Les lancements de la semaine du 23 au 29 mai : RLV-TD, Falcon 9 et Thaicom 8, Soyouz et les satellites Galileo et Glonass

La semaine dernière, pas moins de 4 lancements.

Un vol d’essai pour l’Inde

L’Inde a lancé sa mini-navette le 23 mai. Lisez l’article qui lui est dédié : Première étape indienne vers un lanceur réutilisable avec le RLV-TD

Lancement de la mini-navette RLV-TD de l'ISRO le 2305/2016 (credit ISRO)

Lancement de la mini-navette RLV-TD de l’ISRO le 2305/2016 (credit ISRO)

Une Soyouz livre 2 nouveaux satellites pour Galileo

Mardi 24 mai à 8H48 UTC, une Soyouz européenne a décollé du Centre Spatial Guyanais.

Décollage Soyouz VS15 le 24/05/2016 des satellites Galileo 13 et 14 (credits CGS/Arianespace/CNES/ESA)

Décollage Soyouz VS15 le 24/05/2016 des satellites Galileo 13 et 14 (credits CGS/Arianespace/CNES/ESA)

Après 3h48 de vol, 2 satellites Galileo, FM10 et FM 11, ont été mis sur orbite basse circulaire à 23522 km inclinée à 57,4°. Après leur recette en vol, Daniele et Alizée, leurs surnoms (prénoms d’enfants respectivement de la Lituanie et du Luxembourg), verront leur orbite abaissée à 23222 km. Ils deviendront alors les 13ème et 14ème de la constellation de navigation Galileo qui sera constituée au final de 26 satellites [Plus de détails sur Galileo dans un précédent article : Nouvelle étape pour le « GPS » européen Galileo #VS09].

Les chiffres du lancement Soyouz VS15 (credit Arianespace)

Les chiffres du lancement Soyouz VS15 (credit Arianespace)

Le prochain lancement dédié à cette constellation devrait être réalisé d’ici la fin de l’année avec la mise sur orbite de 4 satellites par une Ariane 5.

L’une des vidéos du lancement :

Falcon 9 lance un satellite de télécommunications et son premier étage revient atterrir sur une barge en mer

Après 24 heures de report pour cause d’une anomalie détectée sur le lanceur lors de la chronologie finale, une Falcon 9 a décollé le 27 mai à 21h39 UTC depuis Cap Canaveral en Floride.

Lancement de Thaicom 8 par une Falcon 9 le 27/05/2016 (Credit Craig Bailey / Florida Today)

Lancement de Thaicom 8 par une Falcon 9 le 27/05/2016 (Credit Craig Bailey / Florida Today)

Le satellite de télécommunications Thaicom 8 a été mis sur orbite de transfert géostationnaire avec succès.

Dans le cadre d’une mission secondaire, le premier étage du lanceur a réussi son atterrissage retour sur une barge en mer. L’article dédié à lire : Et de 3 pour SpaceX ! Enfin un lanceur réutilisable ?

La vidéo complète du lancement comme diffusé en direct (vidéo technique sans le « blabla » des commentateurs de SpaceX ) :

Une Soyouz livre un satellite de navigation Glonass

Une deuxième Soyouz a décollé cette semaine, le dimanche 29 mai, depuis le cosmodrome de Plesetsk, et a délivré un satellite de navigation, mais cette fois-ci, il s’agissait d’un Glonass russe.

Lancement Soyouz / Glonass le 29/05/2016 (Credit Ministère de la Défense russe)

Lancement Soyouz / Glonass-M le 29/05/2016 (Credit Ministère de la Défense russe)

La Soyouz 2.1b a connu toutefois une anomalie en vol au niveau de son 3e étage (communiqué TASS). C’est l’étage supérieur Fregat qui a compensé cette anomalie de poussée qui a permis de mettre le satellite sur orbite attendue à 19150 km d’altitude.

Le prochain lancement d’un équipage vers l’ISS est prévu le 24 juin avec une Soyouz FG qui n’est pas équipée du même type de moteur. Donc il ne devrait pas être remis en cause mais seules les investigations qui vont être menées par la commission d’enquête de l’agence spatiale russe le confirmeront ou non.

Après un mois de recette en vol, ce 53e satellite Glonass rejoindra la constellation de navigation du même nom [en savoir plus sur Photos/vidéo du jour : lancement réussi d’une Soyouz avec un satellite Glonass].

En vidéo : 

 

3 réflexions sur “Les lancements de la semaine du 23 au 29 mai : RLV-TD, Falcon 9 et Thaicom 8, Soyouz et les satellites Galileo et Glonass

  1. Avec une orbite à 23 522 ou 23 222 km (ou 23 616 km selon Gunter’s Space), peut-on vraiment parler d’orbite basse ? « Tout est relatif ! » comme disait Alfred…

    Elle est basse par rapport à l’orbite géostationnaire (36 000 km environ) mais ce qu’on appelle généralement « orbite basse », c’est celle de l’ISS par exemple, soit de l’ordre de 350 km.

    ***

    NB : nombre de satellites de navigation (navsats) opérationnels ; situation à la fin mai 2016 (à vérifier) :

    – GPS / NAVSTAR (USA) : 31 (12 du bloc IIR, 7 du bloc IIR(M) et 12 du bloc IIF) ;

    – GLONASS / Uragan (Russie) : 24 opérationnels sur 29 ; Kosmos 2516 sera le 25e opérationnel mais devrait en remplacer un autre ; ils sont 23 du type M (Kosmos 2516 sera le 24e opérationnel… puis le 23e) et un seul, pour l’instant (sur 26 prévus) du type K1, à savoir Kosmos 2501 ;

    (NB : Uragan était également le nom de 2 projets de navettes spatiales militaires, une petite et une grande… ; ce fut aussi l’indicatif (callsign, pozyvnye) de Vladimir N. Dezhurov…)

    – Beidou (Chine) : 20 (15 Beidou 2 / Compass et 5 Beidou 3 de nouvelle génération) –> à terme, il y en aura 35 (soit plus que les GPS…) ;

    – INRSS (Inde) : 5 opérationnels sur 7 (bientôt 7 sur 7 avec les INRSS-1F et 1G lorsqu’ils seront opérationnels) ;

    – Galileo (Europe) : 9 opérationnels sur 14 (–> 11 avec les deux qui viennent d’être lancés, 3 satellites ayant connu divers problèmes et n’étant donc pas pleinement opérationnels, loin s’en faut ; ils devraient être remplacés) ;

    – QZSS (Japon) : aucun pour l’instant, le 1er satellite de ce système devant être lancé en 2017.

  2. suite – MAJ (mise à jour)

    Aux dernières nouvelles, le lancement de Soyuz MS-01 (Ivanishin – Onishi – Rubins) n’est plus prévu que pour le 7 juillet 2016 au plus tôt. Ce sera le 2e vol d’Anatoliy Ivanishin et le 1er de Takuya Onishi et de Kathleen Rubins qui deviendront à cette occasion les 545e et 546e (seulement) « hommes de l’espace » (vols orbitaux seuls)… et « Kate » Rubins la 60e femme, soit près de 11 %.

    Rappelons que leurs « doublures » sont Oleg Novitskiy, Peggy Whitson et Thomas Pesquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *