Nouvelles images extraordinaires de Pluton, par New Horizons

Comme prévu, les images du survol de Pluton par la sonde New Horizons ne sont dévoilées que petit à petit par la NASA. A cela, plusieurs raisons :

  • La sonde ne pouvait prendre des photos et envoyer les données en temps réel, il a été décidé de les sauvegarder à bord [lire Le survol de Pluton par New Horizons : ce qui va se passer le 14 juillet]. De plus, la sonde étant éloignée à près de 5 millions de kilomètres de la Terre, les signaux mettent longtemps à nous parvenir, près de 4h30, et le débit est faible.
  • Les données scientifiques sur les rayonnements, les poussières spatiales ou le vent solaire ont été prioritairement retransmises vers la Terre.
  • Les images sont préalablement analysées par les scientifiques accrédités.

Des images à haute résolution de Pluton et Charon comme jamais

Les images dévoilées ces derniers jours sont des images des zones dont on avait déjà eu des photos, mais ces dernières sont à très haute résolution, à près de 400 m par pixel :

Mosaïque d'images de Pluton comme si vous étiez à 1800 kilomètres au-dessus de la zone équatoriale, en regardant au nord-est vers la zone sombre et recouverte de cratères, surnommée officieusement Cthulhu Regio, vers l'étendue lisse et brillante plaines glacées officieusement appelée Sputnik Planum. Cette image couvre une zone de 1800 kilomètres de large. Les images ont été prises alors que New Horizons a survolé Pluton le 14 Juillet 2015, à une distance de 80 000 kilomètres. (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Mosaïque d’images de Pluton comme si vous étiez à 1800 kilomètres au-dessus de la zone équatoriale, en regardant au nord-est vers la zone sombre et recouverte de cratères, surnommée officieusement Cthulhu Regio, vers l’étendue lisse et brillante plaines glacées officieusement appelée Sputnik Planum. Cette image couvre une zone de 1800 kilomètres de large. Les images ont été prises alors que New Horizons a survolé Pluton le 14 Juillet 2015, à une distance de 80 000 kilomètres. (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Un gros plan d'une zone sombre sur le bord de la zone de lumière en forme de coeur sur Pluton. (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Un gros plan d’une zone sombre sur le bord de la zone de lumière en forme de coeur sur Pluton. (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Ces images confirment la diversité des reliefs de la planète naine.

Cette image de Charon, la plus grande lune de Pluton, prise par la sonde New Horizons de la NASA 10 heures avant son survol de Pluton le 14 Juillet 2015, à une distance de 470 000 kilomètres, est une version de qualité beaucoup plus élevée que l'image dévoilée le 15 Juillet (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Cette image de Charon, la plus grande lune de Pluton, prise par la sonde New Horizons de la NASA 10 heures avant son survol de Pluton le 14 Juillet 2015, à une distance de 470 000 kilomètres, est une version de qualité beaucoup plus élevée que l’image dévoilée le 15 Juillet (Credit: NASA/Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory/Southwest Research Institute)

Des vues en rétro-éclairages à couper le souffle

Les plus impressionnantes sont sans aucun doute celles dévoilées le 17 septembre :

Image de Pluton prise par la sonde New Horizons le 14 juillet 2015 à une distance de 18 000 kilomètres. L'étendue lisse du Spoutnik Planum (à droite) est flanquée à l'ouest (à gauche) par des montagnes escarpées allant jusqu'à 3 500 mètres d'altitude. L'image couvre 1250 kilomètres de large. (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI)

Image de Pluton prise par la sonde New Horizons le 14 juillet 2015 à une distance de 18 000 kilomètres.
L’étendue lisse du Spoutnik Planum (à droite) est flanquée à l’ouest (à gauche) par des montagnes escarpées allant jusqu’à 3 500 mètres d’altitude. L’image couvre 1250 kilomètres de large. (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI)

Image de Pluton prise par la sonde New Horizons le 14 juillet 2015 à une distance de 18 000 kilomètres. L'étendue lisse du Spoutnik Planum (à droite) est flanquée à l'ouest (à gauche) par des montagnes escarpées allant jusqu'à 3 500 mètres d'altitude. L'image couvre 380 kilomètres de large. (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI)

Image de Pluton prise par la sonde New Horizons le 14 juillet 2015 à une distance de 18 000 kilomètres.
L’étendue lisse du Spoutnik Planum (à droite) est flanquée à l’ouest (à gauche) par des montagnes escarpées allant jusqu’à 3 500 mètres d’altitude. L’image couvre 380 kilomètres de large. (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI)

Ces images ont été prises 15 minutes après le survol au plus près de Pluton le 14 juillet, alors que la sonde est passée derrière la planète naine et que le soleil est cachée par elle.

Le rétro-éclairage met en valeur plus d’une douzaine de couches de brume dans l’atmosphère ténue de Pluton.

L’atmosphère de Pluton dévoilée

Deux versions différentes d'une image des couches de brume de Pluton, 16 heures après son survol de la planète naine, à une distance de 770 000 kilomètres. La version de gauche n'a eu qu'un traitement mineur, tandis que la version de droite a été spécialement traitée pour révéler un grand nombre de couches discrètes de brumes dans l'atmosphère (Crédits: NASA / Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory / Southwest Research Institute)

Deux versions différentes d’une image des couches de brume de Pluton, 16 heures après son survol de la planète naine, à une distance de 770 000 kilomètres. La version de gauche n’a eu qu’un traitement mineur, tandis que la version de droite a été spécialement traitée pour révéler un grand nombre de couches discrètes de brumes dans l’atmosphère (Crédits: NASA / Johns Hopkins University Applied Physics Laboratory / Southwest Research Institute)

L’atmosphère de Pluton est similaire à la Terre qui est principalement composée d’azote (N). Mais l’atmosphère de Pluton est d’environ 98% d’azote, alors que la Terre est composée de seulement environ 78% d’azote. L’atmosphère de Pluton est aussi beaucoup plus mince que la Terre avec une pression environ 10 000 fois plus faible. Mais l’azote sous forme gazeuse s’échappe de la planète à un taux estimé de centaines de tonnes par heure. Donc d’où vient cet azote observé autour de la planète ?

Les 2 principales hypothèses à ce jour sont que l’azote provient des couches profondes de la planète dévoilées par les impacts de météorites comme en témoignent les cratères observés sur les photos, ou bien la fourniture de cet azote viendrait de la chaleur et de l’activité géologique de l’intérieur de Pluton. La première hypothèse semble moins réaliste car il n’y aurait pas assez d’azote dévoilé. Par contre, des images ont montré des zones géologiques relativement jeunes. Les données qui seront téléchargées dans les semaines à venir donneront peut être plus d’éléments pour étayer les hypothèses.

La sonde vole vers de nouveaux horizons

La sonde a survolé Pluton le 14 juillet mais elle continue sa route tant qu’elle a assez de carburant et que son électronique à bord fonctionne. La NASA a sélectionné la prochaine destination potentielle pour la mission New Horizons : un petit objet de la Ceinture de Kuiper connu sous le nom 2014 MU69.

Trajectoire de New Horizons de la NASA vers sa prochaine cible potentielle, l'objet de la ceinture de Kuiper "2014 MU69" ou "PT1" (Potential Target). (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI / Alex Parker)

Trajectoire de New Horizons de la NASA vers sa prochaine cible potentielle, l’objet de la ceinture de Kuiper « 2014 MU69 » ou « PT1 » (Potential Target). (Crédits: NASA / JHUAPL / SwRI / Alex Parker)

Cette cible potentielle, surnommée « PT1 » (Potential Target) a été découverte grâce au télescope spatial Hubble dans la recherche d’un objet dans la Ceinture de Kuiper sur une route suffisamment proche de celle de New Horizons. Les scientifiques estiment que PT1 fait un peu moins de 45 kilomètres de large, mais 10 fois plus grande et 1000 fois plus massive que les comètes typiques, comme 67P/ Tchourioumov-Guerassimenko de la mission Rosetta, mais seulement environ 0,5 à 1 % de la taille (et environ 1 / 10 000ème la masse) de Pluton.

New Horizons effectuera une série de quatre manœuvres à la fin octobre et début novembre pour régler sa course vers 2014 MU69. Il est prévu qu’elle atteindra cette cible le 1er Janvier 2019. Mais auparavant, il faudra que le budget de poursuite de la mission soit accordé.

Vidéo de ce qui pourrait être le survol de 2014 MU69 :

Source principale de l’article « New Pluto Images from NASA’s New Horizons: It’s Complicated » , New Pluto Images Show Possible Dunes, Crepuscular Rays, Unimaginable ComplexityPluto ‘Wows’ in Spectacular New Backlit Panorama

Plus de photos sur http://pluto.jhuapl.edu/soc/Pluto-Encounter/index.php

Tous les articles dans le dossier Pluton / New Horizons

3 réflexions sur “Nouvelles images extraordinaires de Pluton, par New Horizons

  1. Magnifique !

    Après New Horizons, est-il prévu de lancer d’autres sondes vers Pluton ?

    Je suppose qu’une fois mis en orbite, le JWST (James Webb Space Telescope) fera, lui aussi, des découvertes extraordinaires.

    Comme quoi l’homme est capable du meilleur comme du pire !… et que l’on connait désormais mieux Pluton et Charon (qui forment un binôme…) que certaines ZND (zones de non-droit) ou ZNH (zones de non-humanité) de notre bonne vieille Terre.

    • Il n’y a pas ce jour à ma connaissance d’autres missions en projet à destination de Pluton. Pour rappel, New Horizons avait faillit être abandonné avant son lancement.

  2. Pingback: Les événements spatiaux à ne pas manquer en 2016 | Rêves d'Espace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *