Les lancements de la semaine du 30 octobre au 6 décembre : Vega, Soyouz, Atlas 5

Lancement réussi pour Vega et Lisa Pathfinder le 4 décembre

Retrouvez l’article dédié : Lisa Pathfinder : lancement réussi par Vega VV06

Lancement Vega VV06 / Lisa Pathfinder le 03-12-2015 (Credits ESA–Stephane Corvaja)

Lancement Vega VV06 / Lisa Pathfinder le 03-12-2015 (Credits ESA–Stephane Corvaja)

Un satellite russe expérimental lancé par une Soyouz

Le 5 décembre, une fusée Soyouz 2-1v a décollé du Cosmodrome de Plesetsk (Russie) à 14h09 UTC.

Lancement Soyouz 2.1v / KanopusST le 5 décembre 2015 (Photo: ministère russe de la Défense)

Lancement Soyouz 2.1v / KanopusST le 5 décembre 2015 (Photo: ministère russe de la Défense)

Il s’agissait du deuxième lancement d’une Soyouz version 2.1v, un lanceur « léger » de 160 tonnes, pouvant amener jusqu’à 3 tonnes en orbite basse. Ce lanceur est équipé d’un nouvel étage supérieur, Volga qui permet des profils de mission complexes afin d’atteindre une variété d’orbites.  Cet étage supérieur est capable de navigation précise en utilisant différents capteurs afin de parvenir à une capacité d’injection précise.

A bord du lanceur, le satellite Kanopus ST, un démonstrateur technologique de détection des sous-marins en navigation dans les océans du globe. Peu d’information ont été communiquées sur ce satellite. Il a été juste signalé que Kanopus ST visait une orbite opérationnelle héliosynchrone à 702 kilomètres d’altitude, inclinée à 98,7 degrés.

Avec le satellite Kanopus-ST, la fusée emportait une sphère réfléchissante de calibration des radars miliaires terrestres KYuA-1, d’une masse d’un peu plus de 15 kg, qui devait être utilisée pour des tests de radar par la société Almaz-Antey, le développeur de systèmes anti-aériens et anti-missiles.

vidéo du lancement

Le ministère russe de la Défense a déclaré samedi que le lancement s’était déroulé normalement, avec une séparation en douceur des deux charges utiles sur l’orbite visée. Les autorités militaires ont annoncé que les satellites seraient nommés Kosmos 2511 et Kosmos 2512 conformément à la nomenclature de la Russie pour les satellites militaires. Toutefois, quelques heures après le lancement, les médias russes ont rapporté que l’une des 2 charges utiles ne s’était pas séparée de l’étage supérieur Volga, sans préciser laquelle. Cela n’a pas été confirmé à ce jour par les officiels russes.

Mise à jour 08/12/15 : Selon le site spécialisé Russianspaceweb qui cite l’agence TASS, les Forces de l’Air et de l’Espace russe ont déclaré la perte du satellite Kanopus. Selon des sources de l’industrie, les données disponibles de la mission ont indiqué que le système de séparation entre Kanopus-ST et l’étage supérieur de la Volga avait été mis sous tension et activé, mais que le satellite n’avait pas réussi à se détacher, peut-être, en raison d’un problème mécanique avec l’un des 4 crochets de maintien. Les informations de suivi du NORAD indiquent que le 6 Décembre, l’étage supérieur Volga (avec Kanopus-ST encore attaché) avait manœuvré, probablement programmé avant le lancement, pour une rentrée dans l’atmosphère afin de réduire les déchets en orbite. Selon les estimations du NORAD, la rentrée pourrait avoir lieu dans les premières heures du 8 Décembre, probablement près du périgée de l’orbite du satellite situé au-dessus de l’hémisphère sud. Plusieurs heures avant la décroissance attendue, un autre objet associé à la mission a été inscrit par le NORAD sous une dénomination 2015-071D 41102. Il devait rentrer dans les deux ou trois heures après son voisin. Selon Jonathan McDowell, le nouvel objet pourrait être le satellite lui-même ou des fragments séparés du reste du satellite sous l’effet des charges aérodynamiques dans la partie inférieure de son orbite à 90 – 326 kilomètres.

L'étage supérieur Volga et ses charges utiles Kanopus-ST et KYuA-1 (source Anatoly Zak / Russianspaceweb)

L’étage supérieur Volga et ses charges utiles Kanopus-ST et KYuA-1 (source Anatoly Zak / Russianspaceweb)

 Le cargo Cygnus en route pour l’ISS grâce à une Atlas 5

Intialement prévu pour le 3 décembre, le lancement du cargo Cygnus OA-4 par une fusée Atlas V a finalement eu lieu ce 6 décembre à 21h44 UTC depuis Cap Canaveral.

Le lancement s’est correctement déroulé et le cargo Cygnus a été séparé du lanceur après 21 minutes de vol et laissé sur une orbite circulaire d’insertion à 230 km d’altitude. Après le déploiement de ses panneaux solaires, le Cygnus OA-4 « Deke Slayton » est désormais en route pour la Station Spatiale Internationale et devrait s’y accoster dans la matinée de mercredi.

Mise à jour du 8/12 : la vidéo du déploiement d’un des 2 panneaux solaires

Ce lancement est très attendu par l’équipage à bord de la Station après les échecs de début d’années du Progress et du Dragon CRS-7 . Il amène du matériel et des expériences scientifiques, mais sans aucun doute également des mets spéciaux pour Noël et des cadeaux ! [lire article Le 4e cargo Cygnus, OA-4, prêt au décollage pour l’ISS]

« J’ai pris quelque chose de bien à l’horizon. Cygnus au coucher du soleil en route vers l’ISS ! »

Pour finir, la vidéo résumé de cette mission d’Atlas 5, la première d’ULA pour l’ISS :

Une réflexion sur “Les lancements de la semaine du 30 octobre au 6 décembre : Vega, Soyouz, Atlas 5

  1. Pingback: Le cargo Cygnus OA-4 a terminé sa mission à l’ISS | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *