Sortie spatiale 100% féminine : et de 2 !

Pour la première sortie spatiale de l’année à l’ISS, l’activité a de nouveau été réalisée par 2 femmes. Mercredi 15 janvier, Jessica Meir et Christina Koch ont installé de nouvelles batteries au lithium-ion sur la Station Spatiale Internationale.

NASA astronauts Christina Koch and Jessica Meir work on their U.S. spacesuits
Christian Koch (à gauche) et Jessica Meir (à droite) en train de préparer leurs scaphandres quelques jours avant l’EVA 62 (crédit NASA)

Objectif : poursuivre le rajeunissement des batteries de l’ISS

Comme pour leur sortie spatiale commune fin 2019, l’objectif principal de l’EVA (Extra-Vehicular Activity) était le remplacement des batteries vieillissantes de la Station en Nickel-Hydrogène par des batteries Lithium-Ion. Ces batteries stockent et distribuent l’énergie collectée à partir des panneaux solaires lorsque l’ISS est face au Soleil pour les moments où elle se trouve cachée de celui-ci, soit environ toutes les 45 minutes, l’ISS effectuant un tour complet de la Terre en environ 90 minutes.

Depuis 2017, de nombreuses sorties dans l’espace sont nécessaires pour remplacer les 48 batteries d’ancienne génération par 24 nouvelles. En 2017 et 2018, ce sont 24 batteries qui avaient été remplacées. En 2019, 6 batteries avaient été remplacées.

Lors de l’EVA 62 de ce 15 janvier, les 2 astronautes ont remplacé 4 batteries Ni-H par 2 batteries Li-ion.

Photo de Luca Parmitano depuis l’intérieur de l’ISS de Jessica Meir (à gauche) et Christina Koch (à droite lors de l’EVA 62 (crédit ESA/NASA)

Un souci sur le scaphandre de Christina Koch sans incidence

Rapidement au début de la sortie spatiale, Christina Koch a rencontré un incident avec son scaphandre : le système d’éclairage et la caméra fixée sur son casque étaient mal fixés.

N’ayant pu les refixer correctement, le reste de l’EVA s’est déroulé sans. Comme les 2 astronautes travaillaient très proches l’une de l’autre, Christina a pu bénéficier de l’éclairage du casque de Jessica lors des phases où la Station se trouvait dans la nuit terrestre.

Christina Koch photographié par Luca Parmitano depuis l’intérieur de l’ISS lors de l’EVA 62. On y voit clairement l’absence du système éclairage/caméra sur les cotés du casque (crédit NASA/ESA)

7 heures et 29 minutes

Les 2 astronautes ont passé 7 heures et 29 minutes dans le vide spatial lors de cette EVA 62, la 225e de l’ISS pour son montage ou sa maintenance.

C’était la deuxième sortie dans l’espace de Jessica Meir (4 heures et 46 minutes au total dans le vide spatial) et la cinquième pour Christina Koch (35 heures et 17 minutes au total).

NASA astronaut Jessica Meir takes an out-of-this-world "space-selfie"
L’astronaute Jessica Meir prend un « selfie spatial » lors de la sortie dans l’espace du 15/01/2020 (crédit NASA)

Lors de la sortie, l’astronaute Stephanie Wilson était la CapCom, la seule personne en communication radio avec les 2 « spacewalkers ».

Christina Koch et Jessica Meir vont réaliser une seconde EVA le lundi 20 janvier. La 3e sortie dans l’espace 100% féminine. Cela devrait donc devenir une « normalité » et c’est bien !

Une sortie dans l’espace est prévue le 25 janvier avec Luca Parmitano et Andrew Morgan pour vérifier les réparations effectuées en 2019 sur l’instrument AMS-02 et réinstaller une protection isolante.

Des sorties spatiales additionnelles sont prévues en 2020 pour remplacer les 12 dernières batteries Ni-H de l’ISS.

Publicités

1 Trackback / Pingback

  1. Sortie spatiale 100% féminine : et de 2 ! - Les Blogueuses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.