La comète Neowise par Hubble

La comète C/2020 F3 NEOWISE a été observable depuis la Terre début juillet.

Ma photo de Neowise prise le 12 juillet 2020

Cette comète a survécu à son passage au plus près du Soleil le 3 juillet.

Animation montrant la comète C/2020 F3 NEOWISE orbitant autour du Soleil (en rose la Comète , en bleu cyan Mercure, en jaune Vénus, en bleu la Terre et en rouge Mars) (crédit NASA/JPL)

Le télescope spatial Hubble, mission conjointe de la NASA et de l’ESA, a capturé des images de la comète le 8 août :

La comète Neowise par le télescope spatial Hubble (crédit NASA, ESA, Q. Zhang (California Institute of Technology), A. Pagan (STScI))

Cette image suggère que le noyau solide de Neowise est resté intact. Mais le noyau de la comète est trop petit pour être vu directement par Hubble, car il ne doit pas mesurer plus de 4,8 kilomètres de diamètre. L’image de Hubble permet de voir une partie du vaste nuage de gaz et de poussière enveloppant le noyau, qui mesure environ 18 000 kilomètres de diamètre sur cette image. Les deux structures apparaissant sur les côtés gauche et droit du centre de la comète sont des jets de glace sublimés sous la surface du noyau, et éjectés à vitesse élevée avec de la poussière et du gaz. Les jets émergent comme des structures en forme de cône, puis en forme d’éventails à cause de la rotation du noyau de la comète.

Les photos de Hubble peuvent aider à révéler la couleur de la poussière de la comète et comment cette couleur change lorsque la comète s’éloigne du Soleil. Ceci, à son tour, peut expliquer comment la chaleur solaire affecte le contenu et la structure de cette poussière et la coma (chevelure) de la comète. L’objectifs des scientifiques est de déterminer les propriétés de la poussière.

Hubble a capturé d’autres comètes depuis 1 an, dont les images de la fragmentation de la comète ATLAS en avril 2020,

Le télescope spatial Hubble a fourni aux astronomes la vue la plus nette à ce jour sur la fragmentation de la comète C/2019 Y4 (ATLAS). Le télescope a permis d’identifier environ 30 fragments de la comète le 20 avril et 25 morceaux le 23 avril (crédits NASA, ESA, D. Jewitt (UCLA), Quanzhi Ye (University of Maryland))

et aussi des images impressionnantes de la comète interstellaire 2I BORISOV en octobre 2019 et décembre 2019.

Le 12 octobre 2019, le télescope spatial Hubble capture la comète 2I / Borisov (crédits NASA, ESA, D. Jewitt (UCLA))

La comète Neowise voyage dans le Système Solaire à une vitesse estimée à plus de 60 km/s. Elle ne reviendra pas aux environs de la Terre avant 7000 ans.

Pour télécharger en haute résolution la photo prise par Hubble ou pour en faire un fond d’écran : https://spacetelescope.org/images/heic2015a/ (source de l’article aussi)

Photo à la Une : crédit NASA, ESA, Q. Zhang (California Institute of Technology), A. Pagan (STScI) et Z. Levay

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.