Premières images pour Exomars en orbite opérationnelle

Désormais arrivé sur son orbite de travail, le module orbital TGO de la mission russo-européenne ExoMars a transféré ses premières images de Mars depuis une altitude de 400 km.

La photo publiée le 26 avril montre un segment d’un cratère avec une couverture de glace sur une crête rocheuse :

Vue du bord du cratère Korolev (73,3ºN / 165,9ºE) le 15 avril 2018 par la caméra CaSSIS de l’orbiteur TGO d’Exomars 2016. L’image est un composite de trois images de couleurs différentes qui ont été prises presque simultanément. Elles ont ensuite été assemblées pour produire cette vue en couleur. L’image originale a une échelle nominale de 5,08 m/pixel et a été re-projetée à une résolution de 4,6 m/pixel pour créer la version finale. Les dimensions sont donc d’environ 10 x 40 km. L’image a été prise avec une vitesse au sol de 2,90 km/s. L’angle d’incidence solaire était de 76,6º à l’heure solaire locale de 07:14:11. Dans cette orientation, le nord est juste en dessous du centre à gauche (credit ESA/Roscosmos/CaSSIS)

L’équipement scientifique européen CaSSIS (Colour and Stereo Surface Imaging System, système d’imagerie de surface en couleur et en stéréo) a été allumé le 20 mars et a été calibré pour les expériences scientifiques qui ont commencé le 28 avril.

ExoMars : GTO, Schiaparelli et leurs différents instruments (Credit: ESA/Medialab)

Le projet « ExoMars » est un projet conjoint de Roscosmos et de l’Agence Spatiale Européenne pour l’étude de la surface, de l’atmosphère et du climat de Mars depuis l’orbite basse pour Exomars 2016 et depuis la surface avec Exomars 2020 et son rover à venir.

La mission principale de la mission ExoMars2016 est de mener une étude détaillée des gaz atmosphériques, qui constituent une part insignifiante de l’atmosphère martienne. Les instruments scientifiques russes et européens chercheront du méthane et du monoxyde de carbone, qui pourraient être les principaux indicateurs de l’activité géologique ou biologique à la surface de la planète. En plus de rechercher des traces de la «vie» de la planète, TGO va créer une carte des dépôts de glace martienne, à l’intérieur desquels le méthane et les restes organiques des microbes martiens peuvent être enfermés.

Tous les articles sur Exomars : #Exomars

Source principale de l’article : ExoMars returns first images from new orbit

Laisser un commentaire