L’actualité spatiale de la semaine du 11 décembre : Ariane 5 et Galileo, départ et décollages pour l’ISS, Stratolaunch

Une semaine bien chargée avec pas mal de mouvements pour l’ISS, et une nouvelle étape pour le système européen de navigation Galileo.

Ariane 5 lance 4 satellites Galileo

La constellation de satellites de navigation européens Galileo s’est étoffée de 4 nouveaux satellites avec le lancement réussi du 12 décembre.

Lancement Ariane 5 VA240 / Galileo 19-22 le 12/12/2017 (Credit: Arianespace/CSG/CNES/ESA)

Ariane 5 a décollé à 18h36 UTC du Centre Spatial Guyanais et a livré un peu plus de 3 heures après le décollage les satellites Galileo 19 à 22 sur une orbite à 22 922 km et une inclination de 57°. Les 4 satellites FOC FM 15 à 18, selon une autre dénomination, devront rejoindre leur orbite opérationnelle à 23 222 km grâce à leur propre système de propulsion.

Galileo 19-22 liftoff

Lancement Ariane 5 VA240 / Galileo 19-22 le 12/12/2017 (Credit: ESA-Manuel Pedoussaut)

Les satellites FOC sont fabriqués par OHB Systems en Allemagne et pèsent 714 kg chacun. Ce lancement aurait dû avoir lieu plus tôt dans l’année mais des anomalies sur les horloges à bord de satellites Galileo déjà en orbite ont entraîné des investigations et des changements de composants sur les 4 satellites lancés ce 12 décembre.

Lorsque les quatre satellites seront opérationnels, le réseau européen pourra fournir des services de navigation à n’importe qui dans le monde 95% du temps. Un lancement d’Ariane 5 en 2018 devrait lancer 4 nouveaux satellites Galileo similaires et donc permettre une couverture à 100%.Toutefois en cas de défaillance totale d’un des satellites, il n’y a pas à ce jour de satellite de remplacement en orbite, pas avant fin de 2020 avec un lancement prévu sur Ariane 6.

Il s’agissait du 82e lancement d’affilée d’Ariane 5, le 6e et dernier de 2017.

Retour sur Terre du Soyuz MS-05 avec Bresnik, Nespoli et Ryazanskiy

Le 14 décembre, Paolo Nespoli, Sergueï Ryazanskiy et Randy Bresnik sont revenus sur Terre après un peu moins de 5 mois dans l’espace.

A lire en détails dans l’article dédié : Retour de Paolo Nespoli après 139 jours dans l’espace

Le Soyouz MS-05 atterrit le 14/12/2017 avec à son bord Paolo Nespoli, Sergueï Ryazanskiy et Randy Bresnik (credit Roscosmos/NASA)

 

Un nouveau cargo de ravitaillement Dragon CRS-13 pour l’ISS

Vendredi 15 décembre, un cargo Dragon a décollé à bord d’une Falcon 9. Le dimanche 17, il s’est amarré à la Station Spatiale Internationale.

CRS-13 Mission

A retrouver dans : Dragon CRS-13 : enfin arrivé à l’ISS

Amarrage du cargo Dragon CRS-13 à l’ISS le 17/12/2017 (credit NASA TV)

Un nouvel équipage a décollé pour l’ISS

Le dimanche 17 décembre, une fusée Soyouz a décollé à 7h21 UTC du Cosmodrome de Baïkonour avec à son bord 3 hommes à destination de l’ISS.

Expedition 54 Launch (NHQ201712170009)

Décollage de la fusée Soyouz et du vaisseau Soyouz MS-07 le 17/12/2017 (Credit: NASA/Joel Kowsky)

Le russe Anton Shkaplerov, l’américain Scott Tingle et le japonais Norishige Kanai avait pris place à bord du Soyouz MS-07 quelques heures auparavant.

Expedition 54 Preflight (NHQ201712170076)

Anton Shkaplerov, Norishige Kanai et Scott Tingle (de bas en haut) avant de monter à bord du Soyouz MS-07 le 17/12/2017 (Credit: NASA/Joel Kowsky)

Détails sur l’équipage dans ISS : la rotation des équipages continue

Le vaisseau va effectuer un voyage de 2 jours avant de rejoindre l’ISS le mardi 19 décembre. L’amarrage est prévu à 7h43 UTC. Article à suivre…

Nouvelle étape pour Stratolaunch

L’entreprise américaine Stratolaunch développe un avion porteur pour une fusée qui sera lâchée lorsque l’avion aura atteint la stratosphère ; l’avion représentant le premier étage d’un lanceur classique serait de ce fait réutilisable.

Après ses premiers tests moteurs, l’avion a parcouru pour la première fois la piste par ses propres moyens, utilisant ses six moteurs. L’objectif principal de ce roulage était de tester la capacité de l’avion à se diriger et à s’arrêter. Un certain nombre de systèmes, dont la direction, le freinage, l’anti-dérapage et la télémétrie ont été surveillés et Jean Floyd le directeur général exécutif a déclaré sur le site web de l’entreprise « Nous sommes ravis de signaler que ces systèmes fonctionnent comme prévu ». Il a été annoncé qu’une fois qu’ils auront terminé les tests de roulage à basse vitesse en toute sécurité, ils commenceront la prochaine phase d’essais de roulage à des vitesses progressives.

En bref

  • Blue Origin a réalisé un septième lancement de sa New Shepard et d’une nouvelle capsule le 12 décembre. Détails ici : Blue Origin : une nouvelle capsule et un septième lancement.
  • Rocket Lab avait planifié un second test du nouveau lanceur Electron depuis la Nouvelle Zélande. Mais après plusieurs reports de jour en jour, l’entreprise privée a finalement annoncé un report à début 2018.
  • Le 11 décembre, le président des Etats-Unis Donal Trump a signé la Space Policy Directive 1, un texte qui modifie le libellé du document U.S. National Space Policy, publié par l’administration Obama en 2010. Ce document comprend notamment le paragraphe suivant : «Mener un programme d’exploration novateur et durable avec des partenaires commerciaux et internationaux pour permettre l’expansion humaine à travers le système solaire et pour ramener sur Terre de nouvelles connaissances et opportunités. En commençant par des missions au-delà de l’orbite terrestre basse, les États-Unis conduiront le retour des humains sur la Lune pour une exploration et une utilisation à long terme, suivis par des missions humaines vers Mars et d’autres destinations. »

3 réflexions sur “L’actualité spatiale de la semaine du 11 décembre : Ariane 5 et Galileo, départ et décollages pour l’ISS, Stratolaunch

  1. NB : Norishige Kanai est bien né en décembre 1976 mais quel jour exactement ?

    Parmi ceux qui sont allés dans l’espace, il est le 5e à être né en 1976 après Luca Parmitano, Alexander Gerst, Yelena Serova et Andreas Mogensen.

    A noter que parmi les « capcom », il y a justement Andreas Mogensen. Quels sont les autres ?

  2. Pingback: Blue Origin : une nouvelle capsule et un septième lancement | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.