Ravitaillement de l’ISS par le cargo Dragon CRS-14

Un nouveau cargo de ravitaillement de l’ISS s’est amarré le 4 avril à la Station.

(Je suis en retard, je sais…)

Un décollage deux jours avant

Le cargo Dragon CRS-14 de SpaceX avait décollé à bord d’une Falcon 9 le lundi 2 avril à 20h30 UTC depuis Cap Canaveral.

KSC-20180402-PH_AWG01_0023

Décollage Falcon 9 / Dragon CRS-14 le 02/04/2018 (Credit: NASA/Tony Gray, Tim Powers, Tim Terry)

Le booster #1039 du premier étage de la Falcon 9 utilisé a déjà volé dans le cadre de la mission Dragon SpX-12 d’août 2017. C’est la 2e fois qu’un cargo vers l’ISS est envoyé avec un étage réutilisé. Il n’a pas été récupéré comme lors du lancement précédent car il est de l’ancienne génération Block 4. Il est toutefois revenu vers l’Océan Atlantique vers une cible simulée pour collecter des données de sa rentrée.

La vidéo complète de la retransmission :

Le Dragon capturé le 4 avril

Ce cargo Dragon, le C110, avait déjà passé 33 jours en orbite une première fois en avril/mai 2016 dans le cadre de la mission CRS-8 qui avait notamment livré le module gonflage BEAM. C’est le 3e cargo Dragon de ravitaillement à avoir volé 2 fois. La NASA a donné son accord pour qu’un cargo effectue jusqu’à 3 missions de fret.

SpaceX Dragon Approaches the Station

Le cargo de ravitaillement Dragon CRS-14 en approche de son point de capture à environ 10 mètres de la Station spatiale internationale (credit NASA).

La capture s’est produite à 10h40 UTC le mercredi 4 avril, suivie d’un amarrage au port nadir (face à la Terre) du module Harmony vers 13h00 UTC, grâce au bras robotique Canadarm piloté par l’astronaute japonais Norishige Kanaaidé de l’américain Scott Tingle.

Astronauts Scott Tingle and Norishige Kanai Watch Dragon

Les astronautes Scott Tingle (à gauche) et Norishige Kanai avant la capture du cargo Dragon CRS-14 le 04/04/2018 (crédit NASA)

La vidéo complète de NASA TV sur la capture et l’amarrage :

Qu’est-ce qu’il y a à bord ?

Le cargo apporte à l’ISS 2 647 kg de matériel et ressources diverses :

Répartition du fret du cargo Dragon CRS-14 (credit NASA/SpaceX)
  • Dans la partie pressurisée du cargo, 1 721 kg dont 1 070 kg d’expériences scientifiques, 344 kg de matériel ou nourriture pour l’équipage et 247 kg de matériel pour l’ISS et les sorties spatiales.
  • Dans la partie non pressurisée du cargo, ou Trunk (coffre en français), c’est 926 kg de matériels qui seront installés ultérieurement à l’extérieur de l’ISS : les expériences MISSE-FF et ASIM et une pompe de secours pour le système de refroidissement de la Station, PFCS (Pump Flow Control Subassembly).
Les 3 équipements dans le « coffre » du cargo Dragon CRS-14 : MISSE-FF, ASIM et PFCS (credit SpaceX / ESA)

Zoom sur quelques expériences :

(sources NASA)

La cargaison du CRS-14 est largement dédiée aux expériences en impesanteur, notamment pour l’étude des orages violents sur Terre, les effets de la microgravité sur la production de produits à haute performance à partir de poudres métalliques et la croissance des aliments dans l’espace.

MISSE-FF (FF pour flight facility) est une plateforme unique pour tester les réactions des matériaux, des revêtements et des composants dans l’environnement hostile de l’espace, notamment l’exposition aux rayonnements ultraviolets et ionisants, l’oxygène atomique, les particules chargées, les cycles thermiques rayonnement électromagnétique et micro-météorites.

L’expérience MISSE-2 : en haut, les échantillons de matériaux avant vol, et en bas après 4 années dans l’espace (credits NASA)

Il s’agit de la 9e mission MISSE avec un nouveau design qui n’a plus besoin de sorties spatiales pour être installée. La plate-forme sera extraite du coffre de Dragon et installée sur l’EXPRESS Logistics Carrier ELC2 par le bras robotique Canadarm2.

La nouvelle technologie MISSE-FF comprend une alimentation pour la collecte de données et la possibilité de prendre des photos de chaque échantillon sur une base mensuelle, ou plus souvent si nécessaire, permettant aux scientifiques de surveiller l’état des échantillons pendant le vol. Les tests bénéficieront à diverses industries, comme l’automobile, l’aéronautique, l’énergie, l’espace et le transport.

Après une année dans l’espace, les échantillons MISSE-9 seront renvoyés sur Terre pour des analyses après vol.  Les données obtenues grâce à cette mission permettront de faire des prévisions plus précises des matériaux et des durées de vie des composants dans l’espace, permettant aux ingénieurs de construire des véhicules plus durables pour les vols spatiaux.

L’observatoire des interactions atmosphère-espace ASIM est une expérience de laboratoires européens sous l’égide de l’ESA, et sera installée à l’extérieur du module Columbus.

Il étudie les orages violents dans l’atmosphère terrestre et les éclairs atmosphériques, ou les événements lumineux transitoires (Transient Luminous Event ou TLE). Il permettra une meilleure compréhension de l’effet des orages sur l’atmosphère terrestre, en aidant à améliorer les modèles atmosphériques et les prédictions météorologiques et climatologiques. Il contribue également à comprendre l’effet des tempêtes de poussière, des polluants urbains, des feux de forêt et des volcans sur la formation des nuages, ainsi que l’électrification et l’intensification des ouragans et leur relation avec l’activité des éclairs.

Cette expérience est la suite d’observations faites pendant la mission de l’astronaute européen Andreas Mogensen en 2015 :

A suivre sur Twitter : @ASIM_Payload

  • Deux satellites sont à bord du Dragon et seront déployés :
    • Remove Debris est un satellite de 100 kg construit par SSTL pour le compte de l’Université du Surrey en Grande-Bretagne et pour l’ESA. C’est en fait 3 satellites en 1 : RemoveSAT, le vaisseau porteur et deux DebrisSAT, 2 cubesats 2U. DebrisSAT-1 doit être capturé au moyen d’un filet déployable tandis qu’un système de capture basé sur un harpon sera testé sur une cible déployée par une flèche. DebrisSAT-2 servira de cible pour un système de navigation / suivi optique et RemoveSAT sera chargé d’une désorbitation accélérée avec une voile solaire déployable une fois sa mission terminée.Il s’agit d’une première tentative « grandeur nature » de l’ESA de nettoyage des débris spatiaux.

  • Overview 1A est le premier de 2 cubesats 3U, satellites de réalité virtuelle exploités par SpaceVR pour permettre aux utilisateurs de découvrir l’espace grâce à des images panoramiques à 360° de la Terre et de l’espace pouvant être traitées en images de réalité virtuelle immersives, grâce à huit caméras HD compactes capables de collecter des vidéos HD 1080p et des images fixes de 13 mégapixels (104 mégapixels au total).

Le cargo Dragon CRS-14 devrait rentrer sur Terre d’ici un mois et ramener des expériences pour études complémentaires en laboratoires.

Deux autres missions de ravitaillement par un cargo Dragon de SpaceX sont prévues en 2018.

1 commentaire sur “Ravitaillement de l’ISS par le cargo Dragon CRS-14”

  1. « Cette expérience est la suite d’observations faites pendant la mission de l’astronaute européen Andreas Mogensen en 2015 »

    NB : je me demande toujours si Andreas fera un vol de longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.