ISS : seconde « SpacewalkForAMS »

La seconde sortie spatiale pour la mise à niveau de l’instrument AMS-2 a été réalisée vendredi 22 novembre par les astronautes Luca Parmitano et Andrew Morgan.

Cette « marche spatiale pour AMS » (spacewalkforAMS en anglais, nom de code de ces sorties) a duré 6 heures et 33 minutes.

 

Une seconde EVA dans la continuité de la précédente

L’instrument AMS-2 (Alpha Magnetic Spectrometer – 02), installé en 2011 sur l’ISS, permet de récolter des données importantes sur les particules cosmiques [AMS-02 à découvrir dans De nombreuses sorties spatiales prévues à l’ISS pour les semaines à venir]. Alors que 3 des 4 systèmes de refroidissement sont en panne, les sorties spatiales programmées en cette fin d’année vont rajeunir cet équipement scientifique.

A tribord de l’ISS, la poutre (struss) équipée du spectromètre magnétique Alpha (AMS) photographiée pendant la mission STS-134 alors la navette spatiale Endeavour était amarrée à la Station (crédit NASA)

 

Lors d’une première sortie le vendredi 15 novembre, les 2 astronautes avaient retiré une protection de l’AMS, installé des mains courantes, découpé des attaches de maintien de câbles et de conduites de liquide de refroidissement, et retiré un isolant. Cette seconde EVA (Extra-Vehicular Activity) a permis de continuer la cure de rajeunissement de l’instrument.

Comme pour la première sortie, Luca Parmitano a débuté les pieds fixés au bout de bras robotique Canadarm-2, long de 16 mètres, piloté par Jessica Meir, afin de le positionner au plus près de l’instrument à réparer.

Luca Parmitano au bout bras robotique pendant l’EVA 60 du 22/11/2019 (crédit NASA TV)

Luca Parmitano a commencé par couper des attaches de câbles d’alimentation d’AMS-02 à l’aide d’un outil développé spécifiquement pour cette activité. Chaque élément retiré de l’équipement ne doit en aucun cas être éjecté dans l’espace sans contrôle au risque de devenir un débris spatial incontrôlé.

Vue sur les câbles d’alimentation d’AMS-2 exposés par la caméra du scaphandre de Luca Parmitano (crédit NASA TV)

Puis Luca et Andrew ont installé le dispositif d’attache mécanique (MAD pour Mechanical Attach Device). Le nouveau système de pompe thermique (UTTPS – Upgraded Tracker Thermal Pump System) sera connecté à ce MAD lors de la troisième sortie.

 

Un travail chirurgical

L’AMS-2 n’a pas été conçu pour être réparé en orbite. Des outils spécifiques ont été développés pour ces sorties spatiales ; parmi ces outils, des instruments de plomberie pour couper les lignes de refroidissement, de nouveaux embouts de tournevis et des dispositifs pour capturer les attaches que les astronautes retirent d’AMS-2.

La NASA aime rappeler que le développement de ces outils servira également pour des taches de maintenance lors des futures missions lunaires et martiennes.

Les outils développés pour les sorties spatiales de réparation d’AMS-2 (crédit NASA)

La plus grosse difficulté de cette EVA a été de couper des lignes de refroidissement d’AMS-02 avec un risque non négligeable de créer des arêtes vives qui pourraient percer les gants du scaphandre de l’astronaute. 

A plusieurs reprises, Luca a fait une vérification du bon état de ses gants, et aussi du système d’absorption (HAP) de son casque pour vérifier l’absence de fuite d’eau (dispositif mis en place suite à l’EVA 23 en 2013 où il avait faillit se noyer) :

 

Luca a coupé un tube de 6 mm pour évacuer le CO2 présent dans le système de refroidissement de l’instrument afin de l’arrêter complètement, en vue de son remplacement par un nouveau lors de la prochaine sortie.

Vue depuis la caméra du scaphandre de Luca Parmitano alors qu’il coupe l’un des tubes de refroidissement d’AMS-2 lors de l’EVA 60 du 22/11/2019 (crédit NASA live)

 

Les deux astronautes ont réussi à couper 7 autres tubes en acier inoxydable qui seront connectés au nouveau système lors de la prochaine EVA. Après la coupe de chaque tube, Andrew a remis à Luca des bouchons dédiés pour couvrir les arêtes vives et permettre d’identifier rapidement chaque tube coupé lors de la prochaine sortie dans l’espace.

Repérage des tubes coupés lors de l’EVA 60 (crédit NASA live)

En fin d’EVA, Luca Parmitano est rentré au sas via la main courante.

Luca Parmitano se détachant du bras robotique Canadarm-2 à la fin de l’EAV 60 du 22/11/2019 (crédit NASA live)

Luca Parmitano a maintenant effectué trois sorties dans l’espace au cours de sa carrière et Andrew Morgan en est à quatre depuis son arrivée sur la Station en juillet dernier.

Oleg Skripochka, caché derrière Luca, et Christina Koch, sont rejoints par Jessica Meir pour le retrait des scaphandres des 2 astronautes (crédit NASA TV)

 

La prochaine sortie spatiale aura lieu le lundi 2 décembre pour continuer les réparations d’AMS-02. L’objectif sera de contourner l’ancien système de contrôle thermique en ajoutant un nouveau système de contrôle thermique. Des contrôles d’étanchéité seront effectués lors d’une quatrième sortie dans l’espace.

La poursuite du changement des batteries de l’ISS n’a pour l’instant pas été à nouveau planifiée, après l’EVA 58 du 18 octobre. En effet, la NASA a privilégié les réparations d’AMS-02 pour lesquelles Luca Parmitano a été entraîné sur Terre , avant qu’il ne rentre sur Terre, son retour étant prévu début février 2020 [voir rotation des équipages à l’ISS].

Photo de couverture : Luca Parmitano et Andrew Morgan photographiés en scaphandre avant la 1ere sortie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.