Record battu du nombre de satellites lancés ensemble : 37 #Dnepr

Après un dernier record de 32 satellites mis sur orbites, la fusée russo-ukrainienne Dnepr a une nouvelle fois battu ce record avec le lancement de ce 19 juin.

Depuis la base de Yasny en Russie,  la fusée Dnepr s’est élancée à 19:11:11 UTC.

La coiffe du lanceur Dnepr avec les logos des 37 satellites lancés (source ISIS Launch Services weblog)

La coiffe du lanceur Dnepr avec les logos des 37 satellites lancés (source ISIS Launch Services weblog)

Les satellites KazEOSat-2 et Deimos-2, et les grands satellites secondaires avaient été installés sur différents adaptateurs dans la partie haute du lanceur. Les Cubesats avaient été installés dans des « déployeurs ».

  • KazEOSat-2 est un satellite optique à résolution moyenne pour l’observation de la terre construit par AirbusDefence and Space et  Surrey Satellite Technology pour l’agence spatiale kazakh. Il fournira des données pour la surveillance et  la gestion des ressources, la cartographie d’utilisation du sol et le contrôle de l’environnement. Il rejoint KazEOSAT-1 lancé le 30 avril 2014
KazEOSat-2 (Photo: SSTL)

KazEOSat-2 (Photo: SSTL)

  • Deimos-2 est un satellite espagnol d’observation de la terre, faisant suite à Deimos-1 lancé en 2009. Le satellite a été conçu et développé par Satrec Initiative pour l’opérateur Deimos pour acquérir des images à haute résolution de la terre.
Installation de Deimos-2 sur l'une des 2 plateformes de déploiement de satellites de Dnepr (source ISIS Launch Services weblog)

Installation de Deimos-2 sur l’une des 2 plateformes de déploiement de satellites de Dnepr (source ISIS Launch Services weblog)

Les autres satellites lancés :

  • 11 Cubesat de la constellation Flock-1
  • SaudiSat-4, satellite saoudien de démonstration de technologie
  • 2 satellites japonais d’observation de la Terre, Hodoyoshi 3 et 4, pour la démonstration de systèmes satellites
  • TableSat-Aurora-2U-EO, satellite conçu par une start-up russe, SPUTNIX, de démonstration de technologie
  • BugSat-1, également connu sous le nom de Tita, satellite argentin de démonstration de technologie
  • AprizeSat 9 et 10 qui font partie d’une constellation de satellites en orbite basse fournissant des services de communication globaux
  • DTUSat-2, satellite de démonstration danois, pour démontrer la faisabilité de dépister des oiseaux depuis l’espace pour fournir des données pour la compréhension améliorée des modèles de migration d’oiseau.
  • UniSat-6 a été développé à l’université de Rome pour donner à des étudiants l’expérience pratique de la conception, du développement, de la fabrication et de l’opération des satellites et de leurs divers sous-systèmes.
  • BRITE-CA 1 et  2,  satellites canadiens connus aussi sous leur nom complet « BRIght-star Target Explorer« ,équipés chacun d’un télescope large-champ qui sera employée pour conduire des mesures différentielles de photométrie des étoiles lumineuses.
  • Perseus M1 et M2, deux cubesats équipés du système AIS (Automatic Identification System) employé par les navires en mer qui envoient et reçoivent des messages de VHF contenant l’information d’identification, de position, de route et de vitesse pour permettre la surveillance des mouvements et de l’évitement de collision de navire.
  • QB50P1 et QB50P2 sont deux satellites précurseurs du projet QB50 qui lancera un réseau de 50 satellites par une équipe de 15 universités et établissements autour du monde. Le but de QB50 est de démontrer qu’une quantité de cubesats peut être lancé par un lanceur bon marché pour établir une constellation de satellites scientifiques en orbite basse pour l‘analyse de la thermosphère. Le projet démontrera l’harmonisation et la coordination entre beaucoup d’établissements participants et établira également une constellation sans précédent de satellites scientifiques pour des mesures in-situ dans le thermosphère, une zone difficile d’accès pour les autres satellites pour des mesures dédiées.
  • PACE (Platform for Attitude Control Experiments) satellite taïwanais de démonstration de technologies.
  • POPSAT-HIP-1, satellite de Singapour de démonstration de technologies.
  • Lemur 1, cubesat américain de démonstration de technologies
  • NanoSatC-Br 1, cubesat brésilien de démonstration de technologies
  • Aerocube 6, cubesat américain, qui inclut des micro-dosimètres pour la mesure des radiations en orbite basse terrestre
  • PolyITAN-1, cubesat ukrainien de démonstration de technologies
  • ANTELSAT, cubesat uruguayen pour l’enseignement d’étudiants sur les systèmes spatiaux
  • Tigrisat, cubesat italien équipé d’un système d’imagerie pour la détection et l’étude des nuages de poussières en Irak.
  • Duchifat-1, cubesat israélien, dont l’objectif principal est l’envoi de données en temps réel à des stations sols en utilisant les fréquences radioamateurs.

Réflexion personnelle : la construction de satellites est désormais mondiale et les universités ou les start-up font preuve d’innovations à moindre coût. Les grandes entreprises n’ont qu’à bien se tenir pour rester à la pointe de la technologie !

 Plus de détails sur la mission de Dnepr et les satellites lancés (en anglais) sur : http://www.spaceflight101.com/dnepr-launch-updates—2014-cluster-launch.html      

2 réflexions sur “Record battu du nombre de satellites lancés ensemble : 37 #Dnepr

  1. Pingback: Record battu du nombre de satellites lanc&eacut...

  2. Pingback: L’actualité spatiale du 13 au 26 février 2017 : Ariane 5, record pour PSLV, 2 cargos pour l’ISS, VSS Unity et exoterres | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *