L’actualité spatiale de la semaine du 16 janvier : Atlas 5, cubesats, retards Soyouz et Gene Cernan

Une semaine plutôt calme côté lancement, mais des retards annoncés et le décès de Gene Cernan.

6 cubesats déployés depuis l’ISS

6 cubesats ont été déployés depuis la Station Spatiale Internationale le 16 janvier à partir du module japonais Kibo. Les 6 cubesats avaient été montés à l’ISS par le cargo HTV-6 en décembre.

Micro Satellites

Photo par Thomas Pesquet (credits ESA /NASA)

3 cubesats 1U « ITF-2 », « WASEDA-Sat-3 » et « FREEDOM » et le cubesat 3U « EGG » étaient installés respectivement dans 2 systèmes de déploiement JSSOD (Japanese Small Satellite Orbital Deployer). Le cubesat 2U « AOBA-VELOX-3 » a été lancé à part ainsi que le cubesat 3U « TuPOD » qui va déployer 2 sous-satellites (détails des cubesats dans le manifeste de l’HTV-6).

Micro Satellites

Photo par Thomas Pesquet (credits ESA /NASA)

Depuis 2012, ce sont plus de 150 cubesats qui ont été déployés depuis l’ISS.  A lire pour compléter : Cubesat, c’est quoi ? ça sert à quoi ?

Premier lancement de l’année pour l’Atlas 5 d’ULA

Le 21 janvier à 0h42 UTC, le lanceur Atlas 5 a décollé de Cap Canaveral. Après un report de 24h suite à un incident technique et à la présence d’un avion dans la zone de sécurité au-dessus de l’aire de lancement, le vol s’est déroulé nominalement.

Lancement Atlas 5 / SBIRS GEO-3 du 21/01/2017 (credits Spaceflightnow)

Le lanceur a placé sur orbite de transfert géostationnaire le satellite SBIRS-GEO 3. Ce satellite pour la défense américaine sert à la détection avancée des lancements de missiles ennemis.

Le satellite SBIRS GEO-3 a été séparé du lanceur 44 minutes après le décollage et mettra environ 9 jours pour rejoindre son orbite opérationnelle et rejoindre les 2 autres satellites du « Space-Based Infrared System » déjà en opérations.

Le satellite SBIRS GEO-3 (credits Lockheed Martin)

A ce jour, 8 lancements d’Atlas 5 sont prévus dans le planning 2017 d’ULA.

Retard annoncé pour les prochains vols Soyouz habités

Roscosmos a annoncé cette semaine que le vaisseau Soyouz n°734, initialement planifié pour la prochaine mission habitée MS-04, actuellement en intégration au Cosmodrome de Baïkonour, présente des anomalies qui nécessitent son remplacement par le Soyouz n°735.

Les 2 vaisseaux sont quasiment à la même phase de fabrication car à tout moment, il faut pouvoir avoir un véhicule de remplacement pour assurer le renouvellement d’équipage de l’ISS tous les 6 mois. Donc le retard sera minimisé pour le prochain lancement habité.

Côté lanceur, suite à la perte du cargo Progress MS-04, l’investigation a montré que le cargo et le 3e étage du lanceur se sont séparés plus de 2 minutes trop tôt dans la phase de mise sur orbite. La cause racine de l’anomalie serait la présence de débris dans une pompe du moteur du troisième étage qui a entraîné l’explosion du moteur, ou un défaut de fabrication. Du coup, les moteurs des troisièmes étages des 2 prochains lanceurs Soyouz dédiés au prochain cargo Progress et au prochain vol habité vont être remplacés. Cela entraîne d’ores et déjà le décalage du lancement du Progress MS-05 de début à fin février.

Avec tous ces éléments, le lancement du vaisseau Soyouz MS-04 est selon des sources sur le forum Novosti-Kosmonavtiki le décollage du Soyouz MS-04 serait décalé du 27 mars au 20 avril au plus tôt. Comme la réparation du Soyouz n°734 prendra plusieurs semaines, la mission Soyouz MS-05 utilisera sans doute le Soyouz n°736 et donc sera retardée d’un mois également, soit un report selon le planning initial du 29 mai au 28 juillet. Le Soyouz n°734 devrait alors être utilisé pour la mission Soyouz MS-06, courant septembre sans doute.

Le vaisseau Soyuz MS-04 emportera seulement 2 astro/cosmonautes vers l’ISS, car la Russie a décidé de réduire à 2 personnes sa présence dans l’ISS. L’équipage de l’Expedition 51/52 sera constitué par Fyodor Yurchikhin et Jack Fischer. Le troisième siège dans le vaisseau Soyouz sera rempli par du matériel.

Jack Fischer (à gauche), Fyodor Yurchikin (au centre) et Paolo Nespoli (à droite), l’équipage initial de l’Expedition 51/52. Paolo Nespoli est finalement affecté à l’Expedition 52/53 (credits NASA)

Vous suivez toujours ?

Mais cela a également une incidence sur les équipages actuellement à bord de l’ISS : le retour du Soyouz MS-02 avec Sergei Ryzhikov, Andrei Borisenko et Shane Kimbrough sera sans doute retardé de fin février à début avril pour garder l’équipage à 6 le plus longtemps possible à bord de l’ISS, tout en restant dans la durée maximale de garantie du vaisseau de 6 mois, qui va jusqu’à mi-mai. Avec le retard du Soyouz MS-05, Oleg Novitskiy, Thomas Pesquet et Peggy Whitson vont probablement voir leur mission étendue également jusqu’à mi-juin au minimum.

Mais tout cela reste à être confirmé officiellement par Roscosmos.

Décès de Gene Cernan

En ce début d’année, c’est une autre figure historique de l’exploration spatiale qui vient de disparaître : Gene Cernan.

Gene Cernan est décédé le 16 janvier à l’age de 82 ans. Il est surtout connu pour avoir été le dernier homme à avoir foulé le sol de la Lune avec la mission Apollo 17 en 1972.

Pour en savoir plus, lisez « Disparition de Gene Cernan » sur Enjoy Space et  sur la Chronique Spatiale.

L’astronaute Eugene A. Cernan, commandant d’Apollo 17, photographié à l’intérieur du module lunaire sur la surface lunaire après la deuxième sortie extravéhiculaire dans cette photo de la NASA du 12 décembre 1972.

3 réflexions sur “L’actualité spatiale de la semaine du 16 janvier : Atlas 5, cubesats, retards Soyouz et Gene Cernan

  1. Décidément, les Russes connaissent bien des problèmes ces temps-ci !…

    ____

    Outre Apollo 17, « Gene » Cernan avait également effectué les missions GTA 9A (Gemini Titan Agena 9A) et Apollo 10.

    Pour Gemini 9A, Tom Stafford et Gene Cernan remplacèrent Elliot See et Chuck Bassett qui s’étaient tués le 28 février 1966 en raison d’une erreur de pilotage d’Elliot See (qui, selon la plupart de ses collègues, n’avait pas le niveau requis ; c’est d’ailleurs pourquoi Neil Armstrong lui avait préféré David Scott en tant que copilote pour la mission Gemini 8…).

    Stafford et Cernan volèrent à nouveau, avec John Young, lors de la mission Apollo 10, prélude à l’alunissage d’Apollo 11.

    Pour Apollo 17, Cernan avait pour coéquipiers « Ron » Evans et « Jack » Schmitt, ce dernier remplaçant Joe Engle en raison de la regrettable annulation de plusieurs missions du programme Apollo (au moins 3).

  2. suite

    Aux dernières nouvelles, Sergei Ryzhikov, Andrei Borisenko et Robert Shane Kimbrough (ISS 49-50) reviendraient sur Terre à bord de Soyuz MS-02 le 10 avril au lieu du 25 février 2017.

    Fyodor Yurchikhin (5e vol) et Jack Fischer (1er vol, 550e homme de l’espace, vols orbitaux seuls) (ISS 51-52) partiraient à bord de Soyuz MS-04 le 20 avril au lieu du 27 mars 2017.

    Oleg Novitskiy et Thomas Pesquet (ISS 50-51) reviendraient sur Terre à bord de Soyuz MS-03 le 2 juin au lieu du 15 mai 2017.

    Sergei Ryazanskiy (2e vol), Randolph Bresnik (2e vol) et Paolo Nespoli (3e vol) (ISS 52-53) partiraient à bord de Soyuz MS-05 le 28 juillet au lieu du 29 mai 2017.

    Fyodor Yurchikhin, Jack Fischer (ISS 51-52) et Peggy Whitson (ISS 50-52) reviendraient sur Terre à bord de Soyuz MS-04 le 3 septembre 2017.

    etc.

    Wait and see…

  3. suite

    A noter que si Thomas Pesquet ne revient sur le plancher des vaches que le 2 juin 2017, il devrait arriver à une durée de vol spatial de 197 jours environ mais ne battra toujours pas le record de durée pour un Français, détenu à ce jour par Jean-Pierre Haigneré avec 209 jours 12 h 24 mn (en 2 missions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *