Soyouz MS-19 : un film tourné dans l’ISS

Ce 5 octobre, 3 nouveaux astronautes sont arrivés à la Station Spatiale Internationale : un cosmonaute professionnel, une actrice et un réalisateur. Ces 2 derniers doivent effectuer le tournage d’un film dans l’ISS.

Yulia Peresild, Klim Shipenko et Anton Shkaplerov après leur arrivée dans l’ISS (crédit Roscosmos)

Le vol d’astronautes non professionnels dans l’espace connaît un net regain en ce second semestre 2021 !

Un amarrage express

Le décollage du vaisseau Soyouz MS-19 a eu lieu à 8h55 UTC depuis Baïkonour.

Décollage Soyouz MS-19 le 05/10/2021 (crédit Roscosmos)

Grâce au lanceur Soyouz-2.1a et à l’orbite optimisée de l’ISS (après les corrections d’orbite réalisées en septembre), l’amarrage du vaisseau Soyouz au module Rassvett a pu être effectué après seulement 2 orbites, moins de 4 heures après le décollage.

Toutefois l’amarrage n’a pas pu se faire en mode automatique à cause d’un problème sur le panneau du système de rendez-vous Kurs côté ISS. Soyouz MS-19 a été amarré en manuel, piloté par Anton Shkaplerov ; le vaisseau avait d’ailleurs été modifié pour être piloté par une seule personne.

Il a été exécuté du coup avec 10 minutes de retard sur le planning initial, à 12h22 UTC.

Un équipage atypique et entraîné

Anton Shkaplerov est le commandant du Soyouz MS-19. Il réalise ici son 4e vol spatial. Il a déjà passé 533 jours dans l’espace.

Klim Shipenko et Yulia Peresild sont deux « participants à un vol spatial » (« spaceflight participants » selon le dénomination de l’agence russe), comme l’a pu être l’astronaute émirati Hazzaa Al Mansoori.

Klim est un réalisateur de films russe. Il a réalisé notamment le film Salyut 7, sur l’épisode de la mission de récupération de la station Saliout-7. Klim a perdu 15 kilos durant la préparation au vol !

Yulia Peresild est une actrice russe de 37 ans sélectionnée après l’appel à concours lancé à l’automne 2020 par Roscosmos et Channel One, la première chaîne de télévision à diffuser dans la Fédération de Russie, pour le tournage d’un film dans la Station Spatiale Internationale.

Ce concours visait à présélectionner 20 femmes entre 25 et 45 ans, ayant des connaissances de base en anglais, mesurant ente 1,50m et 1,80m et pesant entre 50 et 75 kg.

A l’issue de la première étape, 20 finalistes ont été sélectionnées. Ensuite, les candidates présélectionnées ont passé l’étape très sélective russe pour vérifier le « respect des exigences médicales et psychologiques, ainsi que des exigences en matière d’aptitude physique, d’éducation et d’aptitude professionnelle nécessaires à la participation au vol spatial et au travail dans l’espace » comme le souligne l’agence russe. 

A l’issue de cette sélection, 2 actrices ont été choisies : Yulia Peresild, comme participante à l’équipage principal et Alena Mordovina, comme doublure.

L’équipage de réserve du Soyouz MS-19 : Alexei Dudin, Oleg Artemyev et Alena Mordovina (crédit Roscosmos)

Elles ont rejoint Klim Shipenko et le caméraman Alexei Dudin au centre d’entraînement Yuri Gagarin à la Cité des étoiles près de Moscou pour une formation accélérée au vol spatial.

Yulia Peresild, Anton Shkaplerov et Klim Shipenko lors de l’entrainement (crédit Roscosmos)

Plusieurs reportages ont été réalisés pendant cette préparation et sont disponibles en ligne (et en russe) ici : https://www.1tv.ru/shows/kosmos/realiti-vyzov-pervye-v-kosmose/vyzov-pervye-v-kosmose-1-seriya

Challenge, le film

En novembre 2020, l’agence spatiale russe annonce donc rechercher une actrice pour tourner un film dans l’ISS à l’automne 2021. Le film avec le titre provisoire « Challenge » (Вызов en russe) est un projet conjoint de Roscosmos, la chaine de télévision Channel One et le studio Yellow, Black and White.

Le film parle d’une femme médecin, qui a « un mois pour se préparer à un vol spatial et se rendre à l’ISS pour résoudre une tâche importante ». Il n’y a pas d’autres détails sur le scénario sauf qu’Oleg Novitskiy serait un cosmonaute ayant besoin d’une assistance rapide.

Le film, qui se veut être le premier long métrage sur orbite, fait également partie d’un projet scientifique et éducatif. Roscosmos souhaite en profiter pour voir dans quelle mesure les vols spatiaux peuvent vraiment devenir accessibles à des astronautes non professionnels ou à des personnes avec des entrainements accélérés, comme des médecins ou des scientifiques. A ce jour, l’agence russe a le programme d’entraînement le plus rigoureux et exigeant au monde et une sélection très restrictive, notamment avec des critères qui limitent le nombre de femmes cosmonautes.

Un vol court pour les 2 astronautes non professionnels

La durée de la mission des participants au vol sur l’ISS est de 12 jours. 

Il est prévu que Klim Shipenko et Yulia Peresild rentrent avec Oleg Novitkiy avec le vaisseau Soyouz MS-18 le 17 octobre.

Anton Shkaplerov rentrera sur Terre avec Pyotr Dubrov et Mark Vande Hei en mars 2022. Ces 2 derniers auront alors passé près de 1 an dans l’espace.

L’Expedition 66 va bientôt commencer

Avec l’arrivée d’Anton Shkaplerov dans l’ISS et bientôt l’équipage de Crew-3 (prévue à ce jour le 30 octobre), l’Expedition 66 (66e équipage de l’ISS) va bientôt commencer.

Illustration des Expedition 65 et 66 (crédit ESA)

Côté russe, il y aura l’arrivée du module nodal Pritchal et au moins 3 sorties spatiales sont prévues. Le Soyouz MS-20 arrivera début décembre pour une mission de tourisme spatial avec pour commandant Aleksander Misurkin et comme passagers Yusaku Maezawa, entrepreneur japonais, et son assistant Yozo Hirano.

L’équipage du Soyouz MS-21 arrivera en mars 2022.

Avec le module Nauka dédié à la science, l’équipage russe devrait accroitre le nombre d’expériences scientifiques sur orbite. Il est prévu 21 études en biologie et physiologie spatiales, 15 dans le développement de technologies spatiales prometteuses, 6 dans la science des matériaux spatiaux, 2 dans la physique des rayons cosmiques, une dans l’étude de la Terre depuis l’espace et les 5 activités éducatives.

Publicités

3 Comments

  1. NB : pour le film, Oleg aurait eu (dans le scénario du film) un malaise suite à une EVA.

    NB : c’est ainsi que Yulia Peresild n’est que la 5e Russe à aller dans l’espace. Qui l’aurait cru en 1963 ?

    ***

    Il faut se souvenir que ce n’est pas la première fois que les Russes envisagent de tourner un film dans l’espace.

    La toute toute première fois (comme le chantait Jeanne Mas), ce devait être en avril 2000 à bord de la fameuse station Mir.

    Un acteur de cinéma russe, Vladimir A. Steklov, aurait dû effectuer ce vol avec Sergei Zaletin et Aleksandr Kaleri à l’occasion de la « véritable dernière mission » (qui devait être alors tout au plus l’avant-dernière vu qu’il serait revenu sur terre avec l’équipage suivant) à destination de Mir, Soyouz TM-30 / EO-28. Finalement, suite à divers problèmes rencontrés par Mir, l’équipage fut réduit aux deux seuls cosmonautes professionnels, à savoir Zaletin et Kaleri.

    NB : après Soyouz TM-30 / EO-28 (Zaletin – Kaleri), trois autres missions étaient un moment prévues vers la station Mir. Elles auraient eu pour équipages Sharipov – Vinogragov, Musabayev – Baturin (et le « touriste » US Dennis Tito) et Padalka – Budarin.

    Vladimir A. Steklov avait deux doublures potentielles, deux actrices, Natal’ya V. Gromushkina et Ol’ga I. Kabo.

    Il y avait également 12 autres candidats à avoir été présélectionnés : 8 hommes et 4 femmes.

    Les 8 hommes étaient Nikolaï I. Denisov, Anatoliy M. Kashpirovskiy, Valeriy Ya. Leont’yev, Dmitriy A. Pevtsov, Viktor V. Rakov, Vladimir A. Sazhin, Andreï A. Sokolov et Yuriy B. Vasil’yev.

    Les 4 femmes étaient Vera V. Glagoleva, Yelena V. Kotel’nikova, Amaliya R. Mordvinova (également appelée Belyaeva ou Gol’danskaya) et Yekaterina V. Rednikova.

    ***

    Pour en revenir, plus de 21 ans après, à Soyouz MS-19, ce sont 4 femmes qui ont été présélectionnées au cours de la 3e phase du processus de sélection.

    Outre Yulia (ou plutôt Yuliya) S. Peresild et Alena (ou Alina ou Alyona) V. Mordovina, les deux autres étaient Sofya Arzhakovskaya (alias « Sofya Skya ») et Galina Kairova. Cette dernière poursuit actuellement son entraînement afin de devenir une véritable cosmonaute professionnelle. Elle pourrait donc TB aller dans l’espace après Anna Yu. Kikina.

    A noter que la première des quatre à avoir été sélectionnée fut Alena V. Mordovina.

    Ce sont 23 femmes qui ont présélectionnées au cours de la 2e phase du processus de sélection :

    Les 19 autres étaient Alina Abradshitova, Kristina V. Boreyko, Yuliya V. Bugakova, Tat’yana G. Danilevskaya, Mariya Feofanova, Svetlana A. Ivanova, Anna V. Karabayeva, Marina P. Kazankova, Svetlana V. Khodchenkova, Victoria V. Kirichenko, Ol’ga N. Kuz’mina, Yekaterina A. Milovanova, Tat’yana Minzhurenko, Svetlana Mironenko, Ol’ga V. Sheina, Victoria V. Sid, Yevgenya N. Sviridova, Mariya Yu. Valeshnaya et Anna A. Vasileva.

    Parmi les autres candidates connues – en tout cas des Russes – il y avait Anastasia Barannik, Zoya Berber, Svetlana Savina, Regina Todorenko, Elizaveta « Liza » Zaretskaya et Sofya P. Zayka.

    ***

    « Crewing » de Soyouz MS-19 :

    1) le 04.10 2019 : Oleg Novitskiy, Pyotr Dubrov et soit un « touriste », soit un astronaute US, voire Oleg G. Novitskiy et deux « touristes » (selon les sources) ;

    2) le 16.11.2019 : Oleg Novitskiy, Pyotr Dubrov et Mukhtar Aymakhanov ;

    3) le 10.05.2020 : Nikolaï Tikhonov, Andreï Babkin et Mukhtar Aymakhanov (selon spacefacts.de)
    ou Nikolaï Tikhonov, Andreï Babkin et « un Américain » (selon astronaut.ru) ;

    4) le 22.06.2020 : Nikolaï Tikhonov, Andreï Babkin et Mukhtar Aymakhanov (selon spacefacts.de)
    ou Anton Shkaplerov, Andreï Babkin et « un Américain » (selon astronaut.ru) ;

    5) le 30.07.2020 : Anton Shkaplerov, Andreï Babkin et « un 3e Russe » (pas Aymakhanov), suite au retrait du corps des cosmonautes de N. Tikhonov pour raison médicale (blessure à l’oeil, oui mais lequel ?) ;

    6) le 27.08.2020 : Anton Shkaplerov, Andreï Babkin et Sergey Korsakov ;

    7) le 03.11.2020 : Anton Shkaplerov, Andreï Babkin et Dmitriy Petelin ;

    8) le 28.12.2020 : Anton Shkaplerov, Andreï Babkin et Dmitriy Petelin (idem) ou Anton Shkaplerov, un « touriste » et « une actrice » (selon les sources) ;

    9) le 04.02.2021 : Anton Shkaplerov, Oleg Artemyev et Dmitriy Petelin ;

    10) le 25.02.2021 : Anton Shkaplerov, Oleg Artemyev et Anne C. McClain (selon astronaut.ru) ;

    11) le 03.03.2021 : Anton Shkaplerov, Oleg Artemyev et Dmitriy Petelin avec comme « doublures » Andreï Fedyayev, Denis Matveyev et Anna Kikina ;

    12) le 15.03.2021 : Anton Shkaplerov, Klim Shipenko et « une actrice » (avec Artemyev comme doublure de Shkaplerov, désigné à la fin avril 2021) ;

    13) le 13.05.2021 : Anton Shkaplerov, Klim Shipenko et Yuliya Peresild avec comme « doublures » Oleg Artemyev, Aleksey Dudin et Alena Mordovina.

    NB : sources :

    1) pour les candidats de 1997 (pour un vol prévu en 2000 mais qui fut annulé) : astronaut.ru ;
    2) pour les actrices candidates en 2020 : kosmosnews.fr et spacesleuth2.blogspot.com (Tony Quine).

    ***

    Le 11 octobre, Thomas Pesquet deviendra le recordman de la durée de vol spatial pour ce qui concerne les « autres » (ni Russes / ex-soviétiques) ni Américains), en dépassant le temps de Luca Parmitano (un peu moins de 367 jours).

  2. suite – correction

    Finalement, ce sont bien 20 (et non pas 23) femmes qui ont présélectionnées au cours de la 2e phase du processus de sélection, ceci sur environ 5 000 candidates.

    Outre les 4 sélectionnées à l’issue de la 3e phase — à savoir Yuliya S. Peresil’d, Aliyona V. Mordovina, Galina N. Kairova et Sofiya A. Arzhakovskaya — les 16 autres étaient Aliyona A. Bukkulova. Tat’yana G. Danilevskaya, Svetlana A. Ivanova, Marina P. Kazankova, Svetlana V. Khodchenkova, Oksana I. Knipper, Ol’ga N. Kuz’mina, Yuliya A. Makarova, Svetlana A. Mironenko, Anastasiya A. Odintsova, Serafina A. Ogarieva, Yevgeniya N. Sviridova, Aliyona A. Spivak, Mariya Yu. Valeshnaya, Anna A. Vasilyeva et Anastasiya A. Voronina.

    (source : lk.astronautilus.pl)

    Parmi les autres candidates connues – en tout cas des Russes – il y avait Aliyona Abradshitova Anastasiya Barannik, Zoya Berber, Kristina V. Boreyko, Yuliya V. Bugakova, Mariya Feofanova, Anna V. Karabayeva, Victoria V. Kirichenko, Yekaterina A. Milovanova, Tat’yana Minzhurenko, Svetlana Savina, Ol’ga V. Sheina, Victoria V. Sid, Regina Todorenko, Elizaveta « Liza » Zaretskaya et Sofya P. Zayka.

    (sources : kosmosnews.fr et spacesleuth2.blogspot)

    Total : 20 + 16 = 36 candidates connues sur 5 000.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.