Le premier vol habité de Crew Dragon pour mai ?

Malgré le Covid-19, il semble que la préparation du premier vol avec équipage du vaisseau Crew Dragon de SpaceX pour la NASA se déroule nominalement avec un lancement annoncé pour mi/fin mai 2020.

SpaceX l’emporte sur Boeing

Depuis le retrait des Navettes Spatiales en 2011, les astronautes américains de la NASA ne partent dans l’espace que grâce aux vaisseaux russes Soyouz depuis le Cosmodrome de Baïkonour. Au-delà de la perte du prestige national, la NASA dépense environ 80 millions de dollars par siège.

La NASA a lancé dès 2010 un programme de retour dans l’espace à partir de vaisseaux américains en sous-traitant également les lancements à des entreprises privées. SpaceX et Boeing ont été retenus.

Logo du programme Commercial Crew de la NASA pour l’envoi du prochain système de transport spatial humain en orbite terrestre basse (Crédit : NASA)

[le Commercial Crew Program expliqué dans un article précédent]

Malgré des années de retard, et après l’échec de l’amarrage à l’ISS du premier vaisseau Starliner de Boeing en décembre dernier, c’est SpaceX qui devrait donc réaliser le retour en vol des astronautes américains depuis le sol des Etats-Unis.

Le vol habité Demo-2 courant mai à confirmer

En mars 2019, SpaceX avait réalisé avec succès la première mission de son vaisseau Crew Dragon, sans équipage, à la Station Spatiale Internationale, le Demo -1 : lancement, amarrage en mode automatique à l’ISS, départ de la Station et amerrissage.

Photos du vol Crew Dragon Demo-1

Le premier vol avec équipage était alors prévu pour juillet 2019. Mais c’était sans compter avec des incidents lors des tests de qualification des moteurs d’éjection d’urgence de la capsule ou des tests des parachutes.

La deuxième mission de démonstration du vaisseau spatial Crew Dragon est un vol test qui doit permettre de tester de bout en bout les opérations de lancement, d’amarrage, de désamarrage et de récupération du vaisseau, avec un équipage à bord cette fois-ci.  

Il s’agit du dernier test en vol du système avant que SpaceX ne soit certifié pour effectuer des vols opérationnels d’équipage vers et depuis la Station Spatiale Internationale pour la NASA.

Le vaisseau Crew Dragon du vol Demo-2 lors de son arrivée au Kennedy Space Center le 13 février 2020 (crédit NASA)

La date de lancement exacte n’a pas encore été dévoilée et reste incertaine à cause de plusieurs raisons : l’épidémie de Covid-19 sur le sol américain, des investigations en cours sur un problème moteur lors du dernier vol de la Falcon 9 et un dernier test des parachutes du vaisseau.

A ce jour, les préparatifs continuent mais le coronavirus pourrait bien sûr perturber le planning. La NASA a toutefois déclaré que les préparatifs pour les prochaines missions habitées et de ravitaillement de l’ISS sont hautement prioritaires.

A cela s’ajoutent des investigations en cours sur l’arrêt prématuré d’un des 9 moteurs Merlin du premier étage de la Falcon 9 lors de lancement du 18 mars. Cet incident n’avait pas empêché la mise sur orbite des 60 satellites Starlink. Cet étage en était à sa 5e utilisation alors que la Falcon 9 qui sera utilisée pour le vol Demo-2 utilisera un booster tout neuf.

Il reste aussi 2 derniers essais des parachutes utilisés lors du freinage de la capsule avant atterrissage. Le 24 mars, un incident a eu lieu mais dû à l’hélicoptère responsable du largage de la capsule. Les 2 ultimes essais devraient avoir lieu à l’aide d’un avion cargo C-130.

Mise à jour 17 avril :

Le directeur de la NASA a annoncé une date pour le ce premier lancement avec équipage : ce sera le 27 mai.

L’équipage continue les simulations

Bob Behnken et Doug Hurley, deux astronautes vétérans des missions de la Navette Spatiale, avec 2 vols chacun, constituent le premier équipage devant s’envoler à bord du vol Demo-2.

Si tout se passe bien, ils devraient rester à bord de l’ISS entre 2 et 3 mois.

Les astronautes de la NASA Bob Behnken (à gauche) et Doug Hurley (à droite) lors d’une simulation avec leur combinaison de vol Crew Dragon (crédit SpaceX)

Depuis plusieurs mois, avec les équipes de contrôle de vol des centres spatiaux Johnson et Kennedy de la NASA au Texas ou en Foride, et de SpaceX en Californie, ils effectuent des simulations des différentes phases de la mission à venir, répétant les procédures à l’intérieur d’un simulateur réaliste du Crew Dragon.

Les 19 et 20 mars, les équipes de SpaceX au Kennedy Space Center de la NASA en Floride et du Mission Control chez SpaceX à Hawthorne, en Californie, ainsi que les contrôleurs de vol de la NASA à Mission Control Houston, ont exécuté une simulation complète de lancement et l’amarrage du vaisseau spatial Crew Dragon, avec les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley (au premier plan) sur simulateur de vol (crédits : SpaceX)
A l’intérieur du centre de contrôle Dragon de SpaceX à Hawthorne, en Californie, lors d’une simulation de la mission Demo-2 (crédits : SpaceX)

La Falcon 9 en préparation avec le retour d’un ancien logo NASA

La Falcon 9 qui doit mettre sur orbite le vaisseau Crew Dragon est presque fini d’être assemblée.

La Falcon 9 en cours d’assemblage pour le vol Demo-2 (crédit SpaceX)

Le logotype « worm » (le ver en français) de la NASA qui était apparu dans les années 70 mais retiré en 1992 revient sur le devant de la scène avec cette photo du lanceur Falcon 9.

Sur son site web, la NASA est particulièrement fière du retour du design rétro et moderne du logo de l’agence qui « aidera à capturer l’excitation d’une nouvelle ère moderne de vol spatial humain […] C’est en effet juste à temps pour marquer le retour des vols spatiaux humains sur des fusées américaines depuis le sol américain« .

Vues du logotype de la NASA « worm », à partir de la gauche : l’astronaute Mae Jemison se prépare pour le lancement ; l’astronaute Bruce McCandless lors de sortie dans l’espace sans lien ; le télescope spatial Hubble ; l’astronaute Guion Bluford et l’astronaute Sally Ride (crédit NASA)

Publicités

1 Comment

  1. NB : ces satellites Starlink sont une véritable catastrophe pour les astronomes. La constellation Starlink (comme quelques autres) est une calamité, comme si on avait besoin de ça ! Après Calamity Jane, les Yankees ont inventé Calamity Elon (et Calamity Jeff) !…

    NB : lancement actuellement prévu le 7 mai, retour prévu en septembre, soit une durée de 4 mois donc ni 2 ni 3. Wait and see…

    « Doug » Hurley et « Bob » Behnken sont mariés respectivement à Karen L. Nyberg (qui vient de quitter la NASA ; c’est sa 2e femme après Amelia Bellamy) et K. Megan McArthur.

    Ils ont pour « doublures » Victor Glover et Michael Hopkins.

    Michael Hopkins et Victor Glover (dans cet ordre) constituent avec Soichi Noguchi et Shannon Walker le futur équipage de la mission USCV-1 Dragon (ou Crew Dragon) actuellement prévue pour avoir lieu de janvier à juillet 2021. Ils ont eux-mêmes pour doublures Kjell Lindgren et trois autres astronautes non encore désignés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.