L’actualité de la semaine du 12 février : Long March, Soyouz, Progress et EVA à l’ISS

Après deux reports de tir le dimanche 11 février, la semaine du 12 février a été bien remplie, notamment côté de l’ISS.

Et 2 BeiDou de plus !

Une fusée Long March 3B a décollé du centre de lancement des Satellites de Xichang (Chine) le lundi 12 février à 5h03 UTC (13h03 heure locale) avec à son bord 2 satellites de navigation BeiDou.

Lancement Long March 3B / Beidou 28 & 29 le 12/02/2018 (credit Xinhua/Liang Keyan)

Il s’agit des 28 et 29e satellites qui rejoindront la constellation BeiDou, l’équivalent chinois des systèmes américain GPS ou européen Galileo sur une orbite à 21 000 km d’altitude. La Chine a prévu d’envoyer 18 satellites BeiDou en 2018. L’agence spatiale chinoise a d’ores et déjà annoncé 35 lancements en 2018 de la série de fusées Long March (ou CZ Chang Zheng), avec 14 missions exécutées par des fusées CZ 3A et 6 par des fusées CZ 3C.

Il s’agit du 7e lancement de 2018 pour la Chine [à suivre sur la page Les lancements de part le monde – 2017 et 2018]. Le lancement devait avoir lieu le 11 février mais avait été reporté en raison de la visite du président chinois Xi Jinping sur la base de lancement la veille.

A nouveau, des débris du lanceur se sont écrasés sur des régions habitées. Cette fois-ci, ils ont percuté un bâtiment, dans le comté de Tianlin. Heureusement personne n’a été blessé, le bâtiment ayant été évacué à l’avance. De tels incidents ne se produisent pas sur les sites de lancement actuels américains ou européen (en Guyane Française), vu que les fusées survolent principalement l’Atlantique. Cependant, les trois premiers sites de lancement chinois ont été établis pendant la guerre froide, sur des sites liés aux capacités de lancement d’armes nucléaires, en plein milieu du territoire chinois. La construction de la nouvelle base de lancement de Wenchang et la mise en service de lanceurs chinois réutilisables devraient à l’avenir limiter ce type d’incident.

Un 71e cargo Progress pour l’ISS

Le cargo Progres MS-08 a finalement décollé le 13 février. Son amarrage à la Station s’est effectué sans problème le 15 février.

A retrouver dans l’article dédié : ISS : pas de rendez-vous express pour le cargo Progress MS-08

Le cargo Progress MS-08 approchant de l’ISS photographié par le cosmonaute Anton Shkaplerov

EVA 48 à l’ISS

La 3e sortie spatiale de l’année s’est déroulée le 16 février à la Station Spatiale Internationale. Mark Vande Hei et Norishige Kanai ont passé un peu moins de 6h dans le vide spatial.

A voir ou à revoir ici : ISS : 6 heures pour une nouvelle sortie spatiale réussie

L’astronaute japonais Norishige Kanai lors de la sortie extra-véhiculaire à l’ISS du 16/02/2018 (credit NASA/JAXA)

En bref

Eclipse de Soleil partielle

Le 15 février avait lieu une éclipse partielle de Soleil. Malheureusement elle n’était observable que depuis certaines parties de l’Antarctique, de l’Océan Atlantique et du sud de l’Amérique du Sud.

Représentation de la zone de visibilité de l’éclipse partielle de Soleil du 15/02/2018 (credit www.timeanddate.com)

Eclipse solaire partielle du 15 février 2018 par Patricio Leon à Santiago du Chili. Il a écrit: «Ciel dégagé, pas de nuages et une vue fantastique en utilisant une protection oculaire. En définitive, il n’y a pas de «petites» éclipses. » Canon SX60-HS 247 mm 1 / 400s f6 / 5 Filtre solaire ISO100.

La deuxième éclipse partielle de 2018 aura lieu le 13 juillet et sera visible principalement sur l’océan entre l’Australie et l’Antarctique. La troisième éclipse solaire de l’année aura lieu le 11 août et basculera au-dessus du pôle Nord. Elle sera visible depuis l’Europe du Nord, l’Asie du Nord et certaines parties de l’Asie de l’Est.

Une troisième barge de récupération en fabrication pour SpaceX

La barge « Just Read the Instructions » (credit SpaceX)

SpaceX a annoncé qu’ils étaient en train de construire une troisième barge drone pour la récupération des premiers étages de leurs fusées. Après « Just Read the Instructions » et « Of course I still love you« , elle s’appellera « A Shortfall Of Gravitas”, une nouvelle référence aux livres de Iain Banks, d’après le vaisseau « Experiencing A Significant Gravitas Shortfall » du livre « Look to Windward » (le sens du vent , en français).
Alors que SpaceX augmente la fréquence de ses lancements depuis la Floride, la disponibilité des drones peut devenir rapidement un goulot d’étranglement pour la récupération de ses premiers étages de Falcon 9. Ce fut déjà le cas lors du lancement de GovSat-1 une semaine avant le décollage de Falcon Heavy, le booster n’ayant pas été récupéré car la barge était déjà monopolisée pour la récupération de l’étage central de la Falcon Heavy. Pour les lancements de satellites en orbites de transfert géostationnaire ou de la Falcon Heavy, le drone doit se rendre à plus de 200 km des côtes de Floride, et le voyage aller-retour prend un minimum de 6-7 jours, généralement plus. Une fois au port après une récupération, SpaceX a généralement besoin de 24 à 72 heures pour retirer le booster du navire et préparer la barge pour une autre mission. Du coup, le souhait de SpaceX de réaliser jusqu’à 1 lancement par semaine avec récupération du booster pourrait devenir une réalité.

 

Le robot humanoïde Robonaut actuellement dans l’ISS depuis février 2011 va bientôt revenir sur Terre.

Le robot humanoïde Robonaut (credit NASA)

Au départ, il n’avait qu’un torse, une tête et 2 bras. Depuis 2014, il avait été équipé de 2 « jambes » pour plus de mobilité dans la Station. Et les ennuis avaient aussi commencé : problèmes de senseurs, de communications et blocages répétés du logiciel. En 2016, l’équipe du centre spatial Johnson de la NASA a trouvé l’origine des anomalies : l’absence d’un fil de mise à la masse à l’intérieur du robot ; le courant suivait un autre chemin que prévu et dégradait petit à petit le robot. En raison de l’étanchéité du robot pour sa mission dans l’ISS, les astronautes ne peuvent le réparer. La NASA a donc décidé de le ramener sur Terre. Il est désormais emballé, prêt à partir, mais maintenant il faut lui trouver une place assez grande dans un cargo Dragon, le seul qui revient sur Terre. (source IEEE Spectrum). [En savoir plus sur Robonaut : Robonaut et Kirobo : les Robots de l’ISS]

3 réflexions sur “L’actualité de la semaine du 12 février : Long March, Soyouz, Progress et EVA à l’ISS

    • Mince, c’est de la faute de Roscosmos qui a publié cette photo en parlant du MS-08 et pour une fois je n’ai pas vérifié. Merci pour ton oeil aguerri. Je corrige

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.