Le Dragon SpX5 est bien revenu sur « Terre »

Le cargo Dragon SpX5 n’est pas revenu à proprement parler « sur Terre » dans la nuit du 10 au 11 février. En effet, il a amerri dans l’Océan Pacifique, vers 1h45 heure française :

Amerrissage du cargo Dragon SpX5 dans l'Océan Pacifique le 11/02/15 (source Elon Musk via Twitter)

Amerrissage du cargo Dragon SpX5 dans l’Océan Pacifique le 11/02/15 (source Elon Musk via Twitter)

Lancé le 10 janvier dernier, le cargo Dragon SpX5 s’était amarré quelques heures après à l’ISS (voir article Un succès presque total pour SpaceX, son Dragon et sa Falcon).

Il sera resté attaché à la Station un mois.

Samantha Cristoforetti depuis l'ISS le 10/01/15 sur Twitter : "Good night from #space! They left a little light on on Dragon. Buona notte. E' rimasta una lucina accesa su #Dragon."

Samantha Cristoforetti depuis l’ISS le 10/01/15 sur Twitter : « Good night from #space! They left a little light on an Dragon. Buona notte. E’ rimasta una lucina accesa su #Dragon. »

Un peu plus tôt le 10 février, l’équipage de l’ISS a procédé au désamarrage du cargo et c’est le bras robotique Canadarm, opéré par Samantha Cristoforetti, Barry « Butch » Wilmore et Terry Virst, qui a relâché le Dragon à 19h10 UTC.

Dragon est le seul cargo à ce jour capable de ramener depuis l’ISS une quantité importante de marchandises vers la Terre. Les Soyouz russes peuvent ramener un équipement limité avec des équipages, et les autres cargos de ravitaillement brûlent dans l’atmosphère de la Terre à leur retour avec les déchets encombrants de la Station.

Parmi les éléments retournés, il y a les pièces imprimées et le matériel de la première démonstration de la technologie de l’impression 3D dans l’espace. La phase de test est terminée avec une clé à cliquet imprimée faite avec un fichier de conception transmis à l’imprimante depuis la Terre.

Barry Wilmore avec la clé à douille à cliquet imprimée en 3D (source NASA)

Barry Wilmore avec la clé à douille à cliquet imprimée en 3D (source NASA)

Le Dragon ont aussi retourné des échantillons, du matériel et des données de plusieurs études de biologie et de la biotechnologie effectuées sur la Station. En tout, 1,8 tonnes de frêt.

Cette mission était la cinquième de 12 cargaisons de ravitaillement de SpaceX vers la Station Spatiale Internationale prévues jusqu’en 2016, dans le cadre du contrat commercial des services de ravitaillement de la NASA.

Source principale de l’article : Critical NASA sciences retour sur Terre à bord du Dragon de SpaceX Spacecraft

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *