Crew Dragon : encore un peu plus près du vol habité après le test IFA

Ce dimanche 19 janvier, SpaceX a réalisé le vol d’abandon en vol (In-Flight Abort test ou IFA) de son vaisseau Crew Dragon.

Le vol semble s’être déroulé comme attendu. Si l’analyse des données par l’entreprise et la NASA le confirme, le premier vol avec équipage pourrait avoir lieu au 2e trimestre 2020.

9 minutes de vol d’essai

Le décollage du vaisseau en haut d’une Falcon 9 a été reporté à maintes reprises pour cause de météo peu clémente sur le lieu de récupération de la capsule.

Finalement la Falcon 9 a décollé à 15h30 UTC depuis Cap Canaveral.

Décollage Falcon 9 / Crew Dragon pour le test IFA le 19 janvier 2020 (crédit Trevor Mahlmann)

 

A 84 secondes, juste après avoir atteint le « max Q », la vitesse à laquelle le lanceur est soumis aux plus fortes contraintes aérodynamiques, les 8 moteurs SuperDraco se sont mis en fonctionnement, pendant environ 8 secondes, pour éloigner le vaisseau loin de la Falcon 9, simulant ainsi une éjection d’urgence en cas d’anomalie lanceur.

En quasi simultané, suite au déclenchement de l’éjection, les moteurs du premier étage de la Falcon 9 se sont éteints, à une altitude d’environ 21 kilomètres.

Image en infrarouge du moment où les moteurs SuperDraco s’allument et éloignent le vaisseau Crew Dragon (crédit David Hash)

Le vaisseau a alors continué un vol balistique et a atteint une vitesse de Mach 2,2 et une altitude maximale de 40 km. Les 2 mannequins à bord du vaisseau auraient subis une accélération maximale de 3,5G.

Le vaisseau a ensuite largué sa partie non pressurisée appelée trunk et a entamé sa phase de descente. 

A T+4:44 les parachutes pilotes se sont déployer puis à T+5:38 ce fut au tour des parachutes principaux pour le freinage de la capsule.

Déploiement réussi des 4 parachutes principaux de Crew Dragon le 19/01/2020 (capture NASA live)

A T+9:00, la capsule a amerri dans l’océan Atlantique à environ 30 kilomètres au large.

Rapidement l’armée américaine, la NASA et les équipes de récupération de SpaceX récupèrent la capsule. Un bon exercice d’entraînement pour la récupération d’un vrai équipage. 

La capsule Crew Dragon sur le bateau de récupération à son retour à Port Canaveral (photo Kyle Montgomery)

La partie non pressurisée Trunk a également été récupérée.

 

La Falcon 9 explose

1 minutes et 34 secondes après le décollage, après la séparation du Crew Dragon, le lanceur Falcon 9 explose.

Explosion de la Falcon 9 le 17 janvier 2020 lors du test d’abandon en vol de Crew Dragon (crédit SpaceflightNow)

Ce comportement était tout à fait attendu. En effet, le lanceur s’est vu déséquilibré lorsque la séparation du vaisseau s’est effectuée en même temps que l’arrêt de la propulsion des moteurs Merlin du premier étage. Comme la Falcon 9 était rempli des carburants comme pour un lancement normal, le lanceur déstabilisé a commencé à se disloquer entraînant un mélange des ergols inhabituel et donc une explosion du lanceur.

Explosion de la Falcon 9 le 17 janvier 2020 lors du test d’abandon en vol de Crew Dragon (crédit Katie Darty – SpaceflightNow)

Une partie indemne du lanceur est redescendue vers le sol mais s’est désintégrée au contact avec la mer.

Retombée d’une partie du lanceur Falcon 9 le 19/01/2020 lors de l’essai IFA (crédit Craig Bailey)

C’était le 4e et dernier vol du booster du premier étage. Il avait volé et été récupéré sur les lancements de Bangabandhu 1 en mai 2018, de Merah Putih en août 2018 et en décembre 2018 pour plusieurs satellites.

 

Encore 2 essais de parachutes avant le vol habité

Suite à des anomalies en vol sur les parachutes de freinage du vaisseau, les parachutes ont subi une modification de leur design, et sont appelés Mark 3.

SpaceX avait annoncé en décembre avoir terminé son 10e test de chute multi-parachute consécutif avec succès en utilisant ce nouveau design de parachute Mark 3.

Les parachutes utilisés lors du test du dimanche 19 étaient du type Mark 3 mais avaient déjà volé.

Deux tests de parachutes n’ayant jamais servis sont prévus à partir de la mi-février afin de confirmer le nouveau design.

 

Demo-2 au 2e trimestre

Kathy Lueders, chef du programme « équipage commercial » de la NASA a déclaré le 17 janvier, que le vaisseau pour le premier vol avec équipage du Crew Dragon, Demo-2, serait prêt fin février.

Lors de la conférence de presse tenue après le vol d’abandon en vol, la NASA a annoncé que le vol Demo-2 serait effectué très probablement au cours du 2e trimestre 2020.

L’agence annoncera prochainement si le vol sera une mission de longue durée ou de courte durée à la Station Spatiale Internationale en fonction du planning de rotation des équipages. En effet celui-ci reste très fluctuant en raison du retard pris par les vaisseaux Crew Dragon et Starliner.

Logo de la première mission habitée vers l’ISS du vaisseau Crew Dragon, demo-2 (crédit NASA)

L’équipage se prépare

Les astronautes Doug Hurley et Bob Behnken qui doivent voler sur le premier vol habité de la Crew Dragon se préparent activement.

Jeudi 16 janvier, profitant de l’installation du lanceur Falcon 9 et du vaisseau  Crew Dragon sur le pas de tir, les équipes de SpaceX et de la NASA et les 2 astronautes ont réalisé une répétition générale d’un lancement.

KSC-20200117-PH-KLS01_0150
Les astronautes de la NASA Doug Hurley (au premier plan) et Bob Behnken enfilent des combinaisons spatiales SpaceX dans les Astronaut Crew Quarters au Kennedy Space Center en Floride le 17 janvier 2020, lors d’une répétition générale avant le test d’abandon en vol (crédit photo: NASA / Kim Shiflett)

Les équipes ont effectué notamment les préparatifs de l’équipage au Neil Armstrong Operations and Checkout Building au Kennedy Space Center, l’endroit où les équipages des missions Apollo et de la Navette Spatiale se préparaient aux lancements.

Les 2 astronautes ont revêtus leurs combinaisons de vol, se sont rendus sur la passerelle d’accès au vaisseau en haut de la tour de lancement mais ne se sont pas installés dans la capsule.

KSC-20200117-PH-SPX02_0001
Les astronautes de la NASA Bob Behnken (à gauche) et Doug Hurley (à droite) portant les combinaisons spatiales de SpaceX, traversent le bras d’accès de l’équipage reliant la tour de lancement au vaisseau spatial Crew Dragon lors d’une répétition générale au Kennedy Space Center e 17 janvier 2020 (crédit : SpaceX)

Rendez-vous dans la vidéo résumé de l’actualité spatiale de janvier à la fin du mois pour des images animées de ce test !

2 commentaires sur “Crew Dragon : encore un peu plus près du vol habité après le test IFA”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.