Première sortie spatiale à la station spatiale chinoise

Ce 4 juillet, la nouvelle station spatiale chinoise ou CSS (Chinese Space Station) a connu sa première sortie spatiale par le premier équipage arrivé le 17 juin à bord de Shenzhou-12.

Le déroulé et les objectifs de la sortie spatiale

Revêtus de scaphandres Feitian, Liu Boming et Tang Hongbo ont passé 6h46 à l’extérieur de la station. Nie Haisheng est resté à l’intérieur pour les assister et notamment piloter le bras robotique.

Nie Haisheng à l’intérieur de Tianhe (crédit CCTV)

Liu Boming a ouvert l’écoutille du module Tianhe à 0h11 UTC et a ensuite été rejoint à l’extérieur par Tang Hongbo. Les activités se sont terminées à 6h57 UTC selon l’Agence spatiale chinoise des vols habités (CMSA). 

Sortie de Liu Boming (scaphandre à bandes rouges)
Sortie de Tang Hongbo (scaphandre bandes bleues) à 3h02 UTC

L’objectif principal de cette première sortie dans la CSS était de tester les nouvelles combinaisons spatiales et le bras robotique.

Liu Boming s’est lui même attaché au bout du bras robotique avant la sortie de Tang Hongbo
Illustration de l’utilisation du bras robotique sur la CSS lors d’une sortie spatiale (crédit CASC)

Les 2 taïkonautes ont mis en place des supports et installé une caméra panoramique qui était repliée lors du lancement.

lls ont, semble-t-il, testé également le retour d’urgence au sas.

Vue sur le sas d’où sortent et rentrent les astronautes chinois (live CCTV)

Les scaphandres Feitan

Les scaphandres de nouvelle génération Feitian sont très similaires aux Orlan russes, avec le système de survie portable servant également de trappe d’entrée arrière. Les casques du Feitian sont équipés de caméras, diffusant une vue à la première personne similaire à la combinaison spatiale de la NASA.

La vue depuis le scaphandre de Liu Boming

Les combinaisons spatiales pour EVA sont comme de petits vaisseaux spatiaux, préservant les astronautes contre les menaces des températures extrêmement basses et des radiations dans l’espace.  
La Chine a apporté plusieurs améliorations aux combinaisons spatiales pour la mission spatiale en cours, notamment des améliorations de la structure et de la durée de vie, afin de garantir des conditions de travail absolument sûres.
L’une des avancées les plus importantes est l’extension du temps de fonctionnement dans l’espace, a déclaré Nie Haisheng, commandant de l’équipage de trois hommes, au China Media Group (CMG) avant la mission Shenzhou-12 : « Les anciennes combinaisons spatiales pouvaient fonctionner pendant quatre heures. La durée est passée à 7 à 8 heures pour les nouvelles« .

Une premier longue sortie spatiale avant d’autres

Cette sortie spatiale n’est que la seconde de l’histoire spatiale chinoise. La première EVA chinoise a eu lieu en septembre 2008 lors de la mission Shenzhou-7. Zhai Zhigang n’avait passé que 22 minutes dans l’espace.  Liu Boming faisait également partie de l’équipage de cette mission et il n’avait sorti que la tête de l’écoutille alors qu’il portait une combinaison spatiale russe Orlan.

Une deuxième sortie dans l’espace est prévue au cours de l’expédition Shenzhou-12.

Le prochain équipage est attendu en octobre avec Shenzhou-13 et le cargo de ravitaillement Tianzhou-3 devrait s’amarrer à la CSS en septembre.

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.