Une vue de la Terre à portée de clics chaque jour !

La NASA a mis en place depuis lundi dernier un site web qui donne une image de la Terre côté éclairé chaque jour : http://epic.gsfc.nasa.gov/
La Terre par le satellite DSCOVR le 19 octobre 2015 (Credits NASA)

La Terre par le satellite DSCOVR le 19 octobre 2015 (Credits NASA)

Une fois par jour, la NASA met en ligne une douzaine d’images prises entre 12 à 36 heures plus tôt par le satellite DSCOVR, montrant ainsi la rotation de la Terre.
Ce satellite a été lancé en février dernier et une de ses premières images a été publiée en juin [article La Terre vue à 1,5 million de kilomètres par DSCOVR].
La NASA avait aussi publié le transit de la Lune devant la Terre [article La face cachée de la Lune et la Terre].
Cette image prise par le satelite DSCOVR montre la face cachée de la lune, illuminée par le soleil, alors qu'elle traverse la Terre (Crédits: NASA / NOAA)

Cette image prise par le satelite DSCOVR montre la face cachée de la lune, illuminée par le soleil, alors qu’elle traverse la Terre (Crédits: NASA / NOAA)

DSCOVR est situé au point de Lagrange L1 Terre-Soleil à 1,5 millions de kilomètres de la Terre. Sa durée de vie est en principe d’au moins deux ans mais il emporte assez de propergol pour survivre au moins cinq ans.
Son objectif principal est de surveiller en temps réel le vent solaire, afin de donner des alarmes de tempêtes solaires entrantes qui pourraient perturber les systèmes électriques terrestres, les communications et les opérations de satellites. DSCOVR accueille également un senseur de la NASA conçu pour la mesure des quantités d’énergie du soleil absorbée et reflétée par la Terre.
Mais l’une des caméras du satellite regarde aussi la Terre et donc nous envoie des images d’une demie-sphère terrestre en permanence. Ces images permettent aux scientifiques d’étudier les variations quotidiennes de la végétation, de l’ozone, des aérosols, et la taille et la réflectivité des nuages par exemple.
Chaque image fait environ 3 méga-octets selon la NASA, ces vues de la Terre sont en fait une combinaison de trois images distinctes prises par différents filtres de couleur à l’intérieur de la caméra. Le produit fini est équivalent à une photo d’une caméra de 12 mégapixels.
Selon la NASA, la résolution efficace est d’environ 10 à 15 kilomètres avec des temps de pose courts (20-100 millisecondes) exigés pour imager la Terre, beaucoup plus lumineuse que la noirceur de l’espace, rendant invisibles les étoiles.
Source principale de l’article: http://www.nesdis.noaa.gov/DSCOVR/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *