2 sorties spatiales planifiées pour les astronautes de l’ISS : EVA27 et EVA28

La première sortie spatiale de l’européen Alexander Gerst et de l’américain Reid Wiseman est prévue le 7 octobre. Il s’agira de la 27e EVA (Extra Vehicular Activity) américaine de l’ISS.

(source NASA)

(source NASA)

Ils sortiront de l’ISS vers 12h10 UTC. Au préalable, ils vont respirer de l’oxygène pur pendant plus de deux heures pour éliminer l’azote de leur corps, comme le font les plongeurs en eau profonde. Il est prévu que l’EVA dure 7 heures.

La sortie spatiale pourra être suivi sur NASA TV. Reid aura l’indicatif EV1 et portera le scaphandre à rayures rouges, tandis qu’Alexandre sera EV2 et aura un scaphandre sans rayures.

Alexander Gerst durant la préparation des scaphandres début octobre (crédit ESA/NASA)

Alexander Gerst durant la préparation des scaphandres début octobre (crédit ESA/NASA)

L’objectif de l’EVA  est de déplacer une pompe de refroidissement défaillante qui a été laissé dans un emplacement temporaire par les astronautes de l’EVA 25, à sa position finale. Alexander et Reid vont également installer une unité qui permettra au bras robotique de la Station de rester sous tension même quand il est changé d’emplacement.

Planning détaillé de l'EVA 27 (source ESA/NASA)

Planning détaillé de l’EVA 27 (source ESA/NASA)

 

Le 15 octobre, Reid Wiseman et  Barry Wilmore effectueront l’EVA 28. Reid sera EV1 et Barry EV2.

(source NASA)

(source NASA)

L’objectif principal de l’EVA est le remplacement d’une unité séquentielle Shunt défaillante qui sert au système d’alimentation électrique de la Station et une série de tâches de déplacements d’équipements qui sont réalisée en vue du déplacement en 2015 du Permanent Multipurpose Modulemodule polyvalent permanent ou module Leonardo). Ce déplacement de module permettra l’accostage de 2 cargos ou vaisseaux en même temps sur le segment américain de l’ISS (USOS) en même temps.

image

N’oublions pas que ces sorties spatiales sont à haut risque, les astronautes n’étant protégés des dangers du vide spatial que par un scaphandre, petit vaisseau spatial, qui peut avoir ses propres défaillances (rappel : la quasi noyade de Luca Parmitano l’an passé)

Ces 2 EVA étaient planifiées au départ en août, mais suite à des problèmes de batteries sur les scaphandres EMU (Extravehicular Mobility Units), il a fallu attendre l’arrivée de nouvelles batteries avec l’accostage du cargo dragon Spx4 et l’amarrage du vaisseau Soyouz TMA-14.

Pour compléter :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *