De nombreuses sorties spatiales prévues à l’ISS pour les semaines à venir

Désormais avec un équipage de 6 personnes, l’Expedition 59 de l’ISS peut effectuer en sécurité des sorties dans l’espace pour la maintenance de la Station Spatiale Internationale.
Mise à jour de l’article le 26/03/2019

La première EVA de l’année sera américaine

La première EVA, pour Extra-Vehicular Activity, de 2019 aura lieu vendredi 22 mars et sera réalisée par les astronautes Anne Mc Clain et Nick Hague.

NASA astronauts Nick Hague, Anne McClain and Christina Koch

Préparation des EVAs pour l’équipage américain de l’ISS, Anne Mc Clain, Nick Hague et Christina Koch (crédit NASA)

La tâche principale de la sortie EVA 52 consistera au remplacement d’anciennes batteries nickel-hydrogène par de nouvelles batteries lithium-ion.

Une EVA par 2 femmes le 29 mars

Le 25 juillet 1984, la cosmonaute Svetlana Savitskaya est devenue la première femme à marcher dans l’espace. Près de 35 ans plus tard, pour la première fois de l’histoire spatiale, une sortie spatiale va être réalisée par 2 femmes.

Anne McClain et Christina Koch effectueront l’EVA 53 américaine le 29 mars.

Anne McClain (à gauche) et Christina Koch (à droite) participeront à la première sortie extravéhiculaire 100% féminine prévue pour le 29 mars. (Photo : NASA/Wikimedia Commons)

C’est la contrôleuse de vol de l’Agence Spatiale Canadienne, Kristen Facciol, qui les assistera depuis le centre spatial Johnson de la NASA à Houston pour les activités impliquant le bras robotique Canadarm-2, qui l’avait annoncé sur Twitter le 1er mars :

« Je viens de découvrir que je serais sur console pour fournir le support du PREMIER SPACEWALK 100% féminin avec @AstroAnnimal et @Astro_Christina et je ne peux pas contenir mon enthousiasme !! !! #WomenInSTEM #WomenInEngineering #WomenInSpace. »

En plus des deux astronautes, la directrice de vol principale sera aussi une femme, Mary Lawrence, et Jackie Kagey sera la contrôleuse de vol principale de l’EVA.
Mise à jour 26/03
Malheureusement la NASA à annoncé le 25 mars que la sortie spatiale du 29 mars ne sera finalement pas réalisée par Anne Mc Clain.
Suite à sa première EVA le 22 mars, l’astronaute qui avait revêtu alors un scaphandre au torse en taille L a trouvé qu’il lui faudrait un torse de taille M pour la prochaine sortie. En effet, chaque combinaison spatiale est ajustée à la taille de l’astronaute en fonction de sa corpulence (qui varie entre l’espace et les entraînements au sol en piscine) grâce à différents éléments, dont le torse, disponibles dans l’ISS en seulement 1 taille, M, L et XL.

Extrait du NASA EXTRAVEHICULAR MOBILITY UNIT (EMU) LSS/SSA DATA BOOK – September 2017 (credit NASA)

Comme les scaphandres ont été preparés la semaine passée, dont celui de Christina Koch avec un torse en M, le nouveau scaphandre adapté à Anne Mc Clain n’est pas disponible à temps pour l’EVA du 29 mars. En effet, l’adaptation et les tests d’un scaphandre prennent plusieurs heures de preparation en amont d’une sortie spatiale (ajustement, tests de fuite et des différents sous-systèmes comme l’alimentation électrique autonome et le chauffage).
Le planning des astronautes dans l’ISS étant déjà très chargé et programmé avec plusieurs jours en avance, la NASA a décidé de ne pas reporter l’EVA pour préparer le scaphandre d’Anne McClain. Du coup, Nick Hague remplacera Anne McClain pour l’EVA 53.

3e EVA US le 8 avril

La 3e sortie spatiale américaine de l’année aura lieu le 8 avril avec l’astronaute américain Nick Hague et l’astronaute canadien David Saint-Jacques.
Finalement, suite au changement d’affectation de l’EVA 53, Anne McClain devrait accompagner David Saint-Jacques pendant l’EVA 54 (reste à confirmer).

Les astronautes Anne McClain et David Saint-Jacques sont photographiés entre deux combinaisons qui sont rangées et entretenues à l’intérieur du sas Quest d’où sont organisées les sorties américaines dans l’espace (Crédit : NASA)

Une sortie russe en mai

En mai, une sortie spatiale est prévue à partir du segment russe de l’ISS par Oleg Kononenko et Aleksey Ovchinin.

Ils devraient nettoyer les hublots des modules du segment et effectuer un certain nombre d’opérations dans le cadre du programme d’expériences. Les cosmonautes devront en particulier démonter des échantillons exposés à l’environnement spatial de l’expérience « Endurance » (Выносливость) et les remplacer par des nouveaux.

Les 2 premières sorties spatiales étaient prévues initialement à l’automne 2018 mais en raison du retard de l’arrivée du cargo HTV-7 qui a amené les batteries de remplacement et de la « non-arrivée » en octobre de Nick Hague à l’ISS, les EVAs américaines ont été reportées au printemps 2019.

Chacune des EVA devrait durer approximativement 6 heures, voire 7 heures ou plus pour la sortie spatiale russe.

Retrouvez les horaires et les liens vidéo pour voir en direct les différentes sorties spatiales sur la page Facebook du site, en coopération avec la page Fan de l’ISS.

3 commentaires sur “De nombreuses sorties spatiales prévues à l’ISS pour les semaines à venir”

  1. NB : sur le photomontage de présentation, en haut Kristen Facciol, en bas Mary Lawrence.

    NB : Endurance = Vynoslivost’ dans la langue de Pouchkine.

  2. Comme c’est aujourd’hui la journée mondiale de la poésie – dont on aurait bien besoin ces temps-ci … – voici le début d’une célèbre chanson de Jean Ferrat :

    Le poète a toujours raison
    Qui voit plus haut que l’horizon
    Et le futur est son royaume
    Face à notre génération
    Je déclare avec Aragon
    La femme est l’avenir de l’homme

    Tout en rappelant qu’Aragon croyait dur comme fer aux lendemains qui chantent… Comme quoi tout le monde peut se tromper !

    En tout cas, la femme est bien l’avenir de la NASA si l’on en croit une déclaration récente de Jim Bridenstine (du 8 mars) annonçant qu’une Américaine irait sur la Lune en 2028.

    Elle en fut aussi le commencement avec les « Hidden Figures » (Figures de l’Ombre) que furent – entre autres – Katherine C. G. Johnson, Dorothy J. Vaughan, Mary W. Jackson, Christine M. Darden, Miriam D. Mann et Annie J. Easley.

    Elles étaient aussi appelées les « Human Computers » ou « Black Women Computers ».

  3. En raison de la journée mondiale de la procrastination, la première EVA devant être effectuée par deux femmes a donc été remise à plus tard !… Ce sera peut-être l’EVA 55 si Anne et Christina sont toujours à bord de l’ISS et si cette EVA est bien nécessaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.