ISS : première entrée dans le module gonflable BEAM

Un peu plus d’une semaine après avoir été déployé et une fois tous les tests d’étanchéité passés, le feu vert a été donné pour la première rentrée d’un astronaute dans BEAM (Bigelow Expandable Activity Module), un nouveau module de test sur la Station Spatiale Internationale.

Le 6 juin, l’astronaute Jeff Williams a ouvert pour la première fois la trappe du module gonflable BEAM

Jeff Williams est entré dans BEAM équipé d’un masque et de lunettes de protection contre d’éventuels débris nocifs. Il a recueilli un échantillon d’air et a commencé le téléchargement de données à partir de capteurs pour en savoir plus sur la phase de déploiement de BEAM des 26 et 28 mai derniers. Jeff Williams a pu constater qu’il faisait froid à l’intérieur, mais qu’il n’y avait aucune condensation sur les surfaces intérieures. Il n’a également vu aucun endommagement visible de la structure.

Jeff Williams pour la première fois dans le module BEAM dans l'ISS le 06/06/2016, photographié par Tim Peake (credit NASA / ESA)

Jeff Williams pour la première fois dans le module BEAM dans l’ISS le 06/06/2016, photographié par Tim Peake (credit NASA / ESA)

D’autres entrées de l’astronaute sont prévues dans les semaines suivantes pour déployer d’autres capteurs et équipements dans BEAM avec une fermeture de la trappe après chaque entrée. En fait, les visites de l’intérieur de BEAM se feront seulement 3 à 4 fois par an, le module restant fermé du reste de l’ISS entre temps. Après deux ans de suivi des données de température, de pression et de rayonnement, et d’évaluation de l’état structurel du module, il est actuellement prévu de le larguer pour le faire brûler dans l’atmosphère terrestre pendant sa rentrée.

Ces 2 ans devraient permettre de tester la durabilité et la fiabilité à l’environnement thermique difficile de l’espace, aux radiations, aux micrométéorites et aux débris spatiaux de ce type de module gonflable. Si cela s’avère concluant, il pourrait à terme constituer un élément d’habitation et de travail pour les astronautes, d’un grand volume avec une masse réduite au lancement comparé aux modules et vaisseaux actuels.  [Détails et projets de modules gonflables dans BEAM, le passager du prochain cargo Dragon pour l’ISS]

Mise à jour :

Le 8 juin, l'astronaute Jeff Williams travaille dans le module gonflable BEAM (credit NASA)

Le 8 juin, l’astronaute Jeff Williams travaille dans le module gonflable BEAM (credit NASA TV)

Les trappes de BEAM ont été fermées le 8 juin après trois jours d’opérations à l’intérieur de BEAM. La prochaine entrée d’un membre d’équipage dans le module est prévue pour août.

La vidéo de la première entrée dans BEAM :

Une réflexion sur “ISS : première entrée dans le module gonflable BEAM

  1. Pingback: 16 ans de Station Spatiale Internationale en 16 Gifs | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *