CAPSTONE sera bien au rendez-vous de la Lune

Après plusieurs anomalies dont l’une a mis la sonde en mode survie, la sonde CAPSTONE est revenue en mode de fonctionnement quasi nominal et aura bien rendez-vous avec la Lune le 13 novembre.

Depuis plus de 100 jours (125 jours depuis le lancement, 119 jours depuis la séparation), la mission CAPSTONE n’est pas de tout repos pour les équipes en charge du cubesat de 12U lancé le 28 juin dernier. Une anomalie du système de propulsion de la sonde avait été rencontrée après la 3e manœuvre de correction de trajectoire ayant entraîné de très grosses difficultés à contrôler la sonde et après plusieurs semaines, elles avaient repris la main sur l’attitude du satellite [lire La sonde lunaire Capstone a rencontré une grosse anomalie et CAPSTONE : mission en cours de récupération]

Finalement, les équipes ont pu faire réaliser avec succès une 4e manœuvre de correction de trajectoire ou TCM (Trajectory Correction Maneuver) le 27 octobre à CAPSTONE lui permettant d’être toujours sur la trajectoire pour un rendez-vous l’orbite lunaire le 13 novembre.

La télémétrie montre que le système de propulsion de CAPSTONE s’est allumé pendant une durée nominale d’environ 220 secondes. Au moment de l’exécution de la manœuvre, la sonde était à environ 495 800 km de la Terre.

Il reste encore 2 TCM avant le rendez-vous avec l’orbite cible quasi rectiligne de halo (NRHO).

Illustration des points de correction de trajectoire ou TCM (crédit Advanced space)

Un objectif principal de la mission est de démontrer des services de navigation autonomes de satellite à satellite qui permettront aux futurs vaisseaux spatiaux de déterminer leur emplacement dans l’espace sans s’appuyer exclusivement sur le suivi depuis des stations terrestres. Cette technologie a été développée par Advanced Space et s’appelle CAPS ™, « système de positionnement autonome cislunaire ».

Récemment, le réseau de communication dans l’espace lointain de la NASA, le Deep Space Network (DSN) a effectué un test avec l’orbiteur lunaire Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la NASA pour confirmer que LRO pourrait recevoir et renvoyer le signal que CAPSTONE utilisera pour interagir avec LROdans le cadre des démonstrations logicielles de CAPS une fois arrivé à la Lune.

Source principale : le blog d’Advanced Space

Tous les articles sur CAPSTONE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.