L’actualité spatiale de la semaine du 2 janvier : Long March, Falcon 9, Igor Volk et EVA 38

Cette semaine a commencé avec le décès d’un cosmonaute russe peu connu, puis un seul lancement, côté chinois, le report du retour en vol de Falcon 9 et une sortie spatiale à l’ISS.

Décès d’Igor Volk

Igor Volk est un cosmonaute russe peu connu mais non moins émérite. Il vient de décéder le 3 janvier à l’age de 79 ans.

Igor Petrovich Volk est né à Kharkiv, maintenant la deuxième plus grande ville en Ukraine, le 12 avril 1937. Il a été pilote militaire puis pilote d’essai civil. Igor Volk a été sélectionné en juillet 1977 dans le premier groupe de pilotes d’essai civil pour le programme de la navette soviétique Bourane. Volk a passé la formation de cosmonaute de base et a été qualifié pour une mission de vol spatial en 1980. Le 17 juillet 1984, il effectua un vol spatial à bord du Soyouz T-12 en compagnie de Vladimir Djanibekov et de Svetlana Savitskaya, la deuxième femme du monde à voler dans l’espace, et la première à faire une sortie spatiale. Ils sont devenus le septième équipage à visiter le laboratoire Saliout 7. Volk est revenu sur Terre avec ses deux coéquipiers le 29 Juillet 1984, après un total de 11 jours, 19 heures et 14 minutes dans l’espace.

IIgor Volk dans un simulateur Soyouz (credit Roscosmos)

Après sa mission Soyouz T-12, Volk a continué à se préparer à une mission Bourane en pilotant 13 vols de la version analogique de la navette, l’OK-GLI, entre novembre 1985 et avril 1988. Sa dernière approche et atterrissage a marqué le 25e et dernier vol du véhicule, qui est maintenant exposé au Technik Museum Speyer en Allemagne [voir article Sauvez Buran, la navette soviétique !]. La navette Bourane aura finalement fait un seul vol spatial, sans équipage, en 1988, avant que le programme ne soit annulé en 1993. Volk aura attendu de faire une mission à bord de la navette, ce qui ne s’est jamais produit.

En 1995, Volk a quitté le corps des cosmonautes pour devenir directeur du centre d’essais en vol à l’Institut de recherche en vol MM Gromov à Joukovski, poste qu’il a occupé jusqu’à sa retraite en 2002.
source principale : http://www.collectspace.com/

Premier décollage de l’année pour la Chine

La Chine avait terminé l’année 2016 côté lancement et c’est elle encore qui s’illustre en début d’année.

Jeudi 5 janvier à 15h18 UTC, une fusée Long March 3B a décollé du centre de lancement des Satellites de Xichang (Chine)

Peu d’informations sur le satellite TJS-02 (Tōngxùn Jishù Shiyàn) placé sur une orbite de transfert géostationnaire. L’agence de presse gouvernementale Xinhua a juste annoncé qu’il s’agissait du second satellite de télécommunication de test technologique. Selon Spaceflight101, TJS se réfère à un obscur programme de satellite chinois qui a vu son premier lancement en septembre 2015. Selon les rapports officiels, TJS-1 a accueilli une charge utile expérimentale pour tester les communications à large bande dans la bande de fréquences Ka (27 à 40GHz) et démontrer une grande antenne réflecteur déployable.

Retour en vol retardé pour SpaceX

Le retour en vol de la Falcon 9 de SpaceX était attendu pour cette première de janvier, après que la FAA (Federal Aviation Administration) ait accordé une licence de vol. En effet, le lanceur était cloué au sol depuis l’explosion sur le pas de tir du 1er septembre 2016 [lire l’article  Coup dur pour SpaceX, une Falcon 9 explose quelques jours avant son lancement avec sa dernière mise à jour pour les conclusions de l’accident].

Le lancement de 10 satellites Iridium NEXT était prévu le 8 puis le 9 janvier. A ce jour, il a été décalé au 14 janvier suite aux mauvaises conditions météo sur la base Air Force de Vandenberg en Californie.

Il s’agit de la toute nouvelle version 1.2 de la fusée Falcon 9. Cette variante améliorée du lanceur inclut une nouvelle version du moteur de fusée Merlin-1D et utilise un nouveau carburant. Combinés, cette version de fusée et ce nouveau carburant ajoutent environ 30% de performance au décollage de la Falcon 9. SpaceX espère récupérer la fusée sur un bateau drone dans l’océan Pacifique.

Une sortie spatiale sur l’ISS

L’EVA 38, la première de 2 sorties spatiales prévues en janvier, s’est déroulée normalement le 6 janvier. A retrouver ici : Photos du jour : l’EVA 38 du 6 janvier avec Peggy Whitson et Shane Kimbrough.

Peggy Whitson au milieu de Shane Kimbrough (à droite) et Thomas Pesquet pendant la préparation au deux sorties spatiales de janvier 2016 (Credit NASA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *