Mengtian, le dernier module pour la station spatiale chinoise

Un troisième module est arrivé ce 31 octobre à la station spatiale chinoise : Mengtian (ou Rêves des cieux).

Ce nouveau module permet de compléter la station spatiale chinoise ou CSS (Chinese Space Station) dont la construction avait débuté en avril 2021 avec l’arrivée du module central Tianhe, puis l’arrivée du second module, Wentian, en juillet dernier.

Illustration de l’assemblage du module et images de son lancement (crédit CMS)

Lancement sur Long March 5B

Le 30 octobre à 7h37 UTC, le module a décollé à bord du lanceur lourd Long March 5B depuis le centre de lancement de Wenchang.

Décollage Long March 5B / Mengtian le 31/10/22 (crédit Xinhua/Zhang Liyun)

Le module a été placé sur une orbite basse moins de 10 minutes après le décollage. L’orbite initiale observée était de 179 x 323 km inclinée à 41.46°.

Séparation du module Mengtian de l’étage central Long March 5B

L’étage central de Long March 5B était aussi sur orbite basse. Au moment où j’écris cet article, on ne sait pas si comme pour les 3 lancements précédents, il y aura ou non une rentrée incontrôlée dans l’atmosphère terrestre.

Le déploiement des panneaux solaires du module a été confirmé quelques heures après la mise sur orbite.

Image d’une caméra embarquée montrant le déploiement d’un des 2 panneaux solaires (Crédit CMS)
Caméra embarquée montrant le déploiement d’un des 2 panneaux solaires (en vitesse rapide) puis illustration des mécanismes mis en œuvre et au final la relocalisation du module

L’amarrage automatique à la station spatiale chinoise, sur le port de docking dans l’axe longitudinal du module central Tianhe a eu lieu après un peu moins de 13 heures de vol à 19h27 UTC.

Photo de la station spatiale chinoise vue depuis Mengtian : à gauche le module central Tianhe et en bas le vaisseau Shenzou-14 (crédit CMS)
Images prises depuis la CSS de l’arrivée du module Mengtian le 31/10/22 (crédit Xinhua News)
Amarrage effectué entre Tianhe et Mengtian (photo prise au centre de contrôle de la CSS à Pekin par Sun Fengxiao/Xinhua)

Voici la configuration de la CSS après l’arrivée du module Mengtian :

La CSS au 31/10/22 :
De gauche à droite : le module Mengtian, le corps central Tianhe et le cargo Tianzhou-4. En « bas » le vaisseau Shenzou-14 et « vers le fond » le module Wentian (crédit CMS)

Afin de donner à la CSS sa configuration finale « en T », la relocalisation du module Mengtian sur le port bâbord de la CSS aura lieu d’ici quelques jours ou semaines. Certains parlent du 3 novembre.

La station spatiale chinoise orbite autour de la Terre à une altitude comprise entre 381 et 385 km, avec une inclinaison orbitale de 41,47 degrés.

Le module Mengtian en détails

Ce module est constitué de plusieurs parties et est équipé de 2 paires de panneaux solaires orientables de 56 m de long une fois complètement déployés (comme pour le module Wentian). Il est prévu pour une durée de vie de 10 ans comme l’ensemble de la station.

Le module Mengtian avant son décollage (crédit CMS)

Le module Mengtian mesure 17,9 m de long, comme le module Wentian, mais est plus lourd, avec une masse d’environ 23 tonnes au décollage.

  • 17.9m long
  • 4m de diamètre
  • ~23 tonnes au décollage
  • ~110 m3 de volume pressurisé
  • ~32 m3 habitable
Illustration du module Mengtian (crédit CMS)

C’est en fait 4 sous-modules : une partie pressurisée, une partie pour des charges utiles scientifiques, un sas et un module de service.

Le module de service fait 5, 1m de long sur 2,5m de large et comprend la puissance avec les panneaux solaires devant fournir 6750 W, des systèmes de communications et des systèmes de propulsion.

Le module pressurisé fait 9,3m de long (6,6m pour la partie cylindrique seule) et comprend les mécanismes d’amarrage et de relocalisation. Il comprend 3 espaces : travail, exercice et stockage.

Le module pressurisé ou lieu de travail pour les astronautes (crédit CMS)

13 armoires pour des expériences scientifiques seront installées à terme mais 10 sont déjà à bord au moment du décollage.

Parmi les expériences scientifiques qui seront menées à bord, il y a aura des recherches de pointe : étude de la combustion en microgravité avec la capacité de filmer en rayons X les changements des matériaux, production de gaz quantique ultra-froid extrêmement proche du zéro absolu, et la première horloge atomique spatiale au monde composée d’une horloge à hydrogène, d’une horloge au rubidium et d’une horloge optique qui pourrait devenir le système de temps et de fréquence en orbite le plus précis au monde. Cet ensemble d’horloges soutiendra la recherche fondamentale en physique, comme la mesure du décalage vers le rouge gravitationnel et la vérification de la vitesse constante de la lumière.

Au final, la station spatiale chinoise aura 23 racks d’expériences scientifiques, qui sont ouvertes au monde entier dans le cadre d’un projet de lUNOOSA.

La partie sas qui fait 2,3 m de long sur 2,2 m de diamètre, soit environ 8 m3 de volume, ne sera pas destinée aux sorties spatiales (c’est le cas au niveau du module Wentian). Elle permet l’accès à des plateformes externes de 2 m sur 2,5 m pour l’exposition dans l’espace d’objets de recherche sur 37 emplacements. Ce module présente une innovation avec le sas équipé de deux trappes carrées, une interne et une externe. La trappe externe est entraînée électriquement, qui en fait la première du genre pour une station spatiale. Cette porte automatique réduit le travail des astronautes et augmente l’efficacité lors du transfert des charges utiles en dehors du module.

Le sas à expériences du module Mengtian (crédit CMS)

Grâce au bras robotique, ce sas aura aussi la possibilité de déployer des cubesats.

Le planning de la CSS est encore chargé pour les semaines à venir pour l’équipage actuel de 3 taïkonautes : le cargo de ravitaillement Tianzhou-5 devrait décoller le 12 novembre et un nouvel équipage devrait décoller le 26 novembre afin de remplacer l’équipage du Shenzhou-14 et commencer une phase de présence permanente dans l’espace pour la Chine.

On attend aussi le lancement d’un télescope spatial Xuntian (Croiseur céleste) co-localisé sur la même orbite que la CSS et qui pourrait venir s’amarrer à la station afin d’être régulièrement entretenu voire amélioré par les taïkonautes.

Pour revivre le lancement :

2 réflexions sur “Mengtian, le dernier module pour la station spatiale chinoise

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.