Cosmonautes sur Crew Dragon et changement chez Roscosmos

Deux nouvelles publiées ce 15 juillet pour une brève

Échanges de siège entre la NASA et Roscosmos

La NASA a retrouvé l’accès de manière autonome à la Station Spatiale Internationale avec les rotations des vaisseaux Crew Dragon depuis 2020 et Crew-1, et en principe ce sera aussi le cas avec le vaisseau Starliner en 2023.

Sauf qu’en cas de défaillance d’un vaisseau américain ou d’un Soyouz russe, cela pourrait remettre en cause la présence d’au moins à bord de l’ISS d’un Américain ou d’un Russe pour garantir des opérations sûres. Et donc, il faudrait au moins un astronaute de chacune des nationalités à bord d’un vaisseau pour assurer les rotations et une présence permanente à bord de la Station.

Un accord a été finalement signé après des mois de retard entre la NASA et Roscosmos à ce sujet (la Russie espérait apparemment convaincre les États-Unis de continuer à payer les sièges sur Soyouz).

La déclaration de la NASA envoyée par courrier électronique aux journalistes explique la justification de l’accord et nomme les astronautes et cosmonautes qui voleront lors des prochaines missions.

Pour assurer la sécurité des opérations de la Station Spatiale Internationale, protéger la vie des astronautes et assurer une présence continue des États-Unis dans l’espace, la NASA reprendra les équipages intégrés des vaisseaux américains et du Soyouz russe avec la Russian State Space Corporation Roscosmos. Les équipages intégrés volants garantissent qu’il y a des membres d’équipage correctement formés à bord de la Station pour la maintenance essentielle et les sorties dans l’espace. Il protège également contre les imprévus tels qu’un problème avec tout vaisseau spatial de l’équipage, des problèmes médicaux graves de l’équipage ou une urgence à bord de la station qui nécessite un équipage et le véhicule qui leur est affecté pour retourner sur Terre plus tôt que prévu.

Les équipages intégrés ont été la norme dans l’ensemble du programme de la Station Spatiale Internationale afin de maintenir le fonctionnement sûr de la station spatiale. Cinq agences spatiales (l’Agence spatiale canadienne, l’Agence spatiale européenne, la Japan Aerospace Exploration Agency, la NASA et Roscosmos) exploitent la station, chaque agence spatiale étant responsable de la gestion et du contrôle du matériel qu’elle fournit. La station a été conçue pour être interdépendante et s’appuie sur les contributions de chaque agence spatiale pour fonctionner. Aucune agence n’a la capacité de fonctionner indépendamment des autres. L’arrangement de non-échange de fonds comprend le transport vers et depuis la Station spatiale internationale et l’appui complet aux missions, y compris toute la formation et la préparation nécessaires pour le lancement, les opérations aériennes, les services d’atterrissage et de sauvetage de l’équipage. Les premières missions à inclure des équipages intégrés dans le cadre de cet accord auront lieu en septembre 2022.

Avec l’accord en place, la NASA a affecté l’astronaute Frank Rubio à une prochaine mission en tant qu’ingénieur de vol et membre de l’équipage de l’Expédition 68, et Loral O’Hara en tant qu’ingénieur de vol et membre de l’équipage de l’Expédition 69. Frank Rubio, avec les cosmonautes Sergey Prokopyev et Dmitry Petelin de Roscosmos, devrait être lancé mercredi 21 septembre, sur le vaisseau Soyouz MS-22 du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. Loral O’Hara, avec les cosmonautes Oleg Kononenko et Nikolai Chub, devrait être lancée au printemps 2023 sur le vaisseau Soyouz MS-23.

Roscosmos a désigné la cosmonaute Anna Kikina comme ingénieur de vol et membre de l’équipage de l’expédition 67/68, et le cosmonaute Andrei Fedyaev comme ingénieur de vol et membre de l’équipage de l’expédition 68/69. Anna Kikina, avec les astronautes de la NASA Nicole Mann et Josh Cassada, et l’astronaute de la JAXA (Japan Aerospace Exploration Agency) Koichi Wakata, devrait être lancé sur le SpaceX Crew-5 de la NASA en septembre depuis le Launch Complex 39A au Kennedy Space Center de l’agence en Floride. Andrei Fedyayev, avec les astronautes de la NASA Steve Bowen et Woody Hoburg devraient être lancés sur le SpaceX Crew-6 de la NASA au printemps 2023.

Déclaration de la NASA, 15 juillet 2022

Le premier décollage est donc prévu pour Frank Rubio sur le Soyouz MS-22 russe le 21 septembre et ensuite ce sera au tour d’Anna Kikina sur le Crew Dragon Crew-5 prévu à la fin du mois de septembre. Ce sera leur premier vol à tous les deux. Anna Kikina est la seule femme du corps des cosmonautes russes.

Anna Kikina en formation sur Crew Dragon (crédit Roscosmos)
Loral O’Hara en console dans la salle de controle de l’ISS (crédit NASA)
Portrait - Astronaut Frank Rubio (NHQ202009160009)
Francisco « Frank » rubio (crédit NASA)
Andrei Fedyaev en stage de survie (crédit Roscosmos)

Changement à la tête de Roscosmos

Après une annonce sur TASS puis une déclaration officielle du Kremlin, il a été confirmé ce 15 juillet que Dmitry Rogozin avait été démis de ses fonctions de chef de la Roskosmos State Corporation dont il était à la tête depuis mai 2018.

L’ancien Vice-Premier Ministre de la Fédération de Russie, Yuri Borisov a été nommé nouveau directeur général de Roscosmos, l’agence spatiale russe. Yuri Borisov est plutôt connu pour ses activités de défense.

Borisov aurait eu sa première réunion avec les responsables de Roscosmos et aurait déclaré que les priorités étaient « la production de masse de vaisseaux spatiaux militaires et civils, la construction d’équipements spatiaux et l’unification de la base de composants. La science et la coopération ne sont pas des priorités« .

Sachant qu’il semblerait que le budget de l’agence spatiale russe ait été réduit, on peut s’inquiéter de la baisse des programmes civils et scientifiques…

Yuri Borisov

Une réflexion sur “Cosmonautes sur Crew Dragon et changement chez Roscosmos

  • 17 juillet 2022 à 8 h 17 min
    Permalien

    A bord de SpaceX Crew-6, il devrait y avoir également Sultan Al-Neyadi.

    Il avait été un moment question de Satoshi Furukawa. Je suppose qu’il est désormais affecté à une autre mission, SpaceX Crew-8 à mon avis vu que l’équipage de SpaceX Crew-7 devrait être composé de Jasmin Moghbeli, Andreas Mogensen, Jeremy Hansen (à confirmer) et « un Russe ».

    Pour l’une des missions suivantes, Soyouz MS-24, la composition de l’équipage est – comme presque toujours – contradictoire selon les sources :
    – Aleksei Ovchinin (4e vol), Oleg Platonov (1er vol) et Konstantin Borisov (1er vol) selon spacefacts.de ;
    – Aleksei Ovchinin (4e vol), Oleg Platonov (1er vol) et Tracy Dyson (3e vol… 13 ans après le 2e) selon gctc.ru et kosmosnews.fr ;
    – deux Russes et un Biélorusse (à désigner) selon lk.astronautilus.pl.

    Tout cela si, bien entendu, on continue à vivre dans le déni de la réalité, à savoir que nous sommes déjà depuis bien des années en pleine guerre mondiale, la 3e, la 4e ou la 5e, je ne sais plus très bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.