et les activités à son bord ne sont pas à ce jour remises en cause.

La preuve avec l’arrivée de 3 nouveaux cosmonautes le 18 mars : Oleg Artemyev, Denis Matveyev et Sergei Korsakov.

Ils sont arrivés à bord du Soyouz MS-21 après 3 heures et 17 minutes de vol après le décollage de Baïkonour et un amarrage en mode manuel au module Prichal, le premier amarrage à ce module du segment russe, arrivé en novembre dernier.

Ouverture du sas entre le Soyouz et l’ISS. Oleg Artemyev, Denis Matveyev et Sergei Korsakov sont accueillis par Mark Vande Hei, Anton Shkaplerov, Pyotr Dubrov, Raja Chari, Thomas Marshburn, Matthias Maurer et Kayla Barron. L’équipage du Soyouz en tenues jaunes aux couleurs de l’université Bauman de Moscou où ils sont tous les 3 diplômés (crédit NASA TV)

C’est le premier équipage 100% russe de cosmonautes professionnels depuis 22 ans et Soyouz TM-30 le 4 avril 2000 avec Sergei Zalyotin et Aleksandr Kaleri à destination de la station Mir. L’équipage du Soyouz MS-19 était lui aussi 100% russe mais était constitué d’astronautes non professionnels. Cette situation découle de l’arrêt des achats de sièges sur Soyouz de la part de la NASA depuis le retour des vaisseaux américains Crew Dragon.

Oleg Artemyev, Denis Matveyev et Sergei Korsakov vont participer à l’Expedition 67 et devraient rester 6 mois dans l’ISS.

Soyuz MS-21 crew members
Photo officielle de l’équipage du Soyouz MS-21 en scaphandre de vol Sokhol : Sergey Korsakov, Oleg Artemyev et Denis Matveev (de gauche à droite) (crédit NASA)

Le 30 mars, Anton Shkaplerov, Pyotr Dubrov et Mark Vande Hei vont redescendre sur Terre avec le Soyouz MS-19.

Pyotr et Mark sont arrivés à l’ISS le 9 avril 2021 avec le Soyouz MS-18. Mark Vande Hei va ainsi dépasser le record précédemment établi pour un astronaute américain, Scott Kelly, en une seule mission avec 355 jours ! Pyotr pour sa première mission établit lui aussi un beau palmarès pour le coup, dépassant Mikhaïl Korniyenko qui accompagnait Scott Kelly lors de cette première mission de « presque un an » dans l’ISS.

Expedition 66 Flight Engineers Mark Vande Hei and Pyotr Dubrov
Mark Vande Hei (arrière-plan) et Pyotr Dubrov s’entraînent fin novembre 2021 sur un ordinateur aux procédures d’évacuation d’urgence qu’ils utiliseraient dans le cas improbable où ils devraient rapidement monter à bord du Soyouz MS-19, se désamarrer et retourner sur Terre (crédit NASA)

Un équipage 100% privé à venir

SpaceX va réaliser un second vol 100% privé en avril. Après la mission Inspiration4 mais qui « n’avait fait qu’orbiter » autour de la Terre, cette fois-ci la mission Ax-1 va faire voler 4 astronautes non professionnels vers la Station Spatiale Internationale, pour une mission d’une dizaine de jours. Le décollage est prévu actuellement le 3 avril.

Ax-1 tient du nom de l’entreprise qui a acheté les 4 sièges d’un Crew Dragon à SpaceX : Axiom Space.

L’équipage sera constitué de l’ancien astronaute de la NASA, Michael López-Alegría, et de 3 entrepreneurs et investisseurs Larry Connor, Eytan Stibbe et Mark Pathy.

L’équipage de Ax-1 (de gauche à droite) : Larry Connor, Mark Party, Michael López-Alegría et Eytan Stibbe (crédit Axiom Space)

On en reparlera bien sûr plus en détails car ce ne sera que le premier vol de coopération Axiom Space / SpaceX. Un deuxième vol est d’ores et déjà prévu et cela pourrait devenir fréquent à l’avenir.


Crew-4 en avril

Le 19 avril (date de décollage au plus tôt ce jour), l’équipage Crew-4 doit décoller à bord d’un vaisseau Crew Dragon pour l’ISS. Il vient relever l’équipage Crew-3 (Thomas Marshburn, Raja Chari, Kayla Barron et Matthias Maurer) qui rentrera sur Terre quelques jours après (vers le 21 avril) et donc commencer l’Expedition 67.

Crew-4 est composé des Américains Kjell Lindgren, comme commandant, Robert Hines comme pilote, et Jessica Watkins comme spécialiste de mission, et de l’astronaute de l’ESA, l’italienne, Samantha Cristoforetti.

Cela devrait être l’occasion d’avoir 2 astronautes européens en même temps dans l’ISS pendant quelques jours avec Matthias Maurer et Samantha Cristoforetti, après le rendez-vous manqué à l’automne dernier entre Thomas Pesquet et Matthias, l’équipage de Crew-2 étant parti avant l’arrivée de Crew-3.

Crew-4 : (de gauche à droite) Robert Hines, Samantha Cristoforetti, Jessica Watkins et Kjell Lindgren (crédit NASA)

Avec la guerre actuelle en Ukraine, et les propos souvent belliqueux du directeur de l’agence spatiale russe, Dmitri Rogozin, il est difficile de savoir à ce jour si l’échange de siège entre Soyouz et Crew Dragon et donc la participation de la cosmonaute Anna Kikina à Crew-5 seront maintenus.


De nombreuses sorties spatiales à venir

Après une première sortie réalisée le 19 janvier sur le segment russe, de nombreuses sorties spatiales sont de nouveau prévues à partir de l’Expedition 67 pour notamment la mise en service du bras robotique ERA de l’ESA arrivé avec le module Nauka. A cette occasion, il est possible que Samantha Cristoforetti participe à une des EVA russes.

Cosmonauts Anton Shkaplerov and Pyotr Dubrov in Russian Orlan spacesuits
Les cosmonautes Anton Shkaplerov (à gauche) et Pyotr Dubrov (à droite) vêtus de leurs combinaisons spatiales russes Orlan avec l’aide de Mark Vande Hei (arrière) se préparent pour une prochaine sortie dans l’espace à la Station spatiale internationale (crédit NASA)

En 2022, les sorties spatiales sur le segment américain de l’ISS devraient continuer à assurer la maintenance de la Station et notamment la poursuite de la mise en place de nouveaux panneaux solaires iRosa, du même type que ceux installés en 2021.

D’ailleurs, la sortie spatiale EVA79 du 15 mars, avec Raja Chari et Kayla Barron a permis de préparer l’installation de nouveaux panneaux solaires, tandis que la sortie dans l’espace prévue ce 23 mars avec Raja Chari et Matthias Maurer aura pour objet de la maintenance de l’ISS avec l’installation de nouveaux systèmes thermiques et électroniques.

NASA spacewalker Raja Chari is pictured tethered to the station
Raja Chari photographié par Kayla Barron lors de l’EVA 79. A l’arrière-plan, le bras robotique Canadarm-2 et le vaisseau Crew Dragon Endurance amarré au module Harmony (crédit NASA)

Et bien entendu, des expériences scientifiques à bord de l’ISS sont effectuées tous les jours par les membres de l’équipage.

Matthias Maurer et l’expérience ESA « lévitateur électromagnétique » qui permet aux chercheurs d’observer des alliages métalliques suspendus dans l’air, chauffés à plus de 2 000 °C et rapidement refroidis (crédit ESA)

La Station Spatiale Internationale n’a pas fini de tourner au-dessus de nos têtes !

Photo à la Une : La Terre est illuminée peu de temps après un lever de soleil orbital sur cette photographie depuis l’ISS alors qu’elle orbite à 262° au-dessus de l’océan Pacifique au sud des îles Aléoutiennes en Alaska (crédit NASA) + logo des Expedition 66 et 67.

3 réflexions sur “ISS : un planning d’équipages bien rempli

  • 20 mars 2022 à 18 h 08 min
    Permalien

    Bonjour,

    Un peu lassée de la propagande unidirectionnelle couvrant les événements d’Ukraine, merci de ne pas tomber dans le même piège. Si le directeur de Roscosmos tient des propos belliqueux, la place disponible dans votre article permet de les citer en les replaçant dans leur contexte, tous le monde y gagnera !
    Très cordialement
    GD

    Répondre
    • 20 mars 2022 à 19 h 58 min
      Permalien

      Solidaire avec un pays envahi, dévasté, et mise en garde plutôt que surfer sur la vague. Le mot « guerre » à Moscou est condamné à 15 ans de réclusion, chez nous pas. Où est la propagande ?… Mais revenons au spatial qui fédère : c’est là notre chance, notre avenir.

      Répondre
  • 20 mars 2022 à 19 h 05 min
    Permalien

    NB : il s’agit du 3e vol spatial pour Artemyev et du premier pour ses deux collègues. Matveyev et Korsakov sont devenus le 18 mars les 580e et 581e « hommes de l’espace » (513 hommes et 68 femmes), vols orbitaux seuls. Ils sont également les 128e et 129e « Russes ou autres ex-soviétiques » (ou les 130e et 131e si j’y ajoute Kadenyuk et Aimbetov).

    « Crewing » de Soyouz MS-21 :

    1) le 12.02.2020 : Aleksandr Misurkin (3e vol) – x – x ;
    2) le 28.06.2020 : Anton Shkaplerov (4e vol) – Nikolai Chub (1er vol) – x ;
    3) le 09.07.2020 : x – Nikolai Chub (1er vol) – x ;
    4) le 03.11.2020 : Oleg Artemyev (3e vol) – Nikolai Chub (1er vol) – x ;
    5) le 23.11.2020 : Oleg Artemyev (3e vol) – x – x ;
    6) le 04.02.2021 : x – x – x ;
    7) le 04.05.2021 : Oleg Artemyev (3e vol) – Denis Matveyev (1er vol) – Sergei Korsakov (1er vol).

    A noter qu’il avait été un moment envisagé de remplacer Korsakov par une astronaute US, à savoir Loral O’Hara.

    A noter aussi qu’entre temps, le 23 mars (donc dans 3 jours), il devrait y avoir un vol suborbital du New Shepard, NS-20, 4e vol « habité » du New Shepard avec 5 astronautes (si on peut les appeler ainsi) à bord, à savoir Marty Allen, Pete Davidson, Marc Hagle, sa femme Sharon Hagle et George Nield.

    Sharon Hagle devrait voler également à bord d’un VSS de Virgin Galactic (vol suborbital) ainsi qu’à bord d’un Crew Dragon de SpaceX ; c’est du moins ce qu’elle espère.

    Quant à George C. Nield IV, il avait été deux fois (au moins) candidat astronaute et avait fait partie des présélectionnés pour les groupes 8 et 9 de la NASA en 1977 et 1980, ce qui ne nous rajeunit pas ! …

    ***

    Vladimir (qui signifie « qui fait régner la paix » !…) Poutine aura 70 ans (si Dieu et le Diable lui prêtent vie) le 7 octobre. Ne croyez-vous pas qu’il serait temps qu’il prenne sa retraite ? une bonne retraite, la retraite de Russie !

    Il ne faut pas oublier que, pour tout bon dictateur (oxymores) qui se respecte, l’unité de compte, c’est le million de morts.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.