Insight en route pour Mars

La mission Insight est en route pour Mars ! Cette mission de la NASA avec une forte participation européenne doit rejoindre Mars dans 6 mois afin d’y étudier ce qui ce passe à l’intérieur de la planète rouge [lire Insight : pour écouter battre le cœur de Mars].

Décollage sous le brouillard

Malgré une visibilité très faible à cause d’un brouillard dense, la fusée Atlas 5 a décollé de la base Air Force de Vandenberg en Californie à 11h05 UTC (4h05 heure locale), au début de la fenêtre de tir.

Liftoff! Atlas V InSight

Décollage le 05/05/2018 de Atlas V / Insight sous le brouillard à la base de Vandenberg (credit ULA)

Au décollage, la charge utile principale Insight pesait 708 kg répartis en 368 kg pour l’atterrisseur lui-même, 190 km de bouclier thermique, 80 kg d’étage de croisière et 70 kg d’ergols.

Décollage le 05/05/2018 de Atlas V / Insight sous le brouillard à la base de Vandenberg (credit NASA / Bill Ingalls)

Décollage le 05/05/2018 de Atlas V / Insight (Credit: NASA/Cory Huston)

93 minutes de vol et direction Mars !

Le deuxième étage Centaur de la fusée s’est tout d’abord mis sur orbite terrestre à partir de 13 minutes et 16 secondes de vol. Soixante-dix-neuf minutes plus tard, le Centaur s’est allumé une seconde fois, envoyant InSight sur une trajectoire vers la planète rouge.

Atlas V InSight: Mission Profile

Profil de vol de l’Atlas V emportant Insight (credit ULA)

InSight s’est séparé du Centaur 14 minutes plus tard, soit 93 minutes après le lancement.

Les contrôleurs au sol ont reçu les premiers signaux d’InSight à travers la station Deep Space Network à Goldstone en Californie, à 12h41 UTC (5h41 heure locale), confirmant que le vaisseau spatial était en bonne santé.

Deux cubesats MarCO vers Mars

A bord de la fusée Atlas V, il y avait aussi deux charges utiles secondaires : les cubesats 6U jumeaux Mars Cube One ou MarCO A et MarCO B. Surnommées également Eve and Wall-e (les 2 héros du dessin animé Wall-E), ils sont les premiers cubesats interplanétaires pour tester de nouveaux équipements de communication spatiaux miniaturisés. Ils vont suivre leur propre route vers Mars. S’ils y arrivent, ils pourraient relayer les données d’InSight à mesure que l’atterrisseur entre dans l’atmosphère martienne et se pose sur le sol de la planète rouge, en complément du satellite Mars Reconnaissance Orbiter. En cas de succès, les MarCO pourraient représenter un nouveau type de capacité de communication vers la Terre depuis des orbites extra-terrestres.

Joel Steinkraus, ingénieur au JPL, travaille sur l’un des 2 cubeSats MarCO lors d’un test de déploiement de ses panneaux solaires (credit JPL)

Les missions des 2 cubesats et d’Insight sont toutefois indépendantes, le succès de la mission Insight ne dépend pas du bon fonctionnement des cubesats.

Illustration de l’un des cubesats jumeaux MarCO avec quelques composants clés référencés. Le capot avant a été effacé pour montrer certains composants internes. Les antennes et les panneaux solaires sont en configuration déployé (credit JPL)

Les systèmes de contrôle d’attitude de chaque MarCO sont constitués d’un traqueur d’étoiles (star tracker), des senseurs solaires, des gyroscopes et des roues de réaction à trois axes pour surveiller et ajuster l’orientation.

Les MarCo utilisent un système de propulsion à gaz froid, le VACCO MarCO MiPS, un module de propulsion intelligent et autonome construit en aluminium entièrement soudé, doté d’un design « in-a-tank » avec système de stockage et d’alimentation en propergol et de propulseurs. Le carburant utilisé est du R-236fa, un hydrofluorocarbone non toxique, un propulseur commun dans les extincteurs d’incendie.

Illustration d’artiste des 2 cubesats MarCO en orbite autour de Mars, les 2 premiers cubesats interplanétaires (credit JPL)

Pour en savoir plus sur MarCo : mars-cube-one/

Votre nom est-il parti sur Mars ?

En octobre 2017 la NASA avait fait appel aux internautes pour participer à la mission en collectant leurs noms et les mettre à bord de la mission [Votre nom sur Mars ? Oui avec Insight]

Si comme moi vous l’avez fait, sachez que la NASA a bien mis à bord de l’atterrisseur, 2 puces totalisant 2,4 millions de noms. Les ingénieurs du Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA, en Californie, ont apposé les noms sur ces micropuces en silicium de 8 mm en utilisant un faisceau d’électrons pour écrire des lettres minuscules avec des lignes inférieures au millième de la largeur d’un cheveu humain. Normalement utilisée pour fabriquer des dispositifs à l’échelle nanométrique de haute précision, cette technique a également été utilisée pour écrire des millions de noms qui ont été transportés sur les rovers martiens de la NASA et le premier vol d’essai d’Orion.

Un ingénieur dans la salle blanche de Lockheed Martin Space au Colorado, appose une puce de la taille d’une pièce de dix cents sur le plateau de l’atterrisseur InSight de la NASA (Crédit Lockheed Martin)

Et ensuite ?

Désormais en route pour Mars pendant environ 6 mois, les ingénieurs du JPL et du CNES vérifieront les sous-systèmes et les instruments scientifiques d’Insight. Ils s’assureront notamment que ses panneaux solaires et son antenne soient correctement orientés, qu’Insight suit sa trajectoire et ils effectueront 6 manœuvres (TCM dans le schéma ci-dessous) au maximum pour maintenir le cap.

Vue schématique de la phase de croisière d’InSight de la Terre vers Mars. La date d’arrivée sur Mars sera le 26 novembre 2018. Six manoeuvres de trajectoire sont prévues (credit NASA/JPL)

L’atterrissage est prévu le 26 novembre, et le déploiement de SEIS pas avant le 10 décembre [j’y reviendrai plus tard].

« Mon » lancement depuis Toulouse

Ce 5 mai j’ai vécu le lancement d’Insight depuis la Cité de l’espace à Toulouse. A retrouver sur cette vidéo :

2 réflexions sur “Insight en route pour Mars

  1. Les chaines de Vicnet (Stardust), de Hugo et Maxime Lisoir (DNDE, LDDE), et vous, êtes mes 3 références. Je suis passionné d’espace et surtout d’aventure humaine, avec les programmes Apollo, STS, et maintenant Space X, avec une grande admiration pour Elon Musk, je vous conseille sa biographie !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.