5000 jours sur Mars pour Opportunity

Le 16 février dernier, le rover Opportuny de la NASA vient de passer les 5000 jours sur le sol de la planète Mars.

Autoportrait du rover Opportunity à partir de 17 images prises avec sa caméra à focale fixe lors du SOL 5000 (credit NASA /JPL)

Au départ le rover Opportunity ne devait « vivre » que 90 jours sur le sol martien mais finalement, depuis son arrivée le 25 janvier 2004, il en est désormais à 5000 SOL (1 jour martien dure 40 minutes de plus qu’un jour terrien).

Depuis son atterrissage dans le cratère Eagle, le rover a parcouru un peu plus de 45 km, ce qui en fait le robot ayant parcouru la plus grande distance sur un sol extra-terrestre.

Route empruntée jusqu’au SOL 3968 par le rover Opportunity depuis son atterrissage en janvier 2004 dans le cratère Eagle jusqu’au cratère Endeavour sur une image prise par le Mars Reconnaissance Orbiter (credit NASA/JPL-Caltech/MSSS/NMMNHS)

Il étudie actuellement le terrain près de l’équateur martien dans Perseverance Valley, un canal peu profond sur le bord ouest du cratère Endeavour de 22 km de diamètre, qui aurait pu être sculpté par l’eau dans le lointain passé de Mars.

Route empruntée par le rover Opportunity au SOL 4997, dessinée sur des images prises depuis un orbiteur (credit NASA/JPL)

Il a envoyé sur Terre plus de 225 000 images dont ce lever de Soleil juste la veille de ses 5000 SOLs.

Image traitée en presque vaies couleurs de l’aube du 4999e jour martien, ou SOL du rover Opportunity photographiée par la caméra panoramique (PanCAm) du rover (credit: NASA/JPL-Caltech/Cornell/Arizona State Univ./Texas A&M)

Image prise au Sol 4958 (4 janvier 2018) dans « Perseverance Valley » par l’une des caméra du rover Opportunity dont on voit le bras robotique. Les rayons du Soleil étant sous un angle faible intensifient la texture du sol. Ce motif rayé, aligné avec la direction de la descente, ressemblent à des caractéristiques géologiques observées sur Terre qui sont formées suite à des cycles de gel et de dégel du sol humidifié par la fonte de la glace ou de la neige. Il s’agit d’une des hypothèses de la formation de ces rayures. D’autres hypothèses sur la façon dont ces stries se sont formées sont également à l’étude, y compris de forts vents sur les pentes du cratère. A titre d’échelle, la roche en haut à droite du bras robotique du robot mesure environ 5 cm de large et se situe à environ 1 mètre des deux roues avant du robot (credit: NASA/JPL-Caltech)

Tous les articles traitant d’Opportunity

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.