Désintégration du Progress M-27M et possible report du prochain vol Soyouz

Article publié initialement sur le blog d’Anne Cap sur l’espace avec quelques rajouts.

Vous n’avez plus rien à craindre pour votre tête : d’après USSTRATCOM (US Strategic Command) le vaisseau Progress M-27M a fait sa rentrée atmosphérique ce matin, à 2h20 UTC (4h20 en France) au dessus du Pacifique Sud à environ 830 km des côtes du Chili.

Zone de rentrée atmosphérique du Progress M-27M (crédits : Spaceflight101/Google Maps)

Zone de rentrée atmosphérique du Progress M-27M (crédits : Spaceflight101/Google Maps)

Cela correspond à une altitude d’environ 80 km (donc, en gros, à 10 minutes d’un contact avec le sol). Cela aurait été le moment où l’objet a été le plus chaud et donc visible depuis l’espace.Ce temps correspond également à un emplacement de 51 degrés de latitude sud et 273 degrés de longitude est, sur l’océan à l’ouest de la pointe sud de la côte du Chili. (source blog ESA)

Le vaisseau, qui transportait plus de 2,3T de cargaison à destination de la Station Spatiale Internationale, s’était envolé de Baikonour le Mardi 28 Avril à bord d’une fusée Soyouz, mais n’avait pas pu rejoindre la Station. Tout de suite après sa séparation du troisième étage de la fusée, il s’était entre autre mis à tourner sur lui-même et ne pouvait plus communiquer avec le Sol.

Les raisons de cet échec restent encore à éclaircir. En attendant, l’agence de presse russe TASS a indiqué que, selon des sources dans l’industrie des fusées spatiales, le prochain vol habité à destination de la Station (le Soyouz TMA-17M) a été déplacé du 26 Mai au 11 juin. L’équipage de ce vol est composé du russe Oleg Kononenko, du japonais Kimiya Yui et de l’américain Kjell Lindgren et doit former l’Expédition 44 avec les trois astronautes qui seront encore à bord à ce moment-là (Gennady Padalka, Mikhail Korniyenko et Scott Kelly).

A suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *