Osiris-Rex commence ses survols à basse altitude de Bennu

En 2020 la sonde Osiris-Rex (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification, Security, Regolith Explorer) va enfin réaliser l’objectif principal de sa mission : prélever un échantillon de la surface de l’astéroïde Bennu.

Alors que le site d’échantillonnage a été sélectionné à fin 2018, la collecte ne se fera toutefois pas avant août 2020.

Premier survol à basse altitude

Depuis l’arrivée à l’astéroïde le 3 décembre 2018, la sonde a procédé à la phase de reconnaissance A (ReconA) de la surface de Bennu. Désormais, afin de préparer la collecte de régolite, la sonde entre dans la phase B (ReconB) de cartographie précise de l’astéroïde.

Le séquencement des activités d’Osiris-Rex (crédit NASA)

 

Par sécurité, Osiris-Rex orbite nominalement à 1,2 km d’altitude de la surface de Bennu.

Le 22 janvier, la sonde a effectué un survol de la zone de collecte à une vitesse lente de 0,12 m/s et à une altitude minimale de 620 mètres.  

C’est le survol à ce jour le plus proche effectué par l’engin spatial, qui n’était jusqu’à présent descendu qu’à 1 km d’altitude lors de la phase orbitale A.

Le survol, ou flyover, a duré près de 11 heures au-dessus de l’astéroïde. La sonde a dirigé ses instruments scientifiques vers le site d’échantillonnage appelé Rossignol (Nightingale en anglais) de 16 mètres de large avant de revenir sur son orbite de sécurité.

Représentation du survol du site primaire « Rossignol » à 620 m altitude du 23/01/2020 (crédit NASA/Goddard/University of Arizona)

Osiris-Rex a utilisé l’un de ses propulseurs LTR (Low Thrust Reaction Engine Assembly) pour amorcer l’approche. Ce sont les plus petits propulseurs à bord, et ils ont déplacé le vaisseau spatial à 3,7 mm/s. 

Des images haute résolution de Rossignol

L’objectif principal du survol de Nightingale était de collecter les images haute résolution nécessaires pour compléter le catalogue d’images embarquées du vaisseau spatial, qui documentera les caractéristiques de surface du site de collecte d’échantillons, telles que les rochers et les cratères.

En effet, la sonde utilisera ce modèle embarqué pour naviguer vers et hors du site d’échantillonnage avec son système Natural Feature Tracking (NFT). Le NFT fonctionne en comparant ce que ses caméras voient en temps réel avec ses images embarquées.

Cette image représente le site Nightingale (Rossignol) où OSIRIS-REx devrait collecter des échantillons courant 2020. En superposition un schéma de la sonde pour échelle (crédits: NASA/Goddard/University of Arizona)

Comme déjà vu lors de la cartographie de la phase A, Bennu a une surface beaucoup plus rocheuse et difficile qu’on ne le pensait initialement. Cela confirme que la collecte d’échantillons sera une manœuvre risquée, et pour réussir, les phases de reconnaissance de plus en plus précises sont nécessaires.

 

D’autres survols à basse altitude attendus

Le 11 février, OSIRIS-REx effectuera une autre manœuvre rapprochée sur son site d’échantillonnage de secondaire, Osprey (balbuzard en français).

Le site Osprey et une représentation d’Osiris-Rex à l’échelle (crédit: NASA/Goddard/University of Arizona)

En mars, l’engin spatial effectuera la phase de reconnaissance C (Recon C). Au cours de cette phase, il s’approchera à moins de 250 m de Bennu. C’est prévu le 3 mars pour la zone de  Nightingale et le 26 mars pour Osprey. Ces survols fourniront des images cruciales à haute résolution de chaque site afin d’identifier des matériaux à grains fins abondants dans chaque site.

Une fois la phase de reconnaissance C terminée, OSIRIS-REx effectuera deux répétitions de son opération d’échantillonnage.

A suivre !

Comparaison de la taille de la sonde Osiris-Rex et d’un Humain et de l’engin spatial et de l’astéroïde Bennu (crédit University of Arizona)

Source principale de l’article : asteroidmission.org

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Osiris-Rex commence ses survols à basse altitude de Bennu - Les Blogueuses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.