Jason 3, le mesureur des mers bientôt en orbite

Jason 3, le dernier d’une série de satellites d’observation des océans

Jason-réalisera essentiellement des mesures d’altimétrie avec une grande précision dans le cadre de la surveillance du climat, locéanographie opérationnelle et les prévisions saisonnières. Il est le quatrième satellite dédié à la surveillance des océans réalisée successivement depuis 20 ans par Topex/Poseidon, Jason1 et Jason2.

Illustration du satellite d’océanographie Jason 3 (source CNES)

Illustration du satellite d’océanographie Jason 3 (source CNES)

Mesures de la hauteur moyens des océans par les satellites Topex/Poséidon, Jason 1 et 2 (source CNES)

Mesures de la hauteur moyens des océans par les satellites Topex/Poséidon, Jason 1 et 2 (source CNES)

Ces satellites sont conjointement opérés par Eumetsat et la NOAA, respectivement l’organisations européenne d’exploitation des satellites météorologiques et l’agence fédérale américaine de surveillance des océans et de l’atmosphère. L’agence spatiale française CNES sert de coordinateur du système et les autres partenaires, dont la NASA, apportent leurs supports scientifiques.

Les mesures de surface des océans effectuées par cette série de satellites aident les scientifiques à mieux à comprendre les modèles de circulation des courants marins et à observer des changements de niveau de la mer. Elles permettent également les prévisions de phénomènes saisonniers comme El Niño, la mesure de la vitesse du vent et la hauteur des vagues, en temps réel pour les modèles de prévisions météorologiques, et sur le long terme pour les études et l’amélioration des modèles de climatologie et de marées.

C’est grâce aux données de ces satellites que les scientifiques ont mis en évidence la montée de la hauteur moyenne des eaux des océans depuis 20 ans.

JASON-3 prêt au lancement prévu le 17 janvier à 19h42 heure de Paris

Jason-3 est un satellite de 510 kg construit par Thales Alenia Space, un Jason-2 amélioré. Il fonctionnera sur lorbite traditionnelle des Topex/PoseidonJason : nonsoleilsynchrone, 1336 kilomètres, à une inclinaison de 66°. Il couvrira 90% du globe tous les 10 jours.

Le satellite Jason 3 en préparation à la base de Vandenberg (crédits NASA)

Le satellite Jason 3 en préparation à la base de Vandenberg (crédits NASA)

Les instruments à bord :

  • Les différents instruments de Jason 3 (source CNES)

    Les différents instruments de Jason 3 (source CNES)

    L’altimètre Poseidon-3B, fourni par le CNEs, qui permet de mesurer la distance (la distance entre le satellite et la surface de la Terre), la hauteur des vagues et la vitesse du vent.

  • L’Advanced Microwave Radiometer (AMR), un radiomètre à micro-ondes développé par la NASA, qui mesure le rayonnement de la surface de la Terre. Chaque fréquence est combinée pour déterminer la vapeur d’eau atmosphérique et la teneur en eau liquide.
  • Un récepteur GPS pour déterminer la position du satellite par triangulation
  • Un système DORIS, fourni par le CNES, qui utilise un réseau de 60 balises d’orbitographie à travers le monde, qui envoient des signaux à deux fréquences à un récepteur sur le satellite sol. Le mouvement relatif du satellite génère un changement dans la fréquence du signal (appelé le décalage Doppler) qui est mesurée pour en déduire la vitesse du satellite. Ces données sont ensuite intégrées dans des modèles d’orbitographie, pour connaître en permanence la position précise du satellite (à moins de trois centimètres) sur son orbite.
  • Un laser rétroreflecteur (LRA), fourni par la NASA, qui est un réseau de miroirs qui fournit une cible pour les mesures de poursuite laser depuis le sol. En analysant le temps aller-retour du faisceau laser, l’emplacement de l’orbite du satellite peut être déterminée.
  • Deux instruments passagers, Carmen-3, qui est un dosimètre développé par le CNES, utilisé pour améliorer la connaissance de rayonnement particulièrement agressif dans l’orbite de Jason, et LPT de la JAXA, un autre dosimètre.
Jason 3 lors de la mise sous coiffe du lanceur Falcon 9 (Crédit photo: NASA)

Jason 3 lors de la mise sous coiffe du lanceur Falcon 9 (Crédit photo: NASA)

Jason 3 sera lancé depuis la base Air Force de Vandenberg en Californie (USA) à bord dune fusée Falcon 9 de SpaceX.

Suivez en direct le lancement sur NASA TV et suivez-moi sur Twitter @revesdespace car je serai au Centre Spatial du CNES à Toulouse pour ce lancement.

Nouvel essai d’atterrissage retour de SpaceX

Moins d’un mois après son succès historique d’un atterrissage vertical du premier étage de son lanceur Falcon 9, SpaceX va tenter de renouveler l’exploit mais cette fois-ci sur une barge en mer.

Lors des 2 premières tentatives qui avaient échoué de peu [lire Un succès presque total pour SpaceX, son Dragon et sa Falcon et Un Dragon SpX6 livré à l’ISS et un atterrissage retour presque réussi ], une barge identique avait été utilisée.

Mise à jour 17/01/16 : SpaceX a publié dans un tweet que ce serait la barge « Just read the instruction » qui sera utilisée pour la tentative de récupération du premier étage de sa fusée. Elle avait servi à la deuxième tentative d’avril 2015.

En mer pour le lancement et l’atterrissage de la tentative de demain

Le lanceur Falcon 9 sur le pas de tir pour le lancement de Jason 3 (credit SpaceX)

Le lanceur Falcon 9 sur le pas de tir pour le lancement de Jason 3 (credit SpaceX)

Un autre article à lire : « Space X : Lancement de Jason-3 et nouvelle tentative d’atterrissage vertical » par Anne

Pour en savoir plus sur Jason 3, les sites dédiés : le site du CNES et le site de la NOAA.

 

jason-3_logo

 

L’article pourra être mis à jour par la suite en fonction des éléments que l’on me fournira lors de cette soirée du 17 janvier.

 

 

Mise à jour 18/01/16 : lancement réussi mais atterrissage raté

Lancement Falcon 9 / Jason 3 le 17/01/16 (Credit: SapceX)

Lancement Falcon 9 / Jason 3 le 17/01/16 (Credit: SapceX)

Article à lire : Lancements de la semaine : Long March et Falcon 9 avec 1 atterrissage presque réussi.

Désormais, les équipes du CNES à Toulouse vont faire la mise à poste de Jason 3 jusqu’au 20 janvier, c’est à dire qu’ils amènent le satellite à son orbite de travail à 1336 km d’altitude. Puis, il y aura environ 2 mois de recette en vol, c’est à dire la calibration des instruments à bord, avant le démarrage de son activité opérationnelle.

Retrouvez ce lancement par mes tweets dans un « storify »

3 réflexions sur “Jason 3, le mesureur des mers bientôt en orbite

  1. Pingback: Allgemeines Live-Blog ab dem 17. Januar 2016 | Skyweek Zwei Punkt Null

  2. Pingback: Les lancements de la semaine du 11 au 17 janvier : Long March 3B et Falcon 9, avec un atterrissage retour encore presque réussi | Rêves d'Espace

  3. Pingback: Les lancements de la semaine du 30 mai au 5 juin : Ziyuan-3-02 et GEO IK-2 | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *