A nouveau 6 dans l’ISS avec l’arrivée de Soyouz TMA-20M

Depuis le départ de Scott Kelly, Mikhail Kornienko et Sergei Volkov de la Station Spatiale Internationale le 1er mars, ils n’étaient plus que 3 à bord : Tim Kopra, le commandant, Tim Peake l’européen et Yuri Malenchenko.

Le lancement de Soyouz TMA-20M sans problème

Le voyage des trois nouveaux membres d’équipage, les cosmonautes russes Oleg Skripochka et Alexey Ovchinin et l’astronaute américain Jeff Williams, a commencé ce 18 mars à bord du vaisseau Soyouz TMA-20M, lancé par une fusée Soyouz depuis le Cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan).

A exactement 21h26 UTC (22h26 heure de Paris) la Soyouz a décollé.

Moins de 9 minutes après le décollage, le troisième étage du lanceur s’éteignait et l’équipage se retrouvait en apesanteur. On peut voir clairement ce moment dans la vidéo du lancement ci-dessous (vers 11 minutes) lorsque l’indicateur Zero-G de cette mission, un hibou rose et blanc donné au commandant Ovchinin par sa fille, a commencé à flotter.

Trois secondes après, le vaisseau Soyouz TMA-20M était séparé du lanceur, environ 200 km au-dessous de l’orbite de l’ISS et 3000 km derrière elle. La course poursuite de 6 heures commençait alors.

Il s’agissait du dernier décollage d’un Soyouz TMA. Ils vont être remplacés par des Soyouz MS, une nouvelle génération de vaisseau dont le premier vol habité est prévu le 21 juin 2016 avec l’Expedition 48/49 avec Anatoli Ivanishin, Takuya Onishi  et Kathleen Rubins à son bord. Le premier vol d’un vaisseau non habité Progress MS-01 a eu lieu en décembre 2015 [lire « Les lancements de la semaine du 21 au 27 décembre 2015 : Soyouz, Falcon 9 et Proton »].

Amarrage réussi à l’ISS après 6 heures de vol

Après la séparation les panneaux solaires et les antennes de communication du vaisseau Soyouz ont été correctement déployés. Après un vol court de 6 heures, l’arrimage automatique du vaisseau à la Station a pu avoir lieu. A tout moment, le commandant du Soyouz, Alexey Ovchinin pouvait reprendre le contrôle du Soyouz. La capture du vaisseau a eu lieu à 3:09:58 UTC exactement.

Expedition 47 au complet à l’ISS

Après plusieurs tests de vérification de fuites éventuelles et de l’intégrité structurelle du Soyouz, et la stabilisation thermique, le sas de communication entre le vaisseau et la Station a pu être ouvert à 5h18 UTC.

L'Expedition 47 au complet lors de la première communication avec la Terre après l'arrivée de Alexey Ovchinin, Jeff Williams et Oleg Skripochka le 19/03/2016 (credit NASA TV)

L’Expedition 47 au complet lors de la première communication avec la Terre après l’arrivée de Alexey Ovchinin, Jeff Williams et Oleg Skripochka le 19/03/2016 (credit NASA TV)

En vidéo : 

Un record va être battu pendant l’Expedition 47/48

C’est le premier vol pour Alexey Ovchinin qui a été pilote et instructeur avant d’être sélectionné comme cosmonaute en 2006. Il devient le 544e humain dans l’espace (vols orbitaux seuls) et le 119e russe ou ex-soviétique.

Oleg Skripochka a déjà effectué la mission Soyuz TMA-01M / Expedition 25-26. Il fut le 516e homme de l’espace. Il devient le 75e russe ou ex-soviétique à avoir effectué 2 vols orbitaux.

Jeffrey Williams a déjà effectué 3 vols spatiaux : les missions STS-101 sur la navette Atlantis, Soyuz TMA-8 (Expedition 13) et Soyuz TMA-16 (Expedition 21/22.). Il devient le 101e homme de l’espace et le 85e américain à avoir effectué 4 vols orbitaux.

Avec 6 mois à bord de l’ISS, leur retour est prévu à ce jour le 7 septembre 2016, Jeff Wiliams devrait battre le record de durée cumulée dans l’espace pour un américain, détenu par Scott Kelly avec 520 jours [lire « Record américain battu dans l’espace pour Scott Kelly« ]

Expedition 47 (de G à D) : Oleg Skripochka, Jeff Williams, Alexey Ovchinin, Tim Peake, Tim Kopra et Yuri Malenchenko (credit NASA)

Expedition 47 (de G à D) : Oleg Skripochka, Jeff Williams, Alexey Ovchinin, Tim Peake, Tim Kopra et Yuri Malenchenko (credit NASA)

Plus de photos de l’Expedition 47 sur Flickr

4 réflexions sur “A nouveau 6 dans l’ISS avec l’arrivée de Soyouz TMA-20M

  1. A noter qu’à l’origine, c’est cet équipage (Ovchinin – Skripochka – Jeff Williams) qui devait voler à bord du premier Soyouz MS (désigné Soyuz 731) alors que l’équipage suivant ( Ivanishin – Onishi – Kate Rubins) devait voler à bord du dernier Soyouz TMA-M (désigné Soyouz 720). Il y a eu inversion des Soyouz mais pas de l’ordre des missions. Je suppose que c’était afin de peaufiner la mise au point du Soyouz MS.

    Par la suite, on aura à la fois Ovchinin et Onishi à bord de l’ISS (expédition 48) ; ne pas confondre !…

    Jeffrey Williams fut le 393e homme de l’espace (vols orbitaux seuls) (le 400e si l’on tient compte des vols suborbitaux effectués à plus de 50 miles ou 80 km).

    ***

    Pour mémoire, au soir du 18 mars 2016 (au matin du 19 en Russie), 544 hommes (dont 59 femmes) ont effectué au moins un vol orbital : 335 Américains (dont 45 femmes), 122 « Russes ou autres ex-soviétiques » (dont seulement 4 femmes), 10 Chinois (dont 2 femmes, Liu Yang et Wang Yaping) et 77 « autres » (dont 8 femmes).

    346 ont effectué au moins 2 vols orbitaux (dont 38 femmes) : 240 Américains (dont 33 femmes), 75 « Russes ou autres ex-soviétiques » (dont 2 femmes, Svetlana Savitskaya et Yelena Kondakova), 2 Chinois (Jing Haipeng et Nie Haisheng) et 29 « autres » (dont 3 femmes, Chiaki Mukai, Claudie Haigneré et Julie Payette).

    193 ont effectué au moins 3 vols orbitaux (dont 20 femmes, toutes américaines) : 145 Américains, 40 « Russes ou autres ex-soviétiques » et 8 « autres » (Merbold, Nicollier, Chrétien, Clervoy, Garneau, Wakata, Vittori et Hadfield).

    101 ont effectué au moins 4 vols orbitaux (dont 12 femmes, toutes américaines) : 85 Américains, 14 « Russes ou autres ex-soviétiques » et 2 « autres » (Nicollier et Wakata).

    33 ont effectué au moins 5 vols orbitaux (dont 6 femmes, Shannon Lucid, Bonnie Dunbar, Tamara Jernigan, Janice Voss-Ford, Marsha Ivins et Susan Helms) : 26 Américains et 7 « Russes ou autres ex-soviétiques » (Dzhanibekov, Strekalov, Anatoliy Solov’yev, Krikalev, Kaleri, Malenchenko et Padalka).

    9 ont effectué au moins 6 vols orbitaux : 7 Américains (John Young, Musgrave, Chang-Diaz, Ross, Curtis Brown, Wetherbee et Foale) et 2 « Russes ou autres ex-soviétiques » (Krikalev et Malenchenko).

    2 Américains ont effectué 7 vols orbitaux (Ross et Chang-Diaz), tous deux en 2002.

  2. suite

    Comme vous le faites si bien remarquer, Jeff Wiliams devrait battre le record de durée cumulée dans l’espace pour un américain, détenu par Scott Kelly avec 520 jours [lire « Record américain battu dans l’espace pour Scott Kelly » ]

    S’agissant de Jeff Williams, il a déjà passé près d’un an dans l’espace lors de ses trois premiers vols, 361 jours 23 heures et 3 minutes pour être précis.

    Comme cette mission, Soyuz TMA-20M / ISS 47-48, doit durer normalement 173 jours environ, cela lui fera un total, si tout va bien, de 535 jours, ce qui le placera en 14e position (la première pour les Américains), entre Yurchikhin et Kononenko, reléguant du coup Scott Kelly à la 18e place dans le classement des « astronautes, cosmonautes, spationautes et autres taïkonautes » selon leur durée de vol spatial.

    A noter que les « Russes et autres ex-soviétiques » occuperont alors les 13 premières places de ce classement… même si les Américains sont bien plus nombreux (ils l’auraient été encore bien plus s’il n’y avait pas eu les deux catastrophes de « Challenger » et « Columbia »… ils devraient être à mon avis plus de 2 000 à raison d’une soixantaine de nouveaux, « rookies », chaque année comme ce fut le cas en 1985… mais on ne refait pas l’histoire… et puis il faut dire que les Russes auraient pu être eux aussi bien plus nombreux si le programme de navette « Buran » n’avait pas été lui aussi abandonné…)

    Il y aura alors aussi, à compter du 5 juin, un changement sur la 2e place du podium (médaille d’argent) qui sera occupée par Yuri Malenchenko avec environ 814 jours et demi (641 jours 11 h 11 mn + également environ 173 jours pour ISS 46-47). Il sera toujours assez loin de la première place détenue par Gennadiy Padalka mais il devancera de 11 jours environ Sergei Krikalev.

    ***

    A noter, même si cela n’a aucun rapport direct avec cette mission, que je viens d’apprendre que Christina Marie Hammock, du groupe 21, s’appelle désormais Christina M. H. Koch. Elle s’est mariée en octobre 2015. Je vais donc devoir la classer sous ses deux noms…

    Après Kathleen H. Rubins qui sera la 60e, les prochaines « femmes de l’espace » devraient être Serena M. Aunon et Jeanette Jo Epps (sélectionnées tout comme elle le 29.06.09), Anna Yu. Kikina (sélectionnée le 08.10.12), Christina M. H. Koch, Nicole V. A. Mann, Anne C. McClain et Jessica U. Meir (sélectionnées le 17.06.13… et que je connaissais déjà, de nom, avant leur sélection). A terme, il y en aura donc 67.

  3. Pingback: Les lancements du 7 au 20 février : Ariane 5 / EUTELSAT 65 West A, PSLV / IRNSS-1F, Soyouz / Resurs-P No. 3 | Rêves d'Espace

  4. Pingback: Nouveau ravitaillement de l’ISS en préparation : Cygnus OA-6 | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *