Anniversaire : 12 novembre 2014, l’atterrissage historique de Philae

Tout passionné de spatial, et même les non passionnés, se souvient du 12 novembre 2014 : l’atterrissage historique d’un petit robot européen sur une comète. Une première mondiale !

Le 12 novembre, après des années attaché à la sonde européenne Rosetta, Philae, l’atterrisseur, se pose non sans problème sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko [lire « Atterrissage réussi de Philae, et ensuite ?« ].

Les images prises par la caméra ROLIS de Philae nous permettent de suivre la descente de l'atterrisseur surle premier site d'atterrissage, Agilkia, sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, le 12 Novembre 2014. La première image a été prise à un peu plus de 3 km de la comète, et indique la position d'Agilkia et la zone couverte par l'image suivante dans la séquence, a été prise à seulement 67 m. Les six images qui suivent ont été prises à environ 10 secondes d'intervalle avant l'atterrissage, et l'image finale de la séquence a été acquise à 9 m au-dessus du site d'atterrissage (l'heure où les images ont été acquises, ainsi que la distance et la résolution sont marquées sur chaque image). La dernière diapositive est annotée avec la position estimée du touché et de l'orientation de Philae, qui a été calculée à ± 20 cm. (Credit ESA/Rosetta/Philae/ROLIS/DLR)

Les images prises par la caméra ROLIS de Philae nous permettent de suivre la descente de l’atterrisseur sur le premier site d’atterrissage, Agilkia, sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, le 12 Novembre 2014.
La première image a été prise à un peu plus de 3 km de la comète, et indique la position d’Agilkia et la zone couverte par l’image suivante dans la séquence, a été prise à seulement 67 m. Les six images qui suivent ont été prises à environ 10 secondes d’intervalle avant l’atterrissage, et l’image finale de la séquence a été acquise à 9 m au-dessus du site d’atterrissage (l’heure où les images ont été acquises, ainsi que la distance et la résolution sont marquées sur chaque image).
La dernière diapositive est annotée avec la position estimée du touché et de l’orientation de Philae, qui a été calculée à ± 20 cm. (Credit ESA/Rosetta/Philae/ROLIS/DLR)

Mais malheureusement 2 jours après cet atterrissage mémorable, Philae se retrouve dans une zone où l’éclairement de ses panneaux solaires n’est pas suffisant pour recharger sa batterie et Philae s’endort [lire Philae, mis en sommeil faute de soleil, mais Rosetta continue sa mission].

Philae endormi (credits ESA)

Philae endormi (credits ESA)

En juin puis en juillet dernier, la sonde Rosetta en orbite autour de la comète a réussi à communiquer brièvement avec Philae. [lire « Rosetta, l’aventure continue et Philae, la renaissance ! » et « Le réveil de Philae : détails et impact pour Rosetta« ]

Mais la comète s’approchant du soleil, les poussières et les gaz s’échappant de celle-ci devenant trop dangereux pour Rosetta, la sonde s’est éloignée. Le contact avec l’atterrisseur est alors devenu impossible.

Cette image prise par la caméra de navigation de la sonde européenne Rosetta de la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko a été effectuée le 30 Juillet 2015, à une distance de 178 km du centre de la comète. L'image a une résolution de 15,2 m / pixel et mesure 15,6 km de par et d'autres (Credit ESA/Rosetta/NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0)

Cette image prise par la caméra de navigation de la sonde européenne Rosetta de la comète 67P / Churyumov-Gerasimenko a été effectuée le 30 Juillet 2015, à une distance de 178 km du centre de la comète. L’image a une résolution de 15,2 m / pixel et mesure 15,6 km de par et d’autre (Credit ESA/Rosetta/NAVCAM – CC BY-SA IGO 3.0)

Dans les semaines à venir, Rosetta va de nouveau s’approcher de la surface de la comète. Les scientifiques de la mission et les responsables de Philae espèrent pouvoir à nouveau reprendre contact avec Philae et poursuivre les investigations à la surface de 67P.

Ce serait un beau cadeau d’anniversaire pour toutes les personnes ayant oeuvré sur cette mission fantastique, non ?

Une animation de l’ESA sur la première année de Rosetta en orbite autour de 67P et le réveil de Philae :  (version française à venir).

Pour ce premier anniversaire, la Cité de l’espace a programmé pour ses visiteurs deux animations autour de la maquette Philae grandeur réelle le 12 novembre, à 14 heures et à 15 h 30 (durée de 15 minutes). Ce sera la dernière occasion de voir le robot Philae grandeur nature à la Cité de l’espace. La maquette va rejoindre une nouvelle exposition itinérante, créée par la Cité de l’espace, qui débutera notamment près de Lyon au Planétarium de Vaux en Velin le 9 janvier 2016.

Maquette de Philae à la Cité de l'espace à Toulouse

Maquette de Philae à la Cité de l’espace à Toulouse

Retrouvez tous les articles sur Rosetta et Philae dans le dossier dédié.
A voir, un reportage sur TF1 : Philae : un an dans l’espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *